Les Enfants du soleil (Gorki)

pièce de Maxime Gorki

Les Enfants du soleil
Image illustrative de l’article Les Enfants du soleil (Gorki)

Auteur Maxime Gorki
Genre Drame
Nb. d'actes 4
Version originale
Titre original Дети солнца
Langue originale Russe
Pays d'origine Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Date de création 1905
Version française
Traducteur Georges Daniel (1964), André Markowicz (2008)

Les Enfants du soleil (russe : Дети солнца Deti solntsa) est une pièce de 1905 écrite par Maxime Gorki alors qu'il était brièvement emprisonné[1] à la forteresse Pierre-et-Paul de Saint-Pétersbourg lors de la Révolution russe de 1905.

Il semble que Gorki ait principalement écrit cette pièce durant les huit derniers jours de son emprisonnement, avant sa libération le , à la suite de protestations internationales. Formellement située durant l'épidémie de choléra de 1862, elle était clairement comprise comme représentant la tentative de révolution de 1905.

ProductionModifier

 
Maxime Gorki lisant Les Enfants du soleil dans Les Pénates. Dessin à la sanguine d'Ilia Répine.

L'idée de la pièce serait venue à Gorki par une phrase prononcée par le savant Piotr Lebedev : « La clef des mystères de la vie, c'est la chimie »[2].

Initialement censurée, les autorités impériales autorisèrent une création de la pièce le au théâtre d’art de Moscou. Étant donné les circonstances qui régnaient en ville, l'atmosphère était si tendue que le public commença à paniquer à l'acte III, où une foule s'agite. Vassili Katchalov dut arrêter la pièce et rassurer le public : ce n'était que du théâtre et la foule n'en voulait qu'à son personnage.

DistributionModifier

  • Vassili Katchalov : le professeur Pavel Fiodorovitch Protassov
  • Elena Nikolaïevna, femme de Protassov
  • Olga Knipper (femme d'Anton Tchekhov) : Liza, sœur de Protassov
  • Antonovna, bonne à tout faire, nounou
  • Mélania, femme amoureuse de Protassov et sœur de Tchepournoï
  • Dimitri Vaguine, artiste, ami de Protassov et amoureux de Elena
  • Egor, l'assistant du professeur
  • Fima, femme de chambre
  • Boris Nikolaïevitch Tchepournoï, vétérinaire
  • Nazar Avdeïevitch
  • Micha, fils de Nazar
  • Yakov Trochine
  • Avdotia, femme d'Egor
  • Loucha, femme de chambre
  • Le docteur

TrameModifier

Le titre fait référence à l'élite russe, privilégiée et symbolisée par Protassov, idéaliste mais inconscient de ce qui se passe autour de lui. Lisa, au contraire, est maladive, nerveuse et prophétise la crise à venir : la pièce se situe lors de l'épidémie de choléra de 1862, où la peur provoqua des attroupements. Le détachement de Protassov lui fait oublier l'amour de Mélania pour lui, celui de sa femme pour Vaguine, la brutalité de son assistant et le danger d'une foule armée qui se dirige vers lui...

CommentaireModifier

« [...] semble conçue dans le sillage de Tchekhov dont on sent la présence à travers les thèmes, les personnages et leurs relations, sauf que l'univers de Gorki, traversé par une violence bien concrète, est tourné vers l'avenir. »

— Corinne Denailles[3]

TraductionsModifier

Représentations en FranceModifier

Notes et référencesModifier

  1. Gorki en France, sous la direction de Jean Pérus, Presses universitaires de France : https://books.google.fr/books?id=ATc90xOYMmEC&pg=PA107&dq=%22les+enfants+du+soleil%22+%22maxime+gorki%22&hl=fr&sa=X&ei=G8tyU4ruDoGc0AWGo4DoCA&redir_esc=y#v=onepage&q=%22les%20enfants%20du%20soleil%22%20%22maxime%20gorki%22&f=false
  2. Eviter la déchirure entre les Enfants du Soleil et les enfants de la terre, in Bref no 71, décembre 1963, p. 2
  3. « Les Enfants du soleil de Maxime Gorki », sur WebThéâtre : Actualité des spectacles, théâtre, opéra, musique, danse - Paris (consulté le ).
  4. Cahiers du monde russe et soviétique, 1965, p. 631
  5. « Les Enfants du soleil - France Culture », sur franceculture.fr (consulté le ).
  6. Bibliothèque nationale de France : http://data.bnf.fr/39463178/les_enfants_du_soleil_spectacle_1963/
  7. « Les Enfants du soleil - Spectacle - 1984 », sur data.bnf.fr (consulté le ).
  8. « 'Les Enfants du soleil' de Maxime Gorki : Comédie combustible - Art-Russe.com », sur art-russe.com (consulté le ).
  9. http://www.larose.fr/theatre/theatre-lille/les-enfants-du-soleil
  10. http://www.lacomediedereims.fr/evenement/les-enfants-du-soleil/
  11. « L’Or avec le faire et Les Enfants du Soleil », sur Théâtre du blog (consulté le ).