Le Jeu du coquillage

Le Jeu du coquillage (貝おほひ, Kai ōi?) est une anthologie poétique de 1672 compilée par le poète japonais Matsuo Bashō, dans laquelle chaque haïku est suivi d'un commentaire critique qu'il rédige en tant qu'arbitre d'un concours de haïkus[1]. Il s'agit du plus ancien livre connu de Bashō et le seul qu'il a publié de son nom[2],[3]. L'ouvrage comprend 60 haïkus de 36 poètes, dont deux de Bashō lui-même[4].

Le Jeu du coquillage
Chronologie

Le format est celui d'un jeu d'enfant où deux coquillages sont placés l'un à côté de l'autre et comparés. Dans son livre, Bashō compare de la même façon des paires de haïkus de différents auteurs. Selon le poète Sam Hamill, « […] Le Jeu du coquillage montre que Bashō est spirituel, éminemment compétent et plutôt gai[5] ».

Source de la traductionModifier

Notes et référencesModifier

  1. Phyllis G. Jestice, Holy People of the World: A cross-cultural encyclopedia, ABC-CLIO, (ISBN 978-1-57607-355-1).
  2. Makoto Ueda, Twayne's World Authors Series, Twayne Publishers, .
  3. Makoto Ueda, Matsuo Bashō, Kodansha, (ISBN 0-87011-553-7), p. 148.
  4. Makoto Ueda, Bashō and his Interpreters, Stanford University Press, (ISBN 0-8047-2526-8), p. 29.
  5. Sam Hamill, A Poet's Work: the other side of poetry, Carnegie Mellon University Press, (ISBN 978-0-88748-225-0).