Le Répétiteur

nouvelle de Anton Tchekhov

Le Répétiteur
Publication
Auteur Anton Tchekhov
Titre d'origine
Репетитор
Langue russe
Parution , dans
Les Éclats no 6

Le Répétiteur (titre original en russe : Репетитор) est une nouvelle d'Anton Tchekhov, parue en 1884.

HistoriqueModifier

Le Répétiteur est initialement publié dans la revue russe Les Éclats, no 6, du , signé A.Tchékhonté[1].

RésuméModifier

Iégor Zibérov est lycéen et donne des leçons particulières. Aujourd'hui, il est chez le jeune Pétia Oudodov. Ce garçon n’a toujours pas appris sa leçon de latin. Zibérov enrage intérieurement contre Pétia et son père qui est venu l'aider « que cet imbécile de père connaisse l’imbécilité de son fils ! »

Après le latin, l’arithmétique. Zibérov pose un problème à Pétia et il essaie de le résoudre, mais n’y arrive pas, à la plus grande joie de Pétia et de son père qui trouve la solution avec son boulier : «  Voilà… en comptant à notre façon à nous, gens sans instruction ».

À la fin des deux heures, Zibérov demande au père le paiement des six mois de cours dus ; « à semaine prochaine peut-être », répond le père. Zibérov les quitte pour aller donner une autre leçon.

Notes et référencesModifier

  1. Voir Dictionnaire Tchekhov, page 252, Françoise Darnal-Lesné, Édition L'Harmattan, 2010 (ISBN 978-2-296-11343-5)

Édition françaiseModifier