Les Maîtres-chanteurs de Nuremberg

film de Ludwig Berger, sorti en 1927

Les Maîtres-chanteurs de Nuremberg[1] (titre original : Der Meister von Nürnberg) est un film allemand réalisé par Ludwig Berger sorti en 1927.

Les Maîtres-chanteurs de Nuremberg
Titre original Der Meister von Nürnberg
Réalisation Ludwig Berger
Scénario Robert Liebmann (de)
Ludwig Berger
Rudolf Rittner
Acteurs principaux
Sociétés de production Phoebus-Film (de)
Pays de production Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Drame
Durée 91 minutes
Sortie 1927


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Il s'agit de l'adaptation de l'opéra de Richard Wagner[1].

SynopsisModifier

Le greffier respecté Beckmesser veut épouser Evchen, la fille de l'orfèvre Veit Pogner. Mais elle ne supporte pas l'homme chauve et fait donc la suggestion, ce qui semble à première vue hautement invraisemblable, d'épouser le cordonnier beaucoup plus âgé Hans Sachs. Le vieil homme est amoureux de la jolie Eva depuis un certain temps et est très heureux d'accepter cette idée, se considérant déjà comme son fiancé.

Le maître artisan de Nuremberg fait face à une forte concurrence de la part de son apprenti, qui s'appelle en fait Walther von Stolzing et vient d'une bonne famille. Lui aussi a les yeux rivés sur la bonne fille bourgeoise. Comme la fille, Walther veut échapper à un mariage non désiré. Lorsqu'il tente de s'enfuir avec Evchen Pogner, il est arrêté. Un concours de poésie devrait amener la décision, qui peut libérer Evchen. Hans Sachs remporte le concours, mais laisse son poème au jeune Walther lorsqu'il se rend compte que lui et Evchen sont ensemble.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

Les Maîtres-chanteurs de Nuremberg est créé entre et au Grunewald-Atelier et au Phoebus-Atelier. Le film en huit actes mesure 2 910 mètres de long.

Il est soumis à la censure pour la première fois le . La première le au Capitol am Zoo (de) à Berlin est un spectacle festif au profit des fonds d'aide sociale de la Genossenschaft Deutscher Bühnen-Angehöriger (de).

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « En France », Comœdia, vol. 22, no 5740,‎ , Ciné-Comœdia (lire en ligne)

Source de traductionModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier