Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Faucigny.

Le Faucigny
Langue français
Périodicité hebdomadaire
Prix au numéro 1,40 euro
Date de fondation 1944
Ville d’édition Thonon-les-Bains

Directeur de publication Serge COSTE
Directeur de la rédaction Serge COSTE
Rédacteur en chef Serge COSTE
Site web http://www.lefaucigny.fr/

Le Faucigny est un hebdomadaire savoyard édité à Thonon-les-Bains et imprimé à Bonneville.

Sommaire

HistoireModifier

Né à la Libération, en 1944, il est le successeur du journal L’Allobroge, créé en 1863[1], au lendemain de l’Annexion de la Savoie. L’Allobroge ne doit pas être confondu avec le quotidien régional de gauche, Les Allobroges, publié à Grenoble de la Libération jusqu’au milieu des années 1950.

L’Allobroge fusionne dans les années 1920 avec Le Mont-Blanc républicain, de même sensibilité politique (républicain, laïc et anticlérical). Après la Seconde Guerre mondiale, le journal change de nom comme pour signifier un renouveau. Le Faucigny, nom de la province historique, est né. Adoptant dans les années 1980 un ton satirique, qui fera son succès, il est souvent comparé avec Le Canard enchaîné.

PropriétaireModifier

Serge Coste est le principal actionnaire.

RédactionModifier

Serge Coste est le directeur de publication et rédacteur en chef. La rédaction est composée de 4 journalistes. Pierre Plancher, PDG de l’imprimerie du même nom, en était le directeur de la publication jusqu'à sa disparition en juin 2013.

CompositionModifier

Le journal est composé d'un cahier de huit pages et d'un cahier de quatre pages. Depuis janvier 2015, l'hebdomadaire a quitté son berceau historique de Bonneville, ancien chef-lieu de la province savoyarde du Faucigny (d'où son nom) pour aller s'installer à Thonon-les-Bains.

RubriquesModifier

Principalement centré autour de la vie politique locale, le journal aborde des sujets plus généralistes (politique, justice, aménagement du territoire...). Il possède aussi une rubrique de ventes aux enchères et d'annonces légales. Une rubrique particulièrement lue par les décolleteurs de la vallée de l’Arve et les élus locaux : Les Indiscrétions de Charles-Félix.

DiffusionModifier

Il parait tous les jeudis au prix de 1,40 euro. Tirage: 7 500 exemplaires.

Voir aussiModifier

SourcesModifier

  • Bruno Bouvet, « En Haute-Savoie, le journal qui égratigne les élus », La Croix,‎ (lire en ligne)

Lien externeModifier

Site officiel

Notes et référencesModifier

  1. (en) Donna Evleth, The Authorized Press in Vichy and German-occupied France, 1940-1944: A Bibliography, Greenwood Publishing Group, coll. « Bibliographies and indexes in world history », , 234 p. (ISBN 978-0-31330-784-3, lire en ligne), chap. 48, p. 59.