Ouvrir le menu principal

Lu Feikui

enseignant et fondateur des réformes de simplification des caractères chinois
Lu Feikui
Fonction
Member of the National Political Council (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
Nationalités
Activités

Lufei Kui (chinois simplifié : 陆费逵 ; chinois traditionnel : 陸費逵 ; pinyin : lùfèi kuí, ), est un enseignant et l'un des fondateurs des réformes de simplification des caractères chinois. En 1909, alors éditeur du « Magazine de l'éducation » (教育杂志, jiàoyù zázhì), il émet l'idée de l'emploi de « caractères de formes populaires » (俗体字, sú tǐzì) dans un traité paru dans son magazine intitulé « L'Éducation générale doit employer des caractères populaires » (《普通教育应当采用俗体字》).

Cette proposition a influencé la simplification des caractères chinois, d'une part au Japon[réf. nécessaire], ce qui a abouti au shinjitai kanji (新字体漢字?), et d'autre part en Chine, lorsque le Parti communiste chinois a rendu officiel le chinois simplifié (简体汉字 / 簡體漢字, jiǎntǐ hànzì) en République populaire de Chine. Singapour adopta également le chinois simplifié, tandis que la Corée abandonna les Hanja, au profil du hangeul. Le Vietnam avait déjà abandonné les caractères han, au profit des caractères latins, sous l'influence des colons de l'Empire français. Hong Kong, alors colonisé par l'Empire britannique et Macao, par l'Empire portugais, ainsi que Taïwan, continuent à utiliser des caractères chinois traditionnels.

AnnexesModifier