Ouvrir le menu principal

Les Fiancés (film, 1963)

film sorti en 1963
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Fiancés (homonymie).
Les Fiancés
Description de cette image, également commentée ci-après
Une scène du film.

Titre original I fidanzati
Réalisation Ermanno Olmi
Scénario Ermanno Olmi
Acteurs principaux
Sociétés de production Sicilia Cinematografica
Titanus
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Film dramatique
Durée 77 minutes
Sortie 1963

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Fiancés (titre original italien : I fidanzati) est un film italien réalisé par Ermanno Olmi, sorti en 1963.

Sommaire

SynopsisModifier

Giovanni, ouvrier qualifié à Milan, quitte sa ville et sa fiancée Liliana pour aller travailler comme soudeur en Sicile et gagner plus d'argent. Ses sentiments sont mêlés de tristesse et de soulagement, car, avec Liliana, ses rapports semblent s'enliser dans la monotonie et les habitudes. Mais, une fois installé en Sicile, il doit affronter la solitude et le contexte culturel environnant, qu'il ne comprend guère... Liliana lui envoie une première lettre, à laquelle il répond pourtant, lui qui n'a pas l'habitude d'écrire. Désormais, ils correspondent régulièrement et cet échange de missives contribue à les rapprocher...

Fiche techniqueModifier

  • Titre du film : Les Fiancés
  • Titre original : I fidanzati
  • Réalisation : Ermanno Olmi
  • Scénario : E. Olmi
  • Photographie : Lamberto Caimi, noir et blanc
  • Musique : Gianni Ferrio
  • Décors : Ettore Lombardi
  • Montage : Carla Colombo
  • Production : Goffredo Lombardo pour Titanus/Sicilia Cinematografica
  • Durée : 77 minutes
  • Pays d'origine :   Italie
  • Année de réalisation : 1963
  • Genre : Film dramatique

DistributionModifier

Récompenses et distinctionsModifier

CommentairesModifier

Avec I fidanzati, Ermanno Olmi traite du retard économique (mais aussi d'un décalage culturel) de la Sicile, autour des années cinquante, à travers le regard d'un ouvrier issu de l'Italie du Nord. Ce travailleur milanais venu doubler son salaire sur un des chantiers patronnés par les grandes firmes industrielles du Nord, demeure, tout au long du film, un étranger incapable de comprendre une mentalité et des coutumes différentes des siennes. Malgré la simplicité de l'anecdote, Olmi nous livre une « généreuse réflexion » sur deux êtres, sur l'Italie et sur le monde, « à partir de nuances, de notations furtives, d'atmosphères délicatement captées » (Freddy Buache).

Liens externesModifier