Lucius Aelius Lamia

consul romain en 3

Lucius Aelius Lamia, né en 37 av. J.-C. et mort en 33 apr. J.-C., est un homme politique romain, préfet de Rome sous l'empereur Tibère. Il a été consul en l'an 3 de notre ère et a ensuite été gouverneur de Germanie, de la Pannonie et de la province romaine d'Afrique. En 22 de notre ère, il fut nommé légat impérial en Syrie, mais il fut retenu à Rome par Tibère et ne se rendit jamais en Syrie durant les dix ans où il a officiellement occupé ce poste. Dans la dernière année de sa vie, en 33, il a exercé les fonctions de préfet de Rome.

FamilleModifier

Il est le fils de Lucius Aelius Lamia, légat et propréteur d'Hispanie citérieure en 24 av. J.-C. et préteur en 43 av. J.-C., mais qui meurt avant la fin de son mandat[1]. son père ou lui était un ami du poète Horace[2]. Il est le père de Lucius Aelius Lamia, de Marcus Plautius Silvanus Aelianus et d'Aelia, première femme du préteur Marcus Plautius Silvanus.

CarrièreModifier

Il est triumvir monétaire en 9/8 av. J.-C., quindecemviri sacris faciundis autour de 1 apr. J.-C., préteur en 1 apr. J.-C., consul en 3 apr. J.-C., légat de Germanie de 6 à 8 apr. J.-C., proconsul d'Afrique vers 15/16, légat en Syrie entre 22 et 32 et préfet de la Ville de Rome en 33 apr. J.-C.[3].

BibliographieModifier

  • Christian Settipani, Continuité gentilice et Continuité familiale dans les familles sénatoriales romaines à l'époque impériale, Linacre College, Oxford University, coll. « Prosopographica & Genealogica », , 597 p. (ISBN 1-900934-02-7)

Notes et référencesModifier