Legaliteti

parti politique albanais fondé en 1941

Legaliteti
(sq) Lëvizja Legalitetit
Image illustrative de l’article Legaliteti

Idéologie Monarchisme
Nationalisme
Objectifs Lutte contre les forces de l'Axe
Statut Dissous
Fondation
Date de formation 1943
Origine District de Mat
Pays d'origine Drapeau de l'Albanie Albanie
Date de dissolution 1945
Organisation
Chefs principaux Abaz Kupi
Soutenu par Alliés de la Seconde Guerre mondiale
Résistance en Albanie pendant la Seconde Guerre mondiale

Le Legaliteti (en albanais : Lëvizja Legalitetit) est une faction royaliste et pro-monarchique albanaise fondée en 1941 et dirigée par Abaz Kupi[1].

IdéologieModifier

 
Zog d'Albanie.

Le Legaliteti demanda le retour du roi Zog, qui avait fui le pays à la veille de l'invasion italienne[2]. Le groupe se composait de partisans principalement des tribus des montagnes du nord, en particulier de la région de Mati. Les Legaliteti étaient anti-communistes. En dépit d'être nationalistes, leurs opposants était le Balli Kombëtar, parti social-démocrate et pro-républicain tandis qu'eux se revendiquaient loyalistes et royalistes[3]. Les Balli Kombëtar furent également accusés de "collabo" parce que ceux-ci soutenaient l'occupation allemande. Cependant, au sein du Balli Kombetar subsistait des éléments pro-monarchistes.

HistoireModifier

L'action négative des communistes albanais sur la question du Kosovo éloigna un nombre important de ses adhérents de cette région frontalière. Après jusqu'à l'Accord de Mukje, Abaz Kupi était membre du Conseil central du LNÇ, puis se retira avec d'autres pour former le Legaliteti. Kupi était un chef Guègue respecté qui avait commandé les troupes du roi Zog à Durrës lorsque les Italiens envahirent l'Albanie. Au début des années 1940, trois nouvelles factions politiques émergèrent en Albanie après la défaite des Italiens : les communistes albanais, Balli Kombëtar (Front national) et Legaliteti (Légalité). Les Alliés soutenaient à l'origine ces derniers. Étant la plus petite faction sans influence significative en Albanie, les Alliés rompirent l'aide avec eux et aidèrent les partisans yougoslaves, qui à leur tour soutint les communistes albanais[4]. En 1945, les communistes albanais prirent le contrôle de l'Albanie à la fin de la Seconde Guerre mondiale. La plupart des membres du Legaliteti furent exécutés ou fuirent vers l'ouest.

Notes et référencesModifier

  1. Irene Grünbaum, Escape Through the Balkans: The Autobiography of Irene Grünbaum, (ISBN 0803270828, lire en ligne)
  2. Peter Lucas, OSS in World War Two Albania by Peter Lucas, (ISBN 9780786429677, lire en ligne)
  3. Raymond Hutchings, Historical Dictionary of Albania, Lanham, Maryland, Scarecrow Press, (ISBN 0-8108-3107-4, LCCN 95-26304, lire en ligne), p. 148
  4. Walter R. Roberts, Tito, Mihailović, and the allies, 1941-1945, (ISBN 0822307731, lire en ligne)

Voir aussiModifier

Lectures complémentairesModifier

Liens externesModifier