Lesché des Cnidiens

bâtiment antique de Delphes, Grèce-Centrale, en Grèce

La lesché (lieu de réunions destiné à la discussion) des Cnidiens se trouve sur le sanctuaire de Delphes, dans la zone nord-est. Elle a été édifiée vers 475-460 av. J.-C. Elle fut totalement remaniée au IVe siècle av. J.-C.

DescriptionModifier

 
Fragments en terre cuite du toit de la Leschè des Cnidiens à Delphes, vers 450 av. J.-C.

Cette lesché est un bâtiment rectangulaire (19 mètres sur 9,50 mètres). Le toit était soutenu par deux rangées de colonnes de bois à l'intérieur du bâtiment. Sur l'un des grands côtés, au Sud, la lumière entrait par une porte , peut-être à deux battants, ou plusieurs portes et aussi, peut-être, par des fenêtres[1]. Les deux tableaux se trouvant l'un à droite, l'autre à gauche en entrant.

Elle était célèbre pour les fresques qui l'ornaient, dues à Polygnote, dont une chute de Troie. Pausanias leur consacre de nombreuses pages dans sa Description de Delphes (X, 25, 1 à 32). Ces peintures devaient probablement être sur des panneaux amovibles et non peintes directement sur les murs[1]. Parmi les peintures documentées par Pausanias, celles peintes par Polygnote à la lesché des Cnidiens, ont fait l'objet de nombreuses études en fonction des connaissances dont disposaient les chercheurs. Une étude récente, en 2000, par Catherine Cousin, revient sur ces peintures sous l'intitulé « Composition, espace et paysage dans les peintures de Polygnote à la lesché de Delphes »[2].

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • Jean-François Bommelaer et Didier Laroche, Guide de Delphes : Le Site, Paris, De Boccard, , p. 202-203
  • Catherine Cousin, « Composition, espace et paysage dans les peintures de Polygnote à la lesché de Delphes », Gaia : revue interdisciplinaire sur la Grèce Archaïque, vol. 4, no 1,‎ , p. 61-103 (lire en ligne, consulté le )