Le Bigdil

jeu télévisé français, basé sur "Let's Make a Deal"

Le Bigdil est un jeu télévisé produit par Hervé Hubert et présenté par l'humoriste et animateur de télévision Vincent Lagaf', entouré d'une troupe composée des Gafettes, de Ramuncho alias Bud, de DJ Aspé et de la Team Lagaf' et pour la première fois en télévision d'un personnage virtuel animé en temps réel Bill, extraterrestre qui, selon l'histoire racontée, s'est écrasé par accident sur le studio 107 de la Plaine Saint-Denis. Il a une soucoupe volante pleine de cadeaux, qu'il fournit à Vincent Lagaf'. Il vient de la planète « Fricus ». En 2025, l'émission fera son retour sur RMC Story[1].

Le Bigdil
Ancien logo de l'émission (1998-2003).
Ancien logo de l'émission (1998-2003).

Programme adapté Let's Make a Deal
Genre Divertissement
Réalisation Gabriel Cotto (principal) Pascal Duchêne
Frederic Godard
Antoine Galey
Didier Fraisse
Présentation Vincent Lagaf'
et Bill
Participants Les Gafettes
Musique Pierre Billon
Patrick Martini
(1998-2003)
Karim Succar
Sevan Bolikian
(2003-2004)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 7
Nombre d’émissions 1395
Production
Lieu de tournage Studios 107 à La Plaine Saint-Denis puis Studios de Bry-sur-Marne
Durée 42 minutes
Format d’image 4/3
Production AH! Production
(à partir de 2025)
Hubert Productions
(1998-2004)
Vincent Lagaf'
(1998-2004)
FremantleMedia
(1998-2004)
Endemol France
(1998-2004)
Coproduction Hubert Productions / Orevi / All American fremantle/
Diffusion
Diffusion RMC Story (à partir de 2025)
TF1(1998-2004)
AB3 (rediffusion)
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Statut en cours de production
Public conseillé Tout public

Histoire du jeu

modifier
  • Lancement : Lagaf' adapte avec son associé Hervé Hubert le format américain de All American Fremantle - la société de Tony Scotti, le mari de Sylvie Vartan - Let's Make a Deal. Le jeu est lancé le sur TF1 alors que la chaîne avait dû interrompre le jeu Tous en jeu présenté par Nagui et rediffuser Walker, Texas Ranger. Le Bigdil remporte immédiatement un immense succès d'audience[2],[3]. Il est suivi chaque soir par plus de 6 millions de téléspectateurs et dure pendant six ans et demi, jusqu'au où il disparaît de l'antenne.
  • Récompenses : Ce succès vaut à Lagaf' un 7 d'or de la personnalité télé de l'année en 1999. Puis en 2000, Le Bigdil remporte le 7 d'or de la meilleure émission de jeu.
  • Passage à 18 heures et arrêt de l'émission : à la rentrée 2003, une nouvelle formule plus sportive avec une piscine au centre du plateau et plus jeune est lancée dans un nouveau plateau (situé à Bry-sur-Marne). Pour diffuser Star Academy à 19 heures, Le Bigdil est repoussé à 18 heures[4]. Un retour à 19 heures en janvier est envisagé mais n'aura pas lieu, le jeu À prendre ou à laisser remplaçant à 19 heures Star Academy[5]. Le Bigdil continue de 18 à 19 heures jusqu'à la fin de la saison mais n'aura pas de saison supplémentaire.
  • En , La Nouvelle Édition de Canal+ annonce que le jeu pourrait faire son retour sur C8[6]. Cependant, aucune nouvelle de l'émission a eu lieu.
  • Fin , le blog de Jean-Marc Morandini révèle en exclusivité que le jeu pourrait revenir à la rentrée 2017 toujours animé par Vincent Lagaf', en prime sur C8, d'abord en prime puis en quotidienne à 18h en cas de succès[7].
  • Le , il est annoncé officiellement que le jeu reviendra pour au moins 4 primes cette année, et en cas de succès, le jeu reviendrait en quotidienne[8].
  • Le , lors d'une interview pour Télé Star, Vincent Lagaf' explique qu'« il serait heureux de représenter Le Bigdil si on gardait le concept, les costumes, le décor et la mécanique avec de nouvelles Gafettes. Il y aurait deux émissions de quarante-cinq minutes avec une finale commune. »[9].
  • Le , il est annoncé que le jeu ne reviendra jamais à l'antenne.[réf. nécessaire]
  • Le , Vincent Lagaf' indique qu'il aimerait reprendre le jeu[10].
  • Le 03 juin 2024, Vincent Lagaf' annonce le grand retour du Bigdil sur RMC Story[11].

Participants

modifier

Vincent Lagaf' était secondé de plusieurs personnes lors du jeu.

Bill l'extraterrestre

modifier

Bill l'extraterrestre est un personnage de fiction en images de synthèse[12]. D'après l'explication de Vincent Lagaf' lors de la première émission, Bill est un extraterrestre originaire de la planète Fricus, ayant atterri sur Paris après que sa soucoupe a été frappée par la foudre. Il est bleu, assez gros, avec des yeux jaunes et de longues oreilles pointues. Il portait soit des combinaisons, soit des costumes-cravates colorés. Bill était aussi radin que rusé mais très sensible, il adorait les jolies femmes ainsi que les plaisanteries de Lagaf'.

Bill accompagnait Vincent Lagaf' dans l'émission Le Bigdil sur TF1 (1998-2004). C'était un personnage virtuel, animé dans les conditions du direct. La voix et les mouvements du corps étaient dus à Gilles Vautier. Dans une interview, l'humoriste affirma avoir aussi esquissé et affiné tout le portrait du personnage : « La seule indication de départ [était que] Bill devait être radin... pour le reste j'avais carte blanche ». Lors de la dernière émission du Bigdil, Vincent Lagaf' explique avoir créé Bill pour éviter d'avoir à parler d'argent, ce que fait l'animateur dans la version originale anglaise et qui mettrait mal à l'aise Lagaf'.

Son visage était projeté tout le long de l'émission sur un mur d'images intégré à un décor de vaisseau extra-terrestre. Sa famille n'apparaissait quant à elle, muette, qu'au moment de la finale du jeu. Elle était composée de la mère Tilala, de la sœur Lolilola renommée Zora et de Toyoyo le frère du co-animateur. Bill a un autre frère, un jumeau nommé Jojo qu'il appelle pour draguer Line et sa sœur jumelle lors d'un lancement de best-of. À noter que lors des premières émissions, la famille de Bill n'était pas encore dans le jeu. Il s'agissait des copines de Bill, les Billettes qui cachaient les cadeaux de la finale.

Arbitre et co-animateur original (les candidats au jeu étaient même invités à lui parler comme à une vraie personne), Bill contribua au succès du Bigdil[12] et vit son image déclinée en multiples produits dérivés : un jeu de société, des peluches[13], des tee-shirts. Il participa même à une publicité pour de la lessive et chanta avec les gafettes Le Cric crac hop.

 
Exemple de capture de mouvement.

Trois personnes sont nécessaires en coulisses pour faire vivre le personnage. Une coordination parfaite et une bonne connaissance de l'équipe est nécessaire, car visage, corps et accessoires sont chacun régis par une personne différente. Une certaine complicité devait leur permettre d'accompagner, voire d'anticiper leurs actions respectives :

  • L'équipe était chapeautée par Gilles Vautier. L'humoriste assurait à la fois la voix de Bill, mais aussi sa gestuelle. Il était muni d'une combinaison équipée de 16 capteurs situés aux genoux, coudes, torse, tête, etc. Ces capteurs permettaient de transformer les mouvements réels de l'acteur afin d'obtenir un squelette en 3 dimensions du personnage. Il ne restait « plus qu'à » enrober ce squelette d'un corps, conçu par des infographistes avant de rendre l'image dans le monde virtuel de la soucoupe volante.
  • Une autre personne assure les expressions du visage et des émotions, avec une palette de fonctions allant de l'expression de la bouche jusqu'au rougissement de timidité, en passant par le mouvement des yeux. Ce rôle était alternativement confié à David Le Ber et à Pascal Mesnier. Pour ce faire, ils sont munis d'un gant haptique qui relève la position des doigts du technicien ; tel un clavier virtuel, ce gant contrôle la direction d'un regard, la forme de la bouche, etc.
  • Une troisième personne, Mourad Rennou, était animateur technique du tournage, il gérait le tournage virtuel (gestion des machines, gestion des mouvements du comédien, de l'environnement, des mouvements des caméras, des lumières virtuelles, des costumes, des accessoires) en direct avec le réalisateur.

Les Gaffettes

modifier

Les Gaffettes étaient de jolies jeunes femmes qui apparaissaient aux côtés de Lagaf' depuis L'Or à l'appel et participaient aux jeux comme le Top 3 où elles présentaient les canettes géantes contenant les cadeaux. Lors des best-of, elles réalisaient des saynètes avec Bill. Elles ont sorti un single intitulé Le Cric Crac Hop avec Bill.

  • Line, martiniquaise, présente dans toutes les saisons du jeu et dans l'Or à l'appel.
  • Djamila dite Djémie, d'origine algérienne, présente dans toutes les saisons du jeu et dans l'Or à l'appel.
  • Rosangela dite Rosa, d'origine brésilienne, présente dans toutes les saisons du jeu et dans l'Or à l'appel. Dès , elle présente les candidats depuis un vestibule puis en haut des gradins.
  • Léa, la seule aux cheveux bouclés, présente dans toutes les saisons du jeu.
  • Nadia, la seule blonde, présente après le départ de Clarisse. Elle sera Gaffette dans Le Juste Prix
  • Clarisse, blonde, présente également dans l'Or à l'appel. Elle quitte l'émission pour un congé maternité et revient de temps en temps.

Les Intervenants

modifier
  • Ramuncho alias Hervé Budin, interprété par l'humoriste Bud. Il portait un bonnet péruvien rouge, une chemise blanche et un pantalon bleu tenu par des bretelles rouges. Un peu benêt et bègue, il faisait régulièrement des jeux de mots loufoques (« Jeu de mots, Ramuncho! ») pour lesquels il avait même préparé un paperboard. Il arrivait sur le plateau perché sur un immense poste de radio typé ancien dans les premières saisons, puis parfois sur une plate-forme style pierres antiques ou une structure métallique avec un rond central contenant un faux aquarium ou des aiguilles analogiques. Son rôle était d'interpréter à la flûte des musiques lors du Top 3 afin que le candidat la reconnaisse et puisse avoir le droit de choisir un cadeau masqué parmi trois. Problème : Ramuncho jouait très mal. Bud rendra hommage à son personnage en nommant son spectacle « Bud fait son Ramunshow ».
  • DJ Aspé, un Disc jockey qui alternait avec Ramuncho lors des dernières années de l'émission. Il arrivait sur un gigantesque poste de radio avec son nom en tag et parlait en verlan et en langage jeune. Mettant l'ambiance sur le plateau, il avait le même rôle que Ramuncho dans le Top 3, faire deviner une chanson au candidat. Pour cela, Aspé remixait la chanson.
  • Loulou alias Louis Torres, en remplacement de Ramuncho et Aspé. Son instrument est le synthétiseur. Lors de la dernière saison, il les remplace tous les deux avec un orchestre situé en permanence sur le plateau, sous l'écran de Bill.
  • Arsène et Rabier (à partir du 14 novembre 2002) : dans un décor avec une arche romaine et un ensemble d'objets, Arsène est un clown qui doit faire deviner des titres de chansons grâce à des objets (ex : Œuf + Mi + Tendeur = Love me tendeur). Rabier l'accompagne ensuite à la guitare.
  • Youssef, barman freestyleur.

Les autres extraterrestres

modifier
  • Tolilola est la mère de Bill. Elle avait la peau violette, des lunettes bleues, du rouge à lèvres, une robe rouge à points blancs, des nœuds aux oreilles et un collier rouge et blanc. Ensuite, elle changea de couleur, elle avait la peau bleue comme Bill, les mêmes lunettes bleues et des nœuds aux oreilles, un collier rose et violet, un haut jaune et un bas noir à points jaunes. Pour son dernier look, elle avait la peau violet-clair, des lunettes et un collier jaunes et une robe à motif panthère. Elle avait également des nœuds à ses oreilles. Elle ne parlait pas et apparaissait avec sa fille et son dernier fils lors du Dil Final. Elle apparaissait aussi dans l'émission, lors de l'émission spéciale « Fête des mères » où elle prit la place de Bill dans la soucoupe.
  • Zora est la sœur de Bill. Au départ, elle se nommait Lolilola, était ronde comme Bill avec la peau bleue, un haut jaune, un bas noir à points jaunes, un collier rose et violet et des nœuds aux oreilles et sur la tête. Ensuite, elle est devenue beaucoup plus grande et mince avec une peau bleue foncée, des nœuds aux oreilles, un nœud rouge sur la tête, un haut jaune et un bas rose et ensuite un haut rouge et un bas noir. Elle apparaissait avec sa mère et son petit frère lors du Dil Final. Elle ne parla qu'une seule fois dans l'émission, lors de l'émission spéciale « Beaux mecs » où elle prit la place de Bill dans la soucoupe. Sa voix est assez grave, semblable à celle de Jeanne Moreau.
  • Toyoyo est le petit frère de Bill. Il était petit avec la peau orange, un bavoir blanc, un collier bleu et blanc, une combinaison de bébé bleue avec une tétine autour du cou. C'est le membre de la famille de Bill qui a le moins changé d'apparence, seul son bavoir blanc a changé pour devenir jaune et son collier devint bleu et jaune. Il ne parlait pas et apparaissait avec sa mère et sa grande sœur lors du Dil Final.
  • Jojo est le frère jumeau de Bill. Il n'est apparu que lors d'un best-of, appelé par Bill pour draguer Line et sa sœur jumelle. Jojo est semblable en tout point à Bill, excepté son chapeau, sa marinière et sa façon de parler, comme un beauf. Jojo est tellement lourd qu'il fait fuir les jumelles martiniquaises et se fait réprimander par Bill.

Membres du Staff

modifier
  • La Team Lagaf' est composée de techniciens au t-shirt noir avec l'inscription blanche « Team Lagaf' ». Ce sont eux qui montent et démontent les jeux. L'un d'entre eux, Alex, est souvent l'objet de plaisanteries de Lagaf'.
  • Gabriel Cotto, le réalisateur de l'émission, cité parfois par Lagaf'.
  • Chonchon, membre de la régie qui diffuse les musiques, présent depuis l'Or à l'appel.

Le concept

modifier

Les épreuves

modifier

Les candidats doivent réussir une épreuve plutôt amusante pour gagner une certaine somme d'argent ou des cadeaux venant de Bill l'extraterrestre, qui en avait sa soucoupe remplie.

Durant les premiers mois de l'émission, le troisième candidat qui gagne à un jeu, affronte celui qui joue au quatrième dil. Ce principe est changé en raison du fait que certains candidats gagnaient plus de cadeaux que d'autres. Il y aura donc cinq dils uniques par la suite.

Le jeu se décompose ensuite en 5 épreuves (appelées dil) avec :

  • Le fil rouge lors du premier dil : Lors de certaines émissions, le premier dil dure toute l'émission avec un candidat réalisant un défi dans les coulisses ou à l'extérieur (exemple : extraire des objets dans des blocs de glace). À différentes reprises, Lagaf' regarde où en est le candidat et, après le cinquième dil, met fin à l'épreuve en faisant le compte des gains du candidat.
  • Le Bigathlon lors du deuxième dil : Cet ensemble d'épreuves à records et à cagnottes fait son apparition à la rentrée 2000 lors du second dil. En , une série de records réalisés par Lagaf' est présentée ; les téléspectateurs qui pensent pouvoir battre ce record peuvent s'inscrire, certains étant sélectionnés pour jouer et gagner une cagnotte initiale de 10 000 francs (1 500  à partir de 2002). Si le record n'est pas battu, la cagnotte augmente de 10 000 francs ; sinon, elle retombe à 10 000 francs, et un nouveau candidat doit battre le nouveau record. La cagnotte pouvait grimper jusqu'à 100 000 F (15 000  depuis 2002), ce qui signifie qu'il n'y a que 10 tentatives pour battre le record. Si tel n'est pas le cas, un professionnel joue la somme pour une association et le défi en question est supprimé et remplacé par un autre.
  • Quelques bigathlons :
    • Bigathlon assiette : Faire tomber le plus d'assiettes de son coude sans les casser en 1 minute.
    • Bigathlon basket : Marquer le plus de paniers en 1 minute.
    • Bigathlon bilboquet : Mettre le plus de fois la boule dans la tige en 1 minute.
    • Bigathlon chaise : Glisser a plat ventre sur une chaise à roulettes le plus loin possible.
    • Bigathlon chaussette : Enfiler le plus de chaussettes possibles l'une sur l'autre en 1 minute.
    • Bigathlon football : Faire le plus de jongles avec un ballon en 1 minute.
    • Bigathlon pétanque : Faire le plus de carreaux en 1 minute.
    • Bigathlon roue : Démonter une roue d'une voiture puis la remonter le plus rapidement possible.
    • Bigathlon sucre : Empiler sur un seul morceau de sucre le plus de sucres en 1 minute.
  • Le Top 3 lors du troisième dil : Jeu musical avec Ramuncho (alias Bud), DJ Aspé et Loulou (alias Louis Torres) (puis aussi Le trio celtique et Los amigos).
  • Le jeu de Bill lors du quatrième dil, Énigme dite par Bill, de 1998 à 2000.
  • Une épreuve extérieure sportive et souvent spectaculaire se déroule généralement durant le cinquième dil. Pour le reste, les épreuves se déroulant à l'intérieur sont très diverses et changent d'une émission à l'autre.

Lors de la saison 2003-2004, il n'y avait que 4 dils. Le Bigathlon et Le Top 3 / Top 4 ont disparu.

À ces quatre ou cinq épreuves, il faut rajouter le coup de téléphone : avant la coupure pub, Lagaf' appelle une personne tirée au sort dans l'annuaire pour lui faire jouer à un jeu (les gains peuvent être échangés contre le rideau/le garage). Il y eut plusieurs versions successives :

  • une question de culture générale (avec généralement la définition d'un mot à trouver) ;
  • une citation à compléter ;
  • une grille de nombres cachant des gains.

L'une des séquences les plus célèbres de l'émission est sans doute « Le visage rubicond ». Lors d'une émission, Vincent Lagaf' a appelé une personne pour le jeu téléphonique qui devait répondre à la question : « Quelle est la particularité d'un visage rubicond ? ». Cependant, l'auditrice nommée Gisèle était ivre, ce qui a donné un moment de rigolade entre Lagaf' et le public, mais également un moment culte de la télévision[14].

Lors de la dernière émission de la saison en , un candidat, Réginald, réussit intégralement l'épreuve Excalibur, qui consiste à arracher 4 épées. Ce sera le seul candidat à remporter l'épreuve dans son intégralité (20 secondes par épée) dans l'histoire de l'émission.

Les dils

modifier

Les candidats ont la possibilité de rejouer leurs gains à plusieurs reprises :

  • Dil intermédiaire : parvenu à la moitié du jeu, le candidat a la possibilité d'arrêter le jeu et de prendre ce qui est derrière le rideau (ou le garage lors de la dernière saison). Cela peut être aussi bien une voiture qu'une botte de poireaux et l'intérêt du jeu réside dans le fait que le candidat ignore complètement ce qui se cache derrière le rideau. En règle générale, il fallait que le candidat ait au moins réussi quelque chose dans le jeu pour prétendre au dil intermédiaire.
  • Dernier dil : s'il continue le jeu, il peut de nouveau choisir de prendre ce qui est derrière le rideau à la fin de son épreuve, au risque de perdre tous ses gains.
  • Le double choix : ce dil spécial concerne le fil rouge à la fin duquel le candidat a le choix entre deux cadeaux mystères : le rideau ou l'écran. Vincent Lagaf' annonçait les gains au candidat avant de lui indiquer qu'il peut les rejouer grâce au double choix. Le candidat devait alors répéter une phrase qu'on lui a dite avant l'émission « Mais, Vincent ? Mais qu'est-ce que le double choix ? ». Vincent Lagaf' répondait alors « Le double choix, c'est ça » avant de danser sur une musique québécoise. Parfois, le candidat ne disait pas ou disait mal la phrase et Lagaf' le faisait répéter.
  • Le bigdil : à la fin de l'émission, lors du dil final appelé simplement le bigdil, les candidats sont classés en fonction des gains qu'ils ont obtenus du plus fort vers le plus faible. Seuls les candidats ayant gagné une épreuve pouvaient accéder au Bigdil car le Bigdil implique une sorte d'échange avec un lot acquis. Ainsi, un candidat ayant perdu une épreuve ne pouvait pas accéder au Bigdil et repartait les mains vides. Le premier candidat a le choix de garder son cadeau ou de l'échanger contre une de ces trois cases, et ainsi de suite jusqu'au dernier pouvaient remettre l'ensemble de leurs gains en jeu pour jouer « à l'écran » : ils doivent choisir entre trois cases . Ces cases cachent respectivement une voiture, un cadeau intermédiaire (un voyage par exemple) et un cadeau de très faible valeur (comme une paire de charentaises). La case éliminée en premier place le candidat dans l'une des situations suivantes : « tout benef' », « tout ou rien » ou « sauver les meubles ». « Tout benef' » indique que le candidat a supprimé le faible lot et gagnera donc un des deux lots intéressants. « Tout ou rien » signifie que le candidat a supprimé le lot intermédiaire et qu'il gagnera le lot faible ou la voiture. « Sauver les meubles » arrive quand le candidat a supprimé le gros lot qu'est la voiture et devra gagner le lot intermédiaire pour éviter le faible lot[15]. La case choisie ensuite par le candidat sera son gain. Lors de la spéciale dotation, il y eut exceptionnellement trois voitures derrière les cases, de ce fait le candidat croyait avoir perdu en éliminant une première case mais avait finalement gagné en choisissant sa deuxième case. Il arrivait qu'il n'y ait pas de Bigdil à la fin de l'émission, lorsque les candidats avaient gagnés des lots conséquents aux épreuves et ne voulaient pas prendre le risque de les rejouer. De février à , le candidat a le choix entre 3 billettes : « Les copines de Lagaf' sont des gaffettes, les copines de Bill sont des Billettes », telle est la phrase que Vincent a employée lors de la première émission pour présenter les 3 choix. Il y avait ainsi la Billette rose, la Billette jaune et la Billette bleue. A la rentrée 1998 et jusqu'à la fin de l'émission, les 3 cases représentent la famille de Bill : Lolilola la sœur (devenue Zora dès la rentrée 1999), Toyoyo le frère et Tilala la mère. Il est également à noter que la famille de Bill sera en animation virtuelle, comme Bill, à partir d'octobre 1998.

Génériques

modifier

Durant les 1 395 émissions du Bigdil il y a eu 5 génériques :

  • Le tout premier générique du au  : il est possible de voir la soucoupe de Bill atterrir en catastrophe sur la Terre et s'écraser sur la Tour Eiffel après avoir été frappée par un éclair.
  • À partir du , Bill et sa famille furent rajoutés sur les images du premier générique. Cette seconde version sera diffusée jusqu'en [16],[17].
  • En , l'émission fait peau neuve, générique compris. Le thème musical est gardé, mais remixé. On y voit Bill, dans sa soucoupe, reconstituant le mot « BIGDIL » en frappant chacune des lettres, le tout sur des prises de vue « à la Matrix »[18].
  • À la rentrée 2002, générique très simpliste : en fond bleu clair, des extraits de l'émission en cours sont visibles, sur le thème musical original. Le logo de l'émission « Le Bigdil » sera repris du jingle visuel des anciennes saisons où le mot « BIGDIL » apparaît en gros plan puis la soucoupe survolant les lettres et se retournant pour afficher "Le". Il sera remplacé par le précédent générique en .
  • À la rentrée 2003, un générique au style manga montre Lagaf' et Bill, à bord de motos et de jet-skis futuristes, faisant la course dans les rues de Paris. Un nouveau thème musical vient remplacer celui qui était alors connu jusqu'ici. Cette version, en coordination avec la nouvelle version de l'émission, sera diffusée jusqu'au dernier jour[19]. Dans ce nouveau thème musica, il est possible de reconnaître de manière brève un morceau de la mélodie de l'ancien thème durant le nouveau générique.

Identité visuelle

modifier

Décor et habillage

modifier

Saison 1

modifier
 
Logo original de l'émission recréé par un fan (2023).

Le , des millions de téléspectateurs découvrent le décor du Bigdil qui se compose de la soucoupe de Bill, d'un escalier, de la porte du coffre-fort, d'un écran géant ainsi que d'un rideau, le tout avec un décor en briques rouges et plusieurs grandes fausses fenêtres en arc-de-cercle dont deux formées par des barreaux. Autour de la soucoupe de Bill, plusieurs briques rouges sont visibles au sol ainsi que la fenêtre aux barreaux en arrière, endommagée, pour donner l'illusion que la soucoupe s'est écrasée sur le plateau. On peut y avoir également sur cette dernière ses pieds étants posés aux sols ainsi que les trois antennes, celle-ci déformées, suite au crash dans le décors. Durant la période février/, très peu de modifications voire aucune modification n'aura lieu sur le décor durant cette période-là.

Saison 2

modifier

En début de saison en , aucun changement n'a lieu dans le décor. Mais en bas de la soucoupe de Bill est maintenant dessiné la tête de Bill et le décor de briques sera éclairé en orange doré.

Les premières modifications auront lieu courant 1999 de la saison en cours, et concernent essentiellement des ajustements de l'éclairage. Il est possible de noter l'ajout de nouveaux projecteurs blancs en haut du décor, de petites lumières au niveau des garde-corps, le changement des projecteurs derrière la porte du coffre-fort. Par ailleurs, le flanc des gradins qui se situent au niveau du Tunnel, sera légèrement modifié, il passera de noir à blanc. Le Rideau quant à lui commencera à être plus fourni au niveau du décor avec la disposition de boîtes de cadeaux de part et d'autre du rideau. Vers la fin de saison, le sol du rideau sera décoré de cercles colorés. À noter enfin que le fond de la soucoupe de Bill sera légèrement modifié début 1999.

Saison 3

modifier

À la rentrée 1999, des modifications plus flagrantes auront lieu sur le décor. Les néons des barres métalliques passent du doré au bleu, tout comme les 2 arcs de cercles, le mur de briques est désormais éclairé en orange/rouge, le rideau est changé (il n'y a plus les chaînes qu'il y avait sur l'ancien rideau, et le rideau en bâches en plastique ainsi que le fond bleu sont remplacés par des rideaux à paillettes), par ailleurs, le sol de ce rideau est maintenant pourvu d'un éclairage direct. De plus à ce Rideau maintenant est affiché un BIGDIL en ampoules clignotantes. L'intérieur de l'arc de cercle changera de couleur, passant du bleu clair au mauve pour la couleur principale. Mais le changement le plus spectaculaire concerne le Tunnel qui est complètement refait. Maintenant, le Tunnel est blanc et est doté de lumières à changement de couleur, comme dans une discothèque. Un ventilateur est installé dans la niche près des escaliers. Vers fin 1999, le fond de la soucoupe sera de nouveau légèrement modifié. En 2000, il est ajouté un écran de contrôle entre les gradins. Concernant les jingles, il y a un nouveau jingle lors de l'arrivée des candidats, ainsi qu'une nouvelle musique lors de la présentation des cadeaux (après l'ouverture du Rideau ou d'un cadeau lors du top 3). On remarquera qu'une partie des briques latérale est retirée au dessus de la passerelle (où passent les candidats au Bigdil final) située au dessus de l'écran. A noter également que les trois antennes de la soucoupe seront retirées plus tard dans la saison.

Saison 4

modifier

Pour la rentrée 2000, pas de modification notable. Toutefois, quelques jours ou semaines plus tard, des modifications auront bien lieu : éclairages supplémentaires au niveau de la soucoupe de Bill qui est maintenant tout éclairé en jaune, le fond de Bill sera encore une fois changé et cette fois, il ne passera pas inaperçu puisqu'il s'agit d'un changement radical par rapport aux autres changements (le fond d'écran correspond maintenant à un de ceux utilisés pour Drôle de jeu de Lagaf'). À noter que les restes de briques qui se trouvaient au bas de la soucoupe ainsi que les pieds sont retirés. Le centre de la porte du coffre-fort est maintenant orné de lumières bleues claires. L'habillage visuel sera remanié. Les fonds derrière la famille de Bill seront changés par des fonds intersidéraux après les vacances de Noël 2000, pour être cohérents avec le fond de la soucoupe de Bill. L'affichage de certaines informations se font maintenant sur une copie des barres métalliques bleues, et un ralenti s'ouvre maintenant par une soucoupe qui apparaît avec la caméra qui zoome sur la soucoupe jusqu'à avoir le ralenti en entier. Courant 2001 de la saison 2000-2001, des projecteurs supplémentaires seront ajoutés à la porte du coffre-fort. Concernant les jingles, pas de modification notable. Seule la musique de présentation des cadeaux change.

Saison 5

modifier

Le lors de la spéciale « C'est la rentrée », les téléspectateurs retrouvent un décor complètement remanié. Il permet la possibilité d'avoir beaucoup plus de couleurs que le lui permettait l'ancien décor puisque certaines parties du mur de briques (repeint en blanc avec un quadrillage par-dessus) sont supprimées. La soucoupe de Bill sera modifiée et le fond changé avec un « Mission Bigdil » défilant. Une partie qui s'appelle « le Quai » sera créée près des escaliers (et qui pourra servir de prise d'élan pour certains jeux ou de zone de réception (pour la réception de cubes par exemple). Sur ce quai, une bande jaune et visible en début de saison, puis disparait par la suite. La porte du coffre-fort ne changera quasiment pas, mis à part les lumières qui changent de couleur (orange au lieu de bleu clair) et de l'ajout de néons dans le triangle en bas à droite (un néon bleu en début de saison, remplacé par des néons jaunes au bout de quelques semaines). De nouveaux projecteurs sont également installés au-dessus de la porte du coffre-fort. Derrière la porte les projecteurs seront tous changés. Un système d'engrenage est installé à droite de la porte du coffre-fort, et qui sera modifié en cours de saison (d'abord plusieurs engrenages, puis les 2 engrenages tournant en permanence (sans les crans au début). Le haut du plateau est agrandi pour y permettre plus de jeux, avec un sol transparent (permettant de créer un plafond coloré au garage). Un énorme ventilateur y est également installé. Pour le rideau, un mur en briques blancs avec des engrenages est mis en place en fond, et le panneau lumineux "Bigdil" est supprimé. Le Tunnel laisse la place au Vestibule où les candidats sont accueillis par Rosa. Son décor sera d'ailleurs modifié après , passant d'un aspect métallique à un salon plus chaleureux. La partie extérieure a eu droit aussi à son lot de modifications puisque maintenant la façade du studio voisin du Bigdil a été tagué durant l'été. Lagaf' s'entretiendra d'ailleurs avec 2 des 4 tagueurs vers la fin de la première émission de la saison (a noter que la fresque est toujours présente de nos jours). L'habillage du Bigdil connaîtra des modifications au niveau de l'affichage des « 1er Bigdil, 2e Bigdil, etc. » en bas de l'écran, et la soucoupe de Bill en image de synthèse sera également légèrement retouchée. Pour le reste, rien de particulier à énoncer. Au niveau musical, le jingle d'arrivée des candidats sera changé, le jingle des dils rénové, une nouvelle musique est mise lors de l'arrivée des candidats pour le Bigdil final. La musique du Bigdil final sera également changée quelques jours après la rentrée.

Saison 6

modifier

En , peu de modifications au décor puisque seulement rénové depuis un an, mais quelques ajustements sont quand même opérés. Le grand écran est changé (il ne possède plus les carrés). Il en est de même pour l'écran de la soucoupe de Bill quelques semaines plus tard. Les projecteurs derrière la porte du coffre-fort sont une fois encore changés. Le rideau lumineux au fond de la partie haute du décor a également disparu. Pour l'habillage visuel, peu de modification notable. Concernant les génériques et jingles, un certain retour en arrière est opéré. Il est possible de noter d'abord la réutilisation de la musique du générique initial (avec des images de l'émission du jour), ainsi que du générique de fin de 1998, avant le retour du générique de 2001 en janvier 2003. Il convient de retenir également la réapparition du jingle du Tunnel des années 1999-2001, les jingles de descente des candidats pour le Bigdil final qui date de 1998, ainsi que la musique du Bigdil final qui date aussi de 1998. En , il est possible de voir le démontage du décor pour la dernière émission de la saison.

Saison 7

modifier

À la rentrée 2003, Le Bigdil déménage dans un tout nouveau plateau avec une piscine à fond mobile et un caillebotis, une porte de garage, un orchestre sur une mezzanine, des gradins mobiles et un grand écran pour Bill. Jusqu'en 2003, le décor était modifié en fonction des éditions spéciales. Le décor fut démonté pendant l'émission du pour un déménagement de La Plaine Saint Denis à Bry-sur-Marne, lieu où était tournée la dernière saison.

Au début de cette dernière saison, le décor n'a cessé d'évoluer. La porte de garage (grise au départ) a par la suite un motif jaune (à gauche et à droite) et noir (en haut et en bas) avec en son centre, un point d'interrogation dans un rond blanc (remplacé par un paquet cadeau lors des fêtes de fin d'année). La partie haute du mur de fond, devant la piscine, reçoit en cours de saison un motif jaune et noir.

À noter que Lagaf' retrouva le plateau d'origine du Bigdil en 2009 dans la nouvelle version du Juste Prix (qui reprend ou s'inspire de certains jeux du Bigdil comme avec le mini-bar, les fléchettes...) puis pour Pouch' le bouton et en 2015 pour le jeu Boom : Gagner ne tient qu'à un fil !

Accueil des candidats sur le plateau

modifier

Aller sur un plateau de télévision s'avère bien plus difficile que l'on ne le croit. Pour Le Bigdil, avant l'émission et le passage des candidats, des personnes s'occupent de mettre à l'aise les candidats avant leur passage. Voici comment Le Bigdil accueillait les candidats :

  • entre et , les candidats attendaient d'entrer sur le plateau derrière ce dernier, à côté du public situé dans un couloir au fond noir, orné de projecteurs diffusant une lumière blanche ;
  • entre et , les candidats étaient accueillis dans un tunnel coloré, orné de néons qui changeaient de couleur systématiquement comme dans une discothèque ;
  • entre et , le vestibule, en présence de Rosa, remplaça le tunnel. Les candidats pouvaient se détendre avant d'entrer sur le plateau et Vincent Lagaf', à la fin d'un dil avec un candidat, faisait l'état des lieux sur le prochain candidat qui allait arriver. Le vestibule étant placé à proximité même du plateau, il n'était pas rare que Lagaf' y fasse irruption ;
  • à la rentrée 2002, le vestibule disparaît et les candidats sont présents dans le fond du public, en compagnie de Rosa. À leur appel, ils étaient invités à descendre les escaliers du public et à rejoindre le plateau ;
  • entre mars et , le principe du tunnel et du couloir fut remis en place ;
  • entre et , les candidats attendaient leur tour au fond du plateau.

Les spéciales

modifier

Des émissions à thème étaient organisées selon la période de l'année, un métier (mécaniciens, coiffeurs, pompiers...), un pays (la Belgique, le Brésil, la Chine...), une période (la Préhistoire, les Années Folles, la Rome Antique...), une musique (le Reggae, le Rock a Billy...) ou une fête (Halloween, Noël, Saint-Valentin, Saint-Patrick...). Le décor était souvent adapté à la spéciale, de l'habillage de la soucoupe à la porte du coffre-fort.

À noter qu'il y a aussi eu une spéciale fêtant les 100ᵉ (en 1998), 300e (en ), 500e (le ) et 1000e en 2 émissions (les 20 et ) avec la participation exceptionnelle de Gérard Vives.

Pour la 500e, le générique a été légèrement modifié, avec l'inscription « 500e » qui tournait autour de la soucoupe de Bill.

Jeu de société et objets divers en rapport avec l'émission

modifier

Un jeu avec Bill l'extraterrestre a fait son apparition. Ce jeu s'appelle « Bill Le Jeu-La Course Galactique ». Sont sortis divers objets de Bill et des membres de sa famille : des pin's avec l'effigie de Bill, sa famille et la soucoupe, des colliers reprenant la tête de Bill, des soucoupes contenant des chewing-gums et des petites figurines, ainsi que des fèves.

Polémique

modifier

Lors de l'émission du Lundi 27 Août 2001, Vincent Lagaf dévoile ce qu'aurait gagné le candidat si il avait décidé d'ouvrir la vitrine : un week-end à Sarcelles, proposé comme cadeau « bidon ». Un petit film promotionnel est alors diffusé, où la pratique sportive y est symbolisée par des enfants qui jouent au foot derrière un grillage et un écriteau « chantier interdit au public »[20].

Des commentaires ironiques venant de Bill, interprété par Gilles Vautier sont rajoutés par dessus : « Vous pouviez partir à Sarcelles où l'on peut pratiquer le sport avec ses amis en tout sérénité [des images de barres d'immeubles HLM et de grillages sont diffusées], dans des endroits vraiment bucoliques et magnifiques » [21]

De nombreuses associations Sarcelloises se réunissent alors et décident de porter plainte pour diffamation, de lancer une pétition et d'écrire au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). « C'est inadmissible de donner à des millions de personnes l'impression que l'on vit à Sarcelles dans un ghetto, dans un bidonville, comme des animaux en cage. Il y a déjà tellement d'a prioris... En 2 minutes, on casse des années de travail des associations, qui essayent de changer l'image de ville de banlieue grise et violente qui nous colle à la peau »[22].

Le maire de Sarcelles François Pupponi exprime son « ras-le-bol d'entendre toujours les mêmes poncifs sur la banlieue » et invite Vincent Lagaf' « à venir passer une journée chez nous. » [20]

Vincent Lagaf', devant l'ampleur de la polémique, se confondra en excuses immediatemment après le générique de l'émission du jeudi suivant : « Avant de démarrer l'émission de ce soir je voudrais m'adresser aux Sarcellois et Sarcelloises qui ont vu les images du Lundi. Ces images ont blessé certaines personnes, on en est navrés et on en est désolés, ce n'était pas mon but ni le but de l'émission. Si l'on a blessé certaines personnes avec ces images, je le regrette très sincèrement » déclara le présentateur star de la chaîne[23],[24].

Notes et références

modifier
  1. https://www.programme-television.org/news/tv/emissions-tele/vincent-lagaf-annonce-le-retour-du-bigdil-sur-une-chaine-surprenante-on-ne-va-pas-changer-une-virgule-4728949
  2. « Le bon deal du Bigdil », sur strategies.fr.
  3. « Le Bigdil dans l'encyclopédie des émissions », sur toutelatele.com.
  4. « Le Bigdil nouveau: ça décoiffe ! », sur tvmag.com, .
  5. « Bigdil : stop ou encore? », sur tvmag.com, .
  6. « Le Bigdil bientôt de retour sur D8 ? », sur lefigaro.fr, .
  7. Vincent Lagaf' arrive la saison prochaine sur C8 en prime avec.... le Bigdil pour fêter les 20 ans du jeu de TF1 !, consulté le 31 mai 2017.
  8. https://plus.google.com/u/0/101673387555639639337/posts/Z5MnpjppS1P.
  9. Valentine Maingault, « Le Bigdil de retour sur C8 ? Vincent Lagaf' réagit ! », sur tv.net, Télé-Loisirs, (consulté le ).
  10. « Vincent Lagaf’ (Fort Boyard 2019) : « Avec Mégagaf, l’idée était d’avoir un antihéros (...) », sur Toutelatele.com, (consulté le ).
  11. Christophe Gazzano, « Exclu. Vincent Lagaf annonce le grand retour du Bigdil à la télé : "Ça va rester un vrai show" », sur www.programme-tv.net, (consulté le )
  12. a et b Virginie Spies, (préf. François Jost), La télévision dans le miroir; Théorie, histoire et analyse des émissions réflexives, édt. L'Harmattan, 2004, (ISBN 2747563294), 393 p., chap. « Au cœur du ludique : une réflexivité du spectacle », p. 156 [lire en ligne] sur books.google.com.
  13. « Réveille moi Bill » [vidéo], sur Ina.fr (consulté le ).
  14. « Vincent Lagaf : Le visage rubicon », sur YouTube, .
  15. « Encyclopédie : Le Bigdil (TF1) », sur fan2tv.com.
  16. « TF1 : Générique Le Bigdil (2000) », sur gentv.be, .
  17. Pierre Dezeraud, « "Un jour, un générique" : "Le Bigdil" sur TF1 », sur PureMédias, .
  18. « TF1 : Générique Le Bigdil (2003) », sur gentv.be, .
  19. « TF1 : Générique Le Bigdil (2003) », sur gentv.be, .
  20. a et b https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/la-gaffe-de-lagaf-scandalise-sarcelles-29-08-2001-2002398893.php
  21. (en) « BIGDIL SARCELLES 95 » [vidéo], sur Dailymotion (consulté le ).
  22. https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/lagaf-se-met-sarcelles-a-dos-29-08-2001-2002398436.php
  23. https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/lagaf-a-presente-ses-excuses-01-09-2001-2002407518.php
  24. Raphaël GARRIGOS et Isabelle ROBERTS, « «Bigdil» et gros minus », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Bibliographie

modifier
  • Ann Blandford, Jean Vanderdonckt, Phil Gray, People and Computers XV - Interaction without Frontiers, Joint: Proceedings of HCI 2001 and IHM 2001 (BCS Conference), éd. Springer, 2001, 593 p. (ISBN 1852335157), p. 85 (en) [lire en ligne] sur books.google.com.

Liens externes

modifier
  • Ressource relative à l'audiovisuel  :