Lia Di Leo

actrice italienne
Lia Di Leo
Description de cette image, également commentée ci-après
Photo de Lia Di Leo publiée dans le magazine Radiocorriere TV en 1953
Nom de naissance Maria Stefania Di Leo
Naissance (96 ans)
Foggia, Pouilles, Italie
Nationalité Flag of Italy.svg Italienne
Profession Actrice

Lia Di Leo, née Maria Stefania Di Leo le à Foggia dans la région des Pouilles en Italie, décédée le à Palm Springs (California, États-Unis), était une actrice italienne.

BiographieModifier

Elle débute comme actrice en 1951 en obtenant un rôle de figuration dans le péplum Quo Vadis de Mervyn LeRoy. Dans ce film tourné en Italie, elle interprète le rôle d'une esclave de Néron ici joué par Peter Ustinov. Elle joue la même année une courtisane dans le film historique Lorenzaccio de Rafaello Pacini qui est réalisé d'après le drame romantique Lorenzaccio d'Alfred de Musset.

En 1952, elle partage avec Cesare Danova et Franca Marzi l'affiche du film policier Maschera nera de Filippo Walter Ratti, prend part au drame La Minute de vérité de Jean Delannoy ou elle incarne une infirmière responsable de Daniel Gélin et joue des rôles secondaires dans des comédies réalisés par Duilio Coletti, Mario Zampi et Fernando Cerchio.

L'année suivante, elle est l'institutrice du village de Brescello dans la comédie Le Retour de don Camillo de Julien Duvivier. Dans le mélodrame Madame de... de Max Ophüls, elle est l'amante de Charles Boyer et la seconde propriétaire des fameuses boucles d'oreilles. Elle joue aux côtés de Dawn Addams, Franco Silva, Paolo Stoppa, Antonio Centa et Marilyn Buferd dans le film de guerre Sabotages en mer (Mizar (Sabotaggio in mare)) de Francesco De Robertis et participe également au drame romain Du soleil dans les yeux (Il sole negli occhi) d'Antonio Pietrangeli.

Entre 1954 et 1956, elle joue à nouveau plusieurs rôles secondaires dans des comédies pour Steno, Giorgio Simonelli, Georg Wilhelm Pabst, Leonardo De Mitri et Flavio Calzavara. Elle incarne également la princesse blanche dans le drame La Tour de Nesle d'Abel Gance qui est une adaptation du roman et de la pièce de théâtre éponyme d'Alexandre Dumas.

Après un détour par le théâtre à Palerme, elle arrête sa carrière d'actrice en 1957, se marie et part en Amérique.

FilmographieModifier

Au cinémaModifier

SourceModifier

  • (it) Roberto Poppi et Enrico Lancia, Le attrici, Rome, Gremesse, (ISBN 88-8440-214-X).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :