Louis Counet

Louis Counet (Liège 1652 - ) est un peintre liégeois, élève de Bertholet Flémal. Sa création est centrée sur des peintures religieuses et des portraits.

Louis Counet
Image dans Infobox.
Autoportrait de Louis Counet
Naissance
Décès
Nom de naissance
Louis Counet
Autres noms
Ludwig Counet
Activité
Maître
Lieu de travail
Mouvement
Mécènes
Clergé, privé
Influencé par
Heilige Cäcilie vers 1690
David und Natan

Il fit l'essentiel de sa carrière à Trèves en Allemagne, où il est considéré comme le plus grand peintre local[1].

BiographieModifier

D'origine malmedienne[2] et né à Liège vers 1652, il se forme vraisemblablement dans l'atelier de Bertholet Flémal. Il voyage en Italie pour se familiariser l'art de la Renaissance, et découvre notamment Nicolas Poussin et Le Caravage. Conscient de la concurrence avec d’autres peintres locaux, dont Englebert Fisen, il décide de quitter sa ville natale vers la trentaine en compagnie de son épouse Pétronille Hardy, et devient pour une quarantaine d'années le principal peintre de Trèves, ville brisée par les guerres et en quête de renaissance[1],[2]. Il acquit le droit de bourgeoisie en 1690[2].

Il honorera cependant diverses commandes à Liège où il participe notamment à la décoration du nouvel hôtel de ville La Violette[1].

Il mourut le après une agression par des voleurs au sortir de Trèves alors qu'il se rendait à Malmedy[2].

École liégeoise de peintureModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Foisonnement et diversité : les peintres du XVIIe siècle par Pierre-Yves Kairis. Paru dans Un double regard sur 2000 ans d'art wallon, Tournai, La Renaissance du livre, 2000, p. 321-341
  • La peinture liégeoise. Article de Michel Destexhe
  • Biographie nationale par Ad. Siret. Publiée par l'Académie royale des sciences, des lettres et des Beaux-arts de Belgique, Bruxelles, 1897.
  • La peinture au pays de Liège et sur les bords de la Meuse par Jules Helbig. Liège, Imprimerie liégeoise Henri Poncelet, 1903.
  • La peinture liégeoise au XXe siècle par Jacques Parisse. Paru dans ACTUEL XX, Pierre Mardaga éditeur, page 10 et suiv.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c À Trèves, un Liégeois oublié - Le Soir -
  2. a b c et d Kairis, Pierre-Yves, Dictionnaire des peintres belges du XIVe siècle à nos jours, vol. 1 (A-K), Bruxelles, La Renaissance du Livre, (lire en ligne)

Liens externesModifier