Leo Löwenthal

sociologue allemand

Leo Löwenthal (né le à Francfort-sur-le-Main et mort le à Berkeley) est un sociologue allemand. Il est l'un des principaux représentants de l'école de Francfort et est spécialiste de la sociologie de la littérature. Il quitte l'Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale pour rejoindre les États-Unis, où il deviendra professeur à l'université de Californie à Berkeley[1],[2].

BiographieModifier

Leo Löwenthal naît en 1900 à Francfort-sur-le-Main. Il est le fils d'un physicien juif[3]. Il fuit l'Allemagne nazie après l'arrivée au pouvoir d'Adolf Hitler pour s'installer à Genève, puis trouve refuge à l'université Columbia de New York, au côté d'autres membres de l'Institut de recherche sociale de l'université Johann Wolfgang Goethe de Francfort-sur-le-Main. Il rejoint le département de sociologie de l'université de Californie à Berkeley en 1956[4]. Il prend sa retraite en 1968.

Il décède à l'âge de 92 ans à Berkeley en Californie le .

TravauxModifier

Leo Löwenthal est un spécialiste de la sociologie de la littérature, mais il a également travaillé sur les méthodes de sondage aux côtés de Paul Lazarsfeld[5],[4].

Notes et référencesModifier

  1. « Anatomie du discours d'extrême droite - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées », sur www.nonfiction.fr (consulté le 3 janvier 2020)
  2. « « Les Prophètes du mensonge », de Leo Löwenthal et Norbert Guterman : la sociologie contre le fascisme », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 3 janvier 2020)
  3. « Glossary of People: Leo Löwenthal », sur www.marxists.org (consulté le 3 janvier 2020)
  4. a et b Martin Jay, « In Memoriam: Leo Lowenthal », Berkeley Journal of Sociology, vol. 37,‎ , p. 1–3 (ISSN 0067-5830, lire en ligne, consulté le 3 janvier 2020)
  5. Leo Bogart, « In Memoriam: Leo Lowenthal, 1900-1993 », The Public Opinion Quarterly, vol. 57, no 3,‎ , p. 377–379 (ISSN 0033-362X, lire en ligne, consulté le 3 janvier 2020)

Liens externesModifier