Le Brise-glace

film de Nikolay Khomeriki, sorti en 2016
Le Brise-glace

Titre original Ледокол
Ledokol
Réalisation Nikolaï Khomeriki
Scénario Alekseï Onichtchenko
Musique Tuomas Kantelinen
Acteurs principaux
Sociétés de production Profit
Pays de production Drapeau de la Russie Russie
Genre Catastrophe
Durée 120 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Brise-glace (cyrillique : Ледокол, romanisation : Ledokol, littéralement « Brise-glace ») est un film catastrophe russe réalisé par Nikolaï Khomeriki, sorti en 2016. Il s'agit de l'adaptation d'événements réels survenus sur le brise-glace Mikhaïl Somov, piégé par les glaces pendant 133 jours en dérive forcée au large de l'Antarctique en 1985[1].

SynopsisModifier

En plein printemps 1985. Sur sa route, le brise-glace Mikhaïl Gromov doit affronter un énorme et puissant iceberg. Voulant éviter une collision fatale, le navire est pris dans les glaces et doit entamer une dérive forcée au large de l'Antarctique. L'équipage est à cran : un froid terrible règne tandis que le carburant touche à sa fin. Il leur est impossible de quitter le brise-glace sous peine de mourir de froid ou de se perdre. Le commandant du brise-glace (Piotr Fiodorov) n'a pas le droit à l'erreur. La moindre mauvaise décision peut les mener à la mort en se faisant écraser par les lourdes glaces.

L'équipage passe 133 jours dans l'isolement et le froid extrême en attendant du secours.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Ледокол
  • Titre international : The Icebreaker
  • Titre français : Le Brise-glace
  • Réalisation : Nikolaï Khomeriki
  • Scénario : Alekseï Onichtchenko, avec la participation d’Andreï Zolotariov[2]
  • Musique : Tuomas Kantelinen
  • Décors : Denis Bauer[2]
  • Costumes : Tatiana Dolmatovskaïa
  • Photographie : Fiodor Liass
  • Montage : Ivan Lebedev
  • Production : Sergueï Kozlov et Vassili Soloviev
Production déléguée : Alexandre Kozlov et Igor Tolstounov

DistributionModifier

ProductionModifier

Le tournage a lieu à Mourmansk, Saint-Pétersbourg, Sébastopol et dans les montagnes du péninsule de Kola-Khibiny sous des conditions météorologiques extrêmes pendant trois mois et demi[1]. Le brise-glace à propulsion nucléaire « Lenin » est servi pour enrôler celui du film. Ce navire est maintenant transformé en bateau musée dans le port de Mourmansk[3].

AccueilModifier

Sorties et festivalModifier

Le film est sorti le . Le premier week-end, il dépasse le box-office russe, battant Jack Reacher: Never Go Back d'Edward Zwick et rapportant 127,3 millions de roubles[4].

En France, il est présenté le [5] au festival « Regards de Russie » à Paris.

CritiquesModifier

Le site russe Film.ru qualifie le film « de lourd et non passionnant »[6] et le Kommersant le décrit « intelligent, solide et limpide sur des hommes coincés dans la glace »[7].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (ru) Maria Syrovatko, « Опубликован первый тизер российского фильма-катастрофы "Ледокол" », Rossiskaïa Gazeta,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. a et b « Le Brise-glace », sur Cinema-russe-paris.ru, (consulté le ).
  3. (ru) Maria Pashenkova, « Николай Хомерики закончил съемки фильма-катастрофы "Ледокол" », sur Komsomolskaya Pravda (consulté le ).
  4. (ru) « Фильм "Ледокол" возглавил российский прокат », RIA Novosti,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (en) Le Brise-glace: Release Info sur l’Internet Movie Database.
  6. (ru) Boris Ivanov, « Рецензия на фильм «Ледокол» », sur Film.ru,‎ (consulté le ).
  7. (ru) Anna Sotnikova, « Кристальная мерзлота », Kommersant,‎ (consulté le ).

Liens externesModifier