Ouvrir le menu principal

Les Éditions sauvages

maison d'édition française
(Redirigé depuis Les Éditions Sauvages)

Les Éditions sauvages[1] sont une maison d'édition française. Créées en 2007[2], sous statut d’association loi de 1901, elles publient à compte d’éditeur et s’autodiffusent.

Sommaire

ActivitéModifier

Les Éditions Sauvages éditent six collections[3] :

  • « Askell », collection de poésie contemporaine, accompagnée par un travail artistique réalisé en résonance au texte par un plasticien, photographe ou peintre, où le souffle et le mouvement se conjuguent à une expérience sensible du paysage et de l’imaginaire.
  • « La Pensée Sauvage », collection d’essais poétiques, propose les déambulations et les cheminements poétiques d’un auteur dans ses paysages et ses textes fondateurs d’hier et d’aujourd’hui. Un travail artistique accompagne le texte.
  • « Dialogue », sorte de renku qui se serait acclimaté au crachin breton, publie la correspondance poétique entre deux auteurs complices qui échangent et se répondent. Les poèmes, en écho les uns avec les autres, se mêlent et forment un recueil à deux voix. Les ouvrages sont illustrés par les portraits au crayon des auteurs par Jacques Basse.
  • « Carré de création », dans un format carré, propose un brassage inventif entre texte et image, résultat d'une rencontre fertile entre deux imaginaires.
  • « Phénix » publie des titres épuisés, parfois dans une édition augmentée et remaniée, leur redonnant une nouvelle vie.
  • « Ecriterres », créée en hommage au poète, penseur et peintre Paul Quéré, du nom de la revue qu'il avait fondée en 1983, publie des ouvrages qui relient écriture et terre, ainsi que les lauréats du prix Paul-Quéré.

Rencontres-lecturesModifier

Depuis février 2013, Les Editions Sauvages organisent des rencontres-lectures de poésie, Les rendez-vous de Max[4], dans la maison d'enfance et de jeunesse du poète et peintre Max Jacob, à Quimper, lauréate du label "Maisons des Illustres" décerné par le Ministère de la Culture. Les rendez-vous de Max ont lieu le premier jeudi du mois de septembre à juin.

Ouvrages publiésModifier

  • Le sourire du vide de  Marc Bernol (illustrations de l'auteur), 2007
  • Infinisterres de Louis Bertholom (illustrations de Marc Bernol) 2007
  • Le carnet des métamorphoses de Marie-Josée Christien (illustrations et préface de Jacky Essirard), 2007
  • Vingt-et-un poèmes pour Le Chant du monde de Patrice Perron (sur la tapisserie de Jean Lurçat, collage de Marie-Josée Christien), 2007
  • Ailleurs, ici déjà de Marc Bernol (illustrations de l'auteur), 2008
  • Fragments d'une poétique des contours de Bruno Geneste (illustrations de Kervi Bourseul), 2008
  • Amerika Blues de Louis Bertholom (illustrations de Marc Bernol), 2009
  • Les extraits du temps de Marie-Josée Christien (collage de l'auteure, préface de Guy Allix), 2009 (Prix des Bretons de Paris 2009)
  • Coin du monde de Patrice Perron (collages de Marie-Josée Christien), 2008
  • Correspondances de Guy Allix & Marie-Josée Christien (frontispice de J.G. Gwezenneg), 2011[5]
  • Les nouvelles aventures du Vieux Bonhomme et du Savant Fou de Alis Thèbe & Patrice Perron, 2011
  • L'écho des feuilles de Isabelle Moign & Bruno Geneste (frontispice de Marc Bernol), 2011
  • L'attente du chat de Marie-Josée Christien (illustrations de Laëtitia-May Le Guélaff), 2012
  • Les Ronces bleues suivi de Gaëls de[Louis Bertholom, frontispice de Jean-Loup Le Cuff, nouvelle édition augmentée, 2012
  • Le silence froudroyé de Marc Bernol (illustrations de l'auteur), 2012
  • Mordre le monde[6] de Louis Bertholom (frontispice de Michel Remaud), 2012
  • Bréviaire de sel de Louis Bertholom (peintures de Paul Quéré), 2013
  • Temps morts de Marie-Josée Christien (encres de couleur de Denis Heudré, préface de Pierre Maubé), 2014
  • Petites notes d'amertume de Marie-Josée Christien (photos de land art de Roger Dautais, préface de Claire Fourier), 2014[7],[8]
  • Poèmes celtaoïstes (choix de textes 1979-1993) de Paul Quéré (peintures et encre de l'auteur, préface de Marie-Josée Christien, postface de Bruno Geneste), 2014
  • Novembre de Patrice Perron (illustrations de Martine Pineau Rouat), 2014
  • Extension des forces errantes de l'Atlantique (essai sur une poétique des contours) de Bruno Geneste (encres de Fredofthewood, préface de Paul Sanda), 2014
  • À deux plumes de Patrice Perron et Yvonne Jarnoux, coll. « Carré de création », 2015
  • Paroles pour les silences à venir de Louis Bertholom, coll. « Askell », 2015
  • Un monde de pierres (nouvelle édition augmentée) suivi de Steudadoù Karnag (traduction de Jil Penneg), de Marie-Josée Christien, photographie de Pascal Bodin, coll. « Phénix », 2015
  • Sèmes semés de Denis Heudré (lauréat du Prix Paul-Quéré 2015-2016), préface de Bernard Berrou, coll. « Ecriterres », 2016[9]
  • Suite bigoudène effilochée (nouvelle édition augmentée) de Paul Quéré, avant-dire de Ariane Mathieu, coll. « Phénix », 2016
  • Entre-temps, précédé de Temps composés de Marie-Josée Christien, illustrations de Marc Bernol, coll. « Phénix », 2016[10],[11]
  • Clameur de Isabelle Moign & Jean-Yves Gloaguen, coll. "Carré de création", 2016
  • Maman, j'ai oublié le titre de notre histoire, suivi de Félix, une voix sans parole de Guy Allix, récits autobiographiques (préface de Marie-Josée Christien, frontispice de Janladrou), coll. "Phénix", 2016
  • Demeure d'Angèle Vannier, suivi de Douze poèmes d'Angèle Vannier[12] de Nicole Laurent-Catrice, coll. La Pensée Sauvage, 2017
  • Les soubresauts de la planète de Patrice Perron, coll. Askell, 2017
  • Au nom de la terre de Guy Allix (lauréat du Prix Paul-Quéré 2017-2018), frontispice de J.G. Gwezenneg, coll. Ecriterres, 2018[13],[14]
  • Artika Nadja de Bruno Geneste, préface de Marc-Henri Arfeux, coll. Askell, 2018
  • Poème absent, poème de Marie-Josée Christien , dessins de Sophie Degano, livre d'artistes publié à 100 exemplaires numérotés et signés, en coédition avec Editions ExVoto, 2018
  • A l'horizon des terres infinies (Variations sur Paul Quéré) de Marie-Josée Christien, avec la participation de Pierre Tanguy, Jacques Morin, Jacques Josse, Jean-Claude Schneider, Hervé Carn, Françoise Ascal..., coll. La Pensée Sauvage, 2019[15].

Notes et référencesModifier

  1. « Poéthèque, éditeurs », sur www.printempsdespoetes.com
  2. « Article du Télégramme du 12 oct 2007 »
  3. « Sur le site des éditions »
  4. « Exemple de programme de ces rendez-vous de Max »
  5. Guy Allix, « Extraits de Correspondances », (consulté le 30 mars 2018)
  6. « Louis Bertholom le prolifique publie Mordre le monde aux Editions Sauvages », Ouest-France,‎ , Quimper
  7. « Article dans le 20 minutes du 21 fév 2014 »
  8. « Quelques citations de Marie-Josée Christien extraites du recueil Petites notes d'amertume sur le site Dicocitations Le Monde »
  9. « Terres de femmes », sur Terres de femmes (consulté le 31 mars 2018)
  10. « Marie-Josée Christien | [Je creuse les mots] », sur Terres de femmes (consulté le 19 novembre 2017)
  11. Alain BOUDET, « Entre-temps - [La toile de l'un] », sur www.latoiledelun.fr (consulté le 10 mai 2018)
  12. « Nouveauté éditeurs BNF », sur bnf.fr, (consulté le 20 août 2017)
  13. « Nouveautés Éditeurs - Au nom de la terre - Les Editions Sauvages - ALLIX Guy », sur nouveautes-editeurs.bnf.fr (consulté le 30 mars 2018)
  14. « Jacques Morin , Les lectures de Jacmo 2018 , Revue Texture », sur revue-texture.fr (consulté le 30 mars 2018)
  15. « Un livre d’hommage au poète breton Paul Quéré », sur Bretagne Actuelle | Magazine culturel Breton en ligne, (consulté le 11 février 2019)

Lien externeModifier