Lu Yongxiang

Lu Yongxiang
盧永祥
Description de l'image Lu Yongxiang.jpg.
Naissance
Flag of the Qing Dynasty (1889-1912).svg Jiyang, Shandong
Décès
Flag of the Republic of China.svg Tianjin
Profession
Militaire, gouverneur

Lu Yongxiang, (chinois traditionnel = 盧永祥, chinois simplifié = 卢永祥, pinyin = Lú Yǒngxiáng, Wade-Giles = Lu Yung-hsiang), ( - ), est un seigneur de la guerre chinois de la clique d'Anhui qui fut gouverneur militaire du Zhejiang, du Zhili, et du Jiangsu.

BiographieModifier

Lu Yongxiang est né le à Jiyang dans le Shandong. Issu d'une famille pauvre, il rejoint l'armée de Huai (en) en 1890. En 1895, il rejoint la nouvelle armée de Beiyang dont il grimpe les échelons jusqu'à celui de commandant de brigade[1].

Après l'établissement de la république de Chine en 1912, Lu est nommé commandant de la 10e division de Beiyang, stationnée au Zhejiang. Pour avoir rejoint Duan Qirui, membre de la clique de l'Anhui, Lu est nommé gouverneur militaire du Zhejiang du au . Vers la fin de cette période, il se brouille avec son homologue du Jiangsu, le gouverneur Qi Xieyuan, pour le contrôle de Shanghai et leur conflit dégénère en première guerre Jiangsu-Zhejiang. Lu est vaincu par Qi et son allié Sun Chuanfang lorsque ce-dernier attaque à partir du Sud. Le , Lu se retire et trouve asile au Japon.

Après le coup de Pékin, le , Duan Qirui nomme Lu au poste de gouverneur militaire de la province du Zhili. Il est remplacé un mois plus tard, et devient gouverneur militaire du Jiangsu le après une expédition commune Anhui-Fengtian, dirigée par Zhang Zongchang, qui capture brièvement le Jiangsu et Shanghai en janvier. Il quitte sa fonction le et est remplacé par Yang Yuting car l'armée de Zhang Zuolin avance dans la province. Lorsque Sun Chuanfang envahit la province et repousse Zhang Zongchang, Lu fuit à Tianjin, où il vit reclus jusqu'à sa mort en 1933.

Notes et référencesModifier