Ouvrir le menu principal

lighttpd

serveur Web

Lighttpd
Description de l'image Lighttpd2.png.

Informations
Créateur Jan Kneschke (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Première version Voir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version 1.4.51 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Dépôt git.lighttpd.net/lighttpdVoir et modifier les données sur Wikidata
Écrit en CVoir et modifier les données sur Wikidata
Système d'exploitation UnixVoir et modifier les données sur Wikidata
Type Serveur webVoir et modifier les données sur Wikidata
Licence BSD 3-clauses (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web lighttpd.netVoir et modifier les données sur Wikidata

lighttpd (ou « lighty ») est un logiciel de serveur Web (ou HTTP) sécurisé, rapide et flexible.

C'est un logiciel libre écrit en C et distribué selon les termes de la licence BSD.

Sa rapidité vient du fait qu'il a une plus petite empreinte mémoire que d'autres serveurs HTTP ainsi qu'une gestion intelligente de la charge CPU.

Beaucoup de langages, comme PHP, Perl, Ruby, Python sont supportés via FastCGI.

Le principal désavantage de lighttpd face à son concurrent Apache est de ne pas supporter les fichiers .htaccess : les directives ne sont évaluées qu'une seule fois, au démarrage du serveur, et nécessitent de le redémarrer afin d'être prises en compte.

Sommaire

UtilisationModifier

En , lighttpd est parmi les cinq serveurs Web les plus utilisés[2] ; en [3] il confirme sa popularité grandissante, Netcraft le classant quatrième serveur web le plus utilisé avec 2,9 millions de sites hébergés, reléguant nginx à la cinquième place.

Cependant, depuis , nginx (3 354 329 sites) est plus utilisé que lighttpd (3 046 333 sites)[4], et cette tendance se confirme, puisqu'en il y a 3 462 551 sites utilisant nginx contre 2 989 416 sous lighttpd[5].

En novembre 2010, Lighttpd est d'après netcraft le 5e serveur utilisé sur les sites web mondiaux avec 0,83 % de part de marché, derrière les 5,94 % de Google Web Server, les 6,04 % de Nginx, les 22,70 % du IIS de Microsoft, et les 59,36 % d'Apache HTTP Server[6].

TechniqueModifier

L'utilisation des interfaces FastCGI, SCGI et CGI pour des programmes externes permet d'écrire des applications Web dans n'importe quel langage habituellement utilisé sur les serveurs. PHP étant populaire, ses performances ont été particulièrement optimisées.

Notes et référencesModifier

  1. « https://www.lighttpd.net/2018/10/14/1.4.51/ »
  2. (en) Résultat de sondage automatisé réalisé par Netcraft en avril 2007
  3. (en) Résultat de sondage automatisé réalisé par Netcraft en juillet 2008
  4. (en) Résultat de sondage automatisé réalisé par Netcraft en décembre 2007
  5. (en) Résultat de sondage automatisé réalisé par Netcraft en janvier 2009
  6. Étude netcraft de novembre 2010.

Voir aussiModifier