Luna (arbre)

Luna est le nom donné en à un séquoia à feuilles d'if âgé d'environ 1 000 ans et haut de 60 mètres,  situé près de la communauté de Stafford, dans le Comté de Humboldt, en Californie[1]. Cet arbre a été occupé pendant plus de deux ans par Julia « Butterfly » Hill et sauvé ainsi de l'abattage alors qu'une coupe à blanc devait être pratiquée sur la colline où il est situé. L'année suivante, l'arbre a été vandalisé à la tronçonneuse, mais a été consolidé et a survécu.

HistoireModifier

Luna, nommé en référence à la Lune par les membres d'Earth First! qui  ont construit la petite plate-forme destinée à effectuer un tree sitting pour protéger de l'abattage l'arbre et ses voisins[1], est vieux d'un millier d'années.

Pendant 738 jours, du au Julia Hill a vécu sur la plate-forme de l'arbre, 180 pieds (54,864 m) au-dessus du sol afin de sauver l'arbre et ses voisins des appétits de  la Pacific Lumber Company. Julia n'est descendue qu'après avoir obtenu que Luna ainsi que les arbres situés dans un rayon de 200 pieds (60,96 m) soient préservés.

En , un vandale a utilisé une tronçonneuse pour couper environ la moitié du tronc, l'important diamètre de l'arbre l'empêchant de le sectionner entièrement.[2] Consolidé à l'aide de câbles l'arbre a survécu résistant aux violentes tempêtes générant des vents de 100 à 150 kilomètres à l'heure.[3]


Voir aussiModifier

  • (en) Julia Hill, The legacy of Luna [« L'Héritage de Luna »], HarperOne, 2000 (ISBN 978-0062516589)
  • Histoire d'arbres: les survivants à voir sur arte.tv

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Hill, The Legacy of Luna : the story of a tree, a woman and her struggle to save the Redwoods, San Fransisco, Harper, (1re éd. 2000) (ISBN 0-06-251658-2), p. 23
  2. Glen Martin, « Steel Collar Fashioned for Slashed Redwood / Experts design system to respect Hill's wishes of avoiding any invasive measures », San Francisco Chronicle,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2013)
  3. Paul Donahue, « The Cabling of Luna », The Maine Woods, sur The Maine Woods, Forest Ecology Network, (consulté le 18 janvier 2013)