Le Fantôme de Barbe-Noire

film de Robert Stevenson sorti en 1968
Le Fantôme de Barbe-Noire
Titre original Blackbeard's Ghost
Réalisation Robert Stevenson
Scénario Bill Walsh
Don DaGradi
Acteurs principaux
Sociétés de production Walt Disney Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie fantastique
Durée 106 minutes
Sortie 1968


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Fantôme de Barbe-Noire (Blackbeard's Ghost) est un film américain réalisé par Robert Stevenson, adapté d'un roman de Ben Stahl, sorti en 1968.

SynopsisModifier

Steve Walker, entraîneur d'athlétisme fraîchement débarqué dans une petite ville côtière, achète une vieille bassinoire lors d'une vente aux enchères. En y découvrant un parchemin marqué d'une formule magique qu'il récite par jeu, il invoque le fantôme du célèbre pirate Barbe-Noire.

Fiche techniqueModifier

Sauf mention contraire, les informations proviennent des sources suivantes : Mark Arnold[1], IMDb[2]

DistributionModifier

Source : Dave Smith[3], Mark Arnold[4] et IMDb[2]

Sorties au cinémaModifier

Sauf mention contraire, les informations suivantes sont issues de l'Internet Movie Database[5].

Origine et productionModifier

Le film est tiré du roman de Ben Stahl Le Fantôme de Barbe-Noire (Blackbeard's Ghost) qui raconte l'histoire d' Edward Teach, plus connu sous son nom de piraterie, Barbe Noire dont le fantôme serait toujours présent[4]. Dean Jones et Suzanne Pleshette, qui avaient déjà tous deux joué dans Quatre bassets pour un danois (1966)[6], retourneront par la suite ensemble dans Un candidat au poil (1976), deux productions des studios Disney. Disney fait appel à Peter Ustinov pour le rôle-titre, un revenant utilisant son pouvoir d’invisibilité pour aider un jeune entraîneur sportif[6]. Dean Jones explique que dans la plupart des films de Disney auxquels il a participé il n'avait pas besoin de jouer restant naturel[7]. Hank Jones fait dans le film sa première apparition dans une production Disney dans le rôle d'un coureur[7]. Il s'est blessé durant le tournage à cause des filins utilisés pour simuler le vol qui se sont détaché et l'ont fait chuté de 3 m sur Peter Ustinov[7].

Walt Disney est encore mentionné comme producteur du film malgré son décès plus d'un an avant la sortie du film[8]. Toutefois lors d'une de ses dernières apparitions le , il évoque le film et l'actrice Suzanne Pleshette se souvient d'un homme venu sur le plateau de tournage avec un teint pâle et maladif comme la plupart des malades atteints d'un cancer[8].

Le drapeau utilisé comme celui de Barbe Noire dans le film ne serait pas celui du pirate mais d'un autre[7].

Sortie et accueilModifier

Le film est un succès important avec plus de 21 millions d'USD de revenus et une ressortie en 1976[3],[7]. Il n'est diffusé à la télévision qu'en 1982[7]. Il sort en vidéo en 1982 et en 1990[3].

Une réplique du portrait de Barbe Noire fait partie du décor de l'attraction Pirates of the Caribbean[7].

AnalyseModifier

Leonard Maltin qualifie le film de « comédie fantastique »[6]. Dave Smith évoque une comédie super-naturelle qui reforme l'équipe Dean Jones et Suzanne Pleshette après Quatre bassets pour un danois (1966)[3]. Le duo associé à l'extravagance pleine d'entrain de Peter Ustinov ont selon Dave Smith fait du film un succès en salles[3]. Mark Arnold précise que Maltin ne développe pas l'analyse du film peut-être pour finir son anthologie des films produits par Disney (de son vivant) par une note luxueuse avec Le Plus Heureux des milliardaires (1967) et non par une comédie légère[7]. Arnold associe le succès du film à la présence de Dean Jones et Suzanne Pleshette qui avaient déjà tourné ensemble comme mari et femme avec une forme d'alchimie entre les deux acteurs toutefois ils ne sont pas mariés dans ce film[7]. Un autre élément du succès est le fantôme malicieux créant le chaos grâce à de nombreux effets spéciaux[7].

RéférencesModifier

Liens externesModifier