Ouvrir le menu principal

Loretteville

quartier de la ville de Québec

Loretteville
Loretteville
Rue Racine
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Ville Drapeau de Québec Québec
Statut Quartier
Arrondissement La Haute-Saint-Charles
Conseiller municipal Raymond Dion
2013-2017
Président du conseil de quartier Michel Champoux
2013-2017
Président d'arrondissement Raymond Dion[1]
2013-2017
Député provincial
de Chauveau
Véronyque Tremblay
2015-actuellement
Député fédéral
de Louis-Saint-Laurent
Gérard Deltell
2015-actuellement
Démographie
Gentilé Lorettevillois,
Lorettevilloise
Population 15 665 hab. (2016)
Densité 771 hab./km2
Langue(s) officielle(s) Français
Géographie
Superficie 2 033 ha = 20,33 km2
Localisation
Quartiers de la ville de Québec

Loretteville est un des 35 quartiers de la ville de Québec, et un des quatre qui sont situés dans l'arrondissement de la Haute-Saint-Charles. Elle constituait jusqu'en 2002 une ville à part entière.

Sommaire

GéographieModifier

Le quartier est délimité par la rue Durand et les environs du boulevard Bastien (au sud), l'axe du boulevard de l'Ormière/Monseigneur-Cooke (à l'ouest), le boulevard de la Colline (à l'est) et par Lac-Saint-Charles et Saint-Gabriel-de-Valcartier (au nord). Son territoire est plutôt difficile à distinguer en raison de son interconnection avec les autres quartiers au sud et son profil allongé qui s'étant loin au nord en zone boisé. Il est traversé en son centre, du nord au sud, par le boulevard Valcartier et d'est en ouest par la rue Racine et le boulevard Johnny-Parent. Malgré un noyau urbain développé, la majorité du territoire est occupé par des résidences unifamiliales de faible densité et par une grande zone boisée dans toute la partie nord. Le quartier a pour particularité d'enclaver la réserve indienne de Wendake.

Loretteville est traversée par la rivière Saint-Charles et la rivière Nelson. On y retrouve également dans la partie nord les lacs Richardson, des Graviers, Riley et du Pied de la Montagne. Son relief varie entre 70 et 160 m dans sa portion urbanisée, mais l'altitude dépasse 200 m dans sa portion nord. Le mont Brillant (447 m) se trouve à son extrémité nord-ouest, à la frontière avec Val-Bélair.

HistoireModifier

Saint-AmbroiseModifier

Le village de Saint-Ambroise est un détachement de la paroisse de Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette qui est érigé en 1845. Le village de Saint-Ambroise est connu sous ce nom de 1904 jusqu'en 1913 où il devient le village de Loretteville. Ce secteur est située le long de la rivière Saint-Charles, à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest du centre-ville de Québec.

Liste des maires de Saint-AmbroiseModifier

LorettevilleModifier

Un des centres d'intérêts de Loretteville, qui obtint le statut de ville en 1947, est la réserve de Wendake, qui est située juste à côté. Le nom de Jeune-Lorette provient d'ailleurs de l'établissement des Hurons à cet endroit à la fin du XVIIe siècle, en provenance de leur ancien site de Lorette situé quelques kilomètres à l'ouest et qui s'appelle maintenant L'Ancienne-Lorette.

L'industrie a été favorisée par la construction d'une centrale électrique sur les chutes Kabir Kouba. L'industrie du cuir était particulièrement reconnue à Loretteville, et un Festival du Cuir y a longtemps été tenu.

Avant la création de la Communauté urbaine de Québec en 1969, Loretteville fut le chef-lieu du comté de Québec, qui regroupait les municipalités de banlieue. Lors des réorganisations municipales québécoises de 2002, Loretteville fut fusionnée à Québec et incluse dans l'arrondissement de La Haute-Saint-Charles.

Liste des maires de LorettevilleModifier

ChronologieModifier

  • 1674 : premiers établissements humains (incertain).
  • 1676 : fondation de la paroisse de Saint-Ambroise
  • 1827 : érection canonique de la paroisse de Saint-Ambroise
  • 1845 : création de la municipalité de la paroisse de Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette
  • 1904 : création du village de Saint-Ambroise, détaché de Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette dont il constituait la portion urbanisée
  • 1913 : adoption du nom de Loretteville
  • 1926 : création de la ville de Château-d'Eau au nord de Loretteville en détachement de cette dernière
  • 1947 : Loretteville obtient le statut de ville
  • 1965 : annexion à Loretteville de la ville de Château-d'Eau
  • 2001 : au dernier recensement pour lequel Loretteville était une ville distincte, la population était de 13 737 habitants[2].
  • 2002 : fusion de 13 villes dont Loretteville pour former la nouvelle ville de Québec[3]

Portrait actuel du quartierModifier

Constituant le seul noyau urbain de l'arrondissement de la Haute-Saint-Charles, Loretteville a vraiment l'aspect d'une petite ville, avec sa rue principale (la rue Racine), ses industries du cuir et son hôpital.

Château-d'Eau est un secteur juste au nord du centre de Loretteville, dans l'axe du boulevard Valcartier, qui s'est constitué en municipalité distincte en 1926 pour se réunir à nouveau à Loretteville en 1965. Son nom lui vient de l'édifice abritant la prise d'eau principale de la Ville de Québec, sur la rive opposée de la rivière Saint-Charles.

Artères principalesModifier

  • Boulevard Bastien / Rue Racine / Rue Verret (route 369)
  • Boulevard de l'Ormière (route 371)
  • Boulevard Valcartier (route 371)
  • Boulevard des Étudiants
  • Boulevard Johnny-Parent
  • Rue de la Faune
  • Avenue Mgr Cooke

Parcs, espaces verts et loisirsModifier

Édifices religieuxModifier

  • Église Saint-Ambroise[4]
    • Cette église bâtie en 1968 est la quatrième sur ce site. Elle remplace celle de 1911 qui a été incendiée en 1967.
  • Église Sainte-Marie-Médiatrice[5]
    • Cette petite église du secteur Château-d'Eau a été construite en 1950. Elle a appartenu de 2004 jusqu'à sa fermeture en 2010 à la paroisse Saint-Ambroise, et a été démolie en 2013[6].
  • St. Paul's Church[7], anglicane (1919), acquise en février 2012[8] par la communauté roumaine orthodoxe de Québec.

Musées, théâtres et lieux d'expositionsModifier

  • Bibliothèque Chrystine-Brouillet

Lieux d'enseignementModifier

  • Commission scolaire de la Capitale:
    • École secondaire Roger-Comtois (ex-Polyvalente de Loretteville)
    • Pavillon Saint-Louis (éducation des adultes)
    • École primaire Notre-Dame-de-Fatima (démolie en 2011[9])
    • École primaire l'Arc-En-Ciel
    • École primaire de la Source
    • École primaire de l'Aventure
    • École primaire de Château-d'Eau
  • Écoles privées
    • École primaire des Ursulines
    • École du cinéma et de la télévision du Québec

Autres édifices notablesModifier

  • Hôpital Chauveau
  • CLSC de la Jacques-Cartier

DémographieModifier

Lors du recensement de 2016, le portrait démographique du quartier était le suivant[10] :

  • sa population représentait 18,3 % de celle de l'arrondissement et 2,9 % de celle de la ville.
  • l'âge moyen était de 43,7 ans tandis que celui à l'échelle de la ville était de 43,2 ans.
  • 63,2 % des habitants étaient propriétaires et 36,8 % locataires.
  • Taux d'activité de 63,7 % et taux de chômage de 4 %.
  • Revenu moyen brut des 15 ans et plus : 41 054 $.
Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
15 30513 73714 64515 38515 655

Personnalités liéesModifier

  • Alden Penner, musicien et producteur québécois y est né en 1983

PhotosModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier