Ouvrir le menu principal

Lee Chong Wei

joueur de badminton malaisien

Lee Chong Wei
Image illustrative de l’article Lee Chong Wei
Lee Chong Wei en conférence de presse, lors de l'Open d'Indonésie 2016

Carrière professionnelle
2002 – 2019

Pays représenté Drapeau de la Malaisie Malaisie
Naissance (37 ans),
Drapeau : Malaisie Bukit Mertajam, Penang
Taille / poids 1,74 m / 60 kg
Prise de raquette Droitier
Entraîneur Hendrawan
Gains en tournois 1 359 295 $
Palmarès
En simple
Titres 69[1]
Finales perdues 26
Meilleur classement 1 (29/06/2006, 20/07/2006, 24/08/2006, 21/09/2006, puis sans discontinuer du 21/08/2008 au 14/06/2012, puis du 27/09/2012 au 23/12/2014 et enfin du 09/06/2016 au 18/05/2017)
Médailles olympiques
Simple 3
Titres mondiaux
Simple 4 1
Titres par équipe nationale
Thomas Cup 1 3
Sudirman Cup 1

Lee Chong Wei, né le 21 octobre 1982 à Bukit Mertajam en Malaisie, est un joueur de badminton professionnel depuis 2002. Il détient le record du nombre de semaines en tête d'un classement mondial de badminton, ayant réalisé cette performance en simple hommes pendant plus de 6 ans. Ses accomplissements lui ont valu d'être élevé au titre honorifique de Datuk (en) dans son pays, où le badminton est sport national.

CarrièreModifier

 
Saut de préparation de smash, pendant la finale des Jeux olympiques d'été de 2012.

Numéro 1 mondial pendant plus de 6 ans, et de manière ininterrompue pendant presque 4 ans, plus exactement 199 semaines, du 21 août 2008 au 14 juin 2012[2], sa carrière est remarquable pour son exceptionnelle régularité. Joueur tenace, rapide et très endurant, sa maîtrise technique est irréprochable et sa précision redoutable. Son smash est un des plus rapides : en 2017, il a réalisé l'un des smashs les plus rapides enregistré avec la technique du Hawk-Eye, à 417 km/h[3].

DopageModifier

Il perd sa couronne fin 2014, alors qu'il est suspendu provisoirement pour dopage à la suite d'un contrôle antidopage positif réalisé le 30 août 2014 à l'occasion des championnats du monde. Les tests mettent en évidence la présence d'un produit anti-inflammatoire- Dexamethasone - interdit dans les compétitions sportives. Il est alors suspendu à titre provisoire par la fédération Internationale en attendant les résultats de l'enquête [4].

Quelques semaines après, le ministre de la jeunesse et des sports malaisien, déclare que le joueur a été soigné pour une blessure au genou peu avant cette compétition, ce qui expliquerait les traces de ce médicament pendant la compétition [5].

La commission antidopage de la BWF se réunit le 25 avril 2015, et décide la suspension rétroactive d'une durée de 8 mois[6], ce qui permet au joueur de reprendre la compétition dès le week-end suivant. Lee Chong Wei encourait jusqu'à 2 ans de suspension ce qui l'aurait empêché d'espérer participer aux Jeux Olympiques 2016. La commission a estimé avoir la certitude suffisante pour affirmer que le joueur n'avait pas agi intentionnellement dans le but d'améliorer ses performances sportives, mais qu'il avait fait preuve de négligence en acceptant de consommer des gélules de Cordyceps fournies par une personne dont le nom n'a pas été officiellement dévoilé[7]. Les capsules de ces gélules, contenant un produit naturel que le joueur consommait depuis 7 ans, auraient été contaminées accidentellement par le revendeur. Le joueur avait bien reçu une dose de Dexamethasone pendant une opération chirurgicale subie le 17 juillet, un mois avant la compétition, mais qui n'expliquerait pas la présence de ce produit dans le corps de l'athlète le 30 juillet.

Jeux OlympiquesModifier

En 2008, il a remporté la médaille d'argent aux Jeux olympiques d'été de Pékin en simple hommes en s'inclinant face à Lin Dan (21-12, 21-8). Il s'est incliné de nouveau face à lui en finale des Jeux olympiques d'été de Londres (15-21, 21-10, 21-19).

Rio 2016Modifier

En 2015, après avoir purgé 8 mois de suspension (voir ci-dessus), il reprend la route vers son objectif ultime : les jeux olympiques de Rio prévus plus d'un an plus tard.

Descendu jusqu'à la 180e place mondiale le 18 juin, il s'engage dans des tournois loin des terres habituelles du badminton afin de récupérer rapidement des points. C'est ainsi qu'il remporte l'Open des États-Unis puis celui du Canada, évitant les joueurs du top 10 mondial. Il s'engage ensuite dans des tournois plus cotés, et loin des premières places mondiales, il doit parfois passer par le stade des qualifications comme à l'Open du Japon, où il perdra au deuxième tour face à Lin Dan son rival historique.

Hormis sa finale face à Chen Long aux Championnats du monde en août, il alterne les contre-performances jusqu'en octobre et sa victoire à l'Open de France au cours duquel il bat deux joueurs de référence, Viktor Axelsen, puis Chou Tien-chen en finale. En novembre 2015, il remporte l'Open de Chine face au numéro 1 mondial Chen Long, et après sa victoire à l'open de Hong Kong, il revient sur le podium mondial. En 2016, après sa victoire aux Open Super Series de Malaisie et d'Indonésie, il se hisse à nouveau en tête du classement mondial le 9 juin 2016 et redevient un des principaux prétendants au titre olympique.

Lors de la compétition, il bat Lin Dan dans une demi-finale très accrochée (15-21, 21-11, 22-20). En finale, il s'incline une troisième fois de suite, cette fois-ci face à un autre Chinois, Chen Long (21-18, 21-18).

Championnats du mondeModifier

Il a été 4 fois finaliste des championnats du monde, perdant deux fois face à Lin Dan (en 2011 et 2013) puis deux fois face à Chen Long (en 2014[8] et en 2015).

Autres compétitionsModifier

Il a remporté trois World Series Masters Finals en simple messieurs. Il a également remporté chaque année l'Open de Malaisie de 2004 à 2014 (sauf en 2007).

Retraite sportiveModifier

Atteint d'un cancer du nez depuis le mois de juillet 2018, Lee Chong Wei annonce qu'il met fin à sa carrière le jeudi 13 juin 2019[9].

Vie privéeModifier

La famille de Lee Chong Wei est d'origine chinoise. Depuis le 9 novembre 2012, il est marié à Wong Mew Choo (en) ancienne joueuse professionnelle de badminton malaisienne. Ils ont eu ensemble deux enfants, Kingston, né le 12 avril 2013 et Terrance, né le 9 juillet 2015[10].

PalmarèsModifier

Résultat Année Tournoi Adversaire en finale Score
vainqueur 2017 Open de Hong-Kong   Chen Long 21–14, 21–19
finaliste 2017 Open du Japon   Viktor Axelsen 14-21 ,21–19, 14–21
finaliste 2017 Open de Malaisie   Lin Dan 19–21, 14–21
vainqueur 2017 Open d'Angleterre   Shi Yuqi 21–12, 21–10
vainqueur 2016 Open du Japon   Jan Ø. Jørgensen 21–18, 15-21, 21–16
finaliste 2016 Jeux olympiques   Chen Long 18–21, 18–21
vainqueur 2016 Open d'Indonésie   Jan Ø. Jørgensen 21-17, 19-21, 17-21
vainqueur 2016 Open de Malaisie   Chen Long 21–13, 21–8
vainqueur 2015 Open de Hong Kong   Tian Houwei 21–16, 21–15
vainqueur 2015 Open de Chine   Chen Long 21–15, 21–11
vainqueur 2015 Open de France   Chou Tien-chen 21–13, 21–18
finaliste 2015 Championnats du monde   Chen Long 14-21, 17–21
vainqueur 2015 Open du Canada   Ng Ka Long Angus 21-17, 21–13
vainqueur 2015 Open des États-Unis   Hans-Kristian Vittinghus 22-20, 21–12
finaliste 2014 Championnats du monde   Chen Long 19-21, 19–21
vainqueur 2014 Open du Japon   Hu Yun 21–14, 21–12
finaliste 2014 Open de Singapour   Simon Santoso 15–21, 10–21
vainqueur 2014 Open d'Inde   Chen Long 21–13, 21–17
vainqueur 2014 Open d'Angleterre   Chen Long 21–13, 21–18
vainqueur 2014 Open de Malaisie   Tommy Sugiarto 21–19, 21–9
finaliste 2014 Open de Corée du Sud   Chen Long 14–21, 15–21
vainqueur 2013 Open de Hong Kong   Sony Dwi Kuncoro 21–13, 21–9
finaliste 2013 Open du Danemark   Chen Long 22–24, 19–21
vainqueur 2013 Open du Japon   Kenichi Tago 23–21, 21–17
finaliste 2013 Championnats du monde   Lin Dan 21–16, 13–21, 17–20 (ab.)
vainqueur 2013 Open d'Indonésie   Marc Zwiebler 21–15, 21–14
vainqueur 2013 Open d'Inde   Kenichi Tago 21–15, 18–21, 21–17
finaliste 2013 Open d'Angleterre   Chen Long 17–21, 18–21
vainqueur 2013 Open de Malaisie   Sony Dwi Kuncoro 21–7, 21–8
vainqueur 2013 Open de Corée du Sud   Du Pengyu 21–12, 21–15
finaliste 2012 Open de Hong Kong   Chen Long 19–21, 17–21
vainqueur 2012 Open du Danemark   Du Pengyu 15–21, 21–12, 21–19
vainqueur 2012 Open du Japon   Boonsak Ponsana 21–18, 21–18
finaliste 2012 Jeux olympiques   Lin Dan 21–15, 10–21, 19–21
vainqueur 2012 Grand prix gold de Malaisie   Sony Dwi Kuncoro 17–21, 21–8, 21–10
finaliste 2012 Open d'Inde   Son Wan-ho 18–21, 21–14, 19–21
finaliste 2012 Open d'Angleterre   Lin Dan 19–21, 2–6 (ab.)
vainqueur 2012 Open de Malaisie   Kenichi Tago 21–6, 21–13
vainqueur 2012 Open de Corée du Sud   Lin Dan 12–21, 21–18, 21–14
vainqueur 2011 Open de France   Kenichi Tago 21–16, 21–11
finaliste 2011 Open du Danemark   Chen Long 15–21, 18–21
finaliste 2011 Open du Japon   Chen Long 8–21, 21–10, 19–21
finaliste 2011 Championnats du monde   Lin Dan 22–20, 14–21, 21–23
vainqueur 2011 Open d'Indonésie   Peter Gade 21–11, 21–7
vainqueur 2011 Grand prix gold de Malaisie   Bao Chunlai 21–9, 21–19
vainqueur 2011 Open d'Inde   Peter Gade 21–12, 12–21, 21–15
vainqueur 2011 Open d'Angleterre   Lin Dan 21–17, 21–17
finaliste 2011 Open de Corée du Sud   Lin Dan 19–21, 21–14, 16–21
vainqueur 2011 Open de Malaisie   Taufik Hidayat 21–8, 21–17
vainqueur 2010 Finale des Masters   Peter Gade 21–9, 21–14
vainqueur 2010 Open de Hong Kong   Taufik Hidayat 21–19, 21–9
finaliste 2010 Jeux asiatiques   Lin Dan 13–21, 21–15, 10–21
vainqueur 2010 Jeux du Commonwealth   Rajiv Ouseph 21–10, 21–8
vainqueur 2010 Open du Japon   Lin Dan 22–20, 16–21, 21–17
vainqueur 2010 Open de Macao   Lee Hyun-il No match
vainqueur 2010 Grand prix gold de Malaisie   Wong Choong Hann 21–8, 14–21, 21–15
vainqueur 2010 Open d'Indonésie   Taufik Hidayat 21–19, 21–8
vainqueur 2010 Open d'Angleterre   Kenichi Tago 21–19, 21–19
vainqueur 2010 Open de Malaisie   Boonsak Ponsana 21–13, 21–7
vainqueur 2010 Open de Corée du Sud   Peter Gade 21–12, 21–11
vainqueur 2009 Finale des Masters   Park Sung-hwan 21–17, 21–17
vainqueur 2009 Open de Hong Kong   Peter Gade 21–13, 13–21, 21–16
vainqueur 2009 Open de Macao   Wong Choong Hann 21–15, 21–19
vainqueur 2009 Grand prix gold de Malaisie   Chen Long 21–16, 21–9
vainqueur 2009 Open d'Indonésie   Taufik Hidayat 21–9, 21–14
vainqueur 2009 Open de Suisse   Lin Dan 21–16, 21–16
finaliste 2009 Open d'Angleterre   Lin Dan 19–21, 12–21
finaliste 2009 Open de Corée du Sud   Peter Gade 18–21, 21–10, 17–21
vainqueur 2009 Open de Malaisie   Park Sung-hwan 21–14, 21–13
vainqueur 2008 Finale des Masters   Peter Gade 21–8, 21–16
finaliste 2008 Open de Chine   Lin Dan 18–21, 9–21
finaliste 2008 Open de Macao   Taufik Hidayat 19–21, 15–21
finaliste 2008 Open du Japon   Sony Dwi Kuncoro 17–21, 11–21
finaliste 2008 Jeux olympiques   Lin Dan 12–21, 8–21
vainqueur 2008 Open de Singapour   Simon Santoso 21–13, 21–5
finaliste 2008 Open de Suisse   Lin Dan 13–21, 18–21
vainqueur 2008 Open de Malaisie   Lee Hyun-il 21–15, 11–21, 21–17
finaliste 2007 Open de Hong Kong   Lin Dan 21–9, 15–21, 15–21
finaliste 2007 Open de Chine   Bao Chunlai 12–21, 13–21
vainqueur 2007 Open de France   Bao Chunlai 21–11, 21–14
vainqueur 2007 Open du Japon   Taufik Hidayat 22–20, 19–21, 21–19
vainqueur 2007 Grand prix gold des Philippines   Chen Hong 21–9, 21–15
vainqueur 2007 Open d'Indonésie   Bao Chunlai 21–15, 21–16
finaliste 2006 Open de Hong Kong   Lin Dan 19–21, 21–8, 16–21
finaliste 2006 Open de Macao   Lin Dan 18–21, 21–18, 18–21
finaliste 2006 Open de Taipei   Lin Dan 18–21, 21–12, 11–21
vainqueur 2006 Open de Malaisie   Lin Dan 21–18, 18–21, 23–21
vainqueur 2006 Championnats d'Asie   Boonsak Ponsana 21–12, 21–16
vainqueur 2006 Jeux du Commonwealth   Wong Choong Hann 21–13, 21–12
vainqueur 2006 Open de Suisse   Xia Xuanze 15–8, 15–0
vainqueur 2005 Open du Danemark   Muhammad Hafiz Hashim 17–14, 15–8
vainqueur 2005 Open de Malaisie   Lin Dan 17–15, 9–15, 15–9
vainqueur 2004 Open de Taipei   Kuan Beng Hong 15–4, 15–10
finaliste 2004 Open de Singapour   Kenneth Jonassen 15–17, 4–15
vainqueur 2004 Open de Malaisie   Park Sung-hwan 15–13, 15–12
vainqueur 2003 Malaysia Satellite   Kuan Beng Hong 15–7, 15–9
finaliste 2003 Asian Satellite   Yeoh Kay Bin 5–15, 13–15
finaliste 2003 Open de Malaisie   Chen Hong 9–15, 5–15
tournoi BWF Super Series
tournoi BWF Grand Prix et Grand Prix Gold

Notes et référencesModifier

  1. https://en.wikipedia.org/wiki/Lee_Chong_Wei
  2. http://www.bwfbadminton.org/page.aspx?id=14907 Historique du classement mondial sur BWF
  3. Dev Sukumar, Lee, Intanon clock fastest hits, 10 mai 2016.
  4. http://www.bwfbadminton.org/news_item.aspx?id=89494 communiqué de la BWF
  5. http://www.thestar.com.my/News/Nation/2014/11/09/Banned-substance-specialist-clinic/ Article de Star Daily rapportant les propos du ministre de la jeunesse et des sports
  6. [1] Communiqué de la BWF
  7. [2] Décision de la commission - 25 avril 2015
  8. http://www.bwfbadminton.org/news_item.aspx?id=87448 résultats des championnats du monde 2014
  9. « Le triple médaillé olympique Lee Chong Wei contraint de prendre sa retraite », sur lequipe.fr, Groupe Amaury, (consulté le 13 juin 2019).
  10. Rajes Paul, Chong Wei at ease after birth of second son, The Star, 9 juillet 2015.

Liens externesModifier