Louis-Thomas Berlinguet

sculpteur canadien

Louis-Thomas Berlinguet est un sculpteur, architecte et doreur québécois, né à Montréal le et décédé à Québec en 1863.

BiographieModifier

Louis-Thomas Berlinguet commence sa carrière en 1806 comme apprenti auprès de Joseph Pépin[1], dont il sera le seul élève à connaître du succès comme sculpteur[2]. Il obtient le statut de maître-sculpteur en 1813 et travaille avec Pépin à l'atelier des Écores jusqu'en 1816[3].

Il s'associe en 1816 avec les sculpteurs Olivier Dugal et Pierre Séguin, avec qui il réalise la décoration de l'église de Saint-Ambroise (Loretteville) et de l'église de Saint-Augustin de Desmaures.

Berlinguet s'établit ensuite à Québec et ouvre un atelier de sculpture[4], d'architecture et de dorure sur la rue Saint-Flavien[3]. Il sculpte durant cette période la chaire de l'église Saint-Joachim sur la côte de Beaupré[3]. En 1843, Berlinguet déménage à Montréal, où il travaille régulièrement avec son fils Louis-Laurent-Flavien Berlinguet. Ensemble ils travaillent sur la reconstruction de l'église de Sainte-Famille à Boucherville de 1847 à 1850, alors laissée sévèrement endommagée par un incendie[5]. Louis-Thomas Berlinguet collabore ensuite régulièrement avec son fils à partir de ce moment, ils œuvrent ensemble dans les églises de Saint-Rémi (1845-1852), Sainte-Anne-de-la-Pocatière (1856-1860) et Saint-Jean-de-l'Île-d'Orléans (1853)[3].

Il épouse Marie-Charlotte Mailloux et est le père de François-Xavier Berlinguet, sculpteur, ingénieur civil et architecte, et de Louis-Flavien Berlinguet, sculpteur[3].

Œuvre et influenceModifier

Berlinguet s'est consacré principalement durant sa carrière à l'art religieux, décorant plusieurs églises québécoises et réalisant un bon nombre de sculptures religieuses[3].

L'oeuvre de Berlinguet est influencée par le style de l'atelier de Écores où il réalise son apprentissage comme sculpteur sous la supervision de Joseph Pépin.

Notes et référencesModifier

  1. « Pépin, Joseph - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 28 juillet 2017)
  2. Joanne Chagnon, L'atelier des Écores (1792-1830) : Une entreprise artisanale, Montréal, Université du Québec à Montréal (UQÀM), , 407 p. (lire en ligne), p. 87
  3. a b c d e et f « Berlinguet, Louis-Thomas - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 27 juillet 2017)
  4. « Louis-Thomas Berlinguet | Collection Musée national des beaux-arts du Québec », sur collections.mnbaq.org (consulté le 2 février 2020)
  5. « Église de Sainte-Famille -Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 27 juillet 2017)

Liens externesModifier