Lavinia Edwards

personnalité britannique

Lavinia Edwards est une femme transgenre morte de la tuberculose le à Londres, à l'âge présumé de 24 ans. Elle aurait assumé pendant au moins dix ans une identité de genre féminine. La découverte, après sa mort, qu'elle était née de sexe masculin entraîne la mise sur pied d'une commission d'enquête à la demande du secrétaire d’État aux affaires intérieures, Lord Malborough.

Lavinia Edwards
Lavinia edwards.jpg
Lavinia Edwards dans son cercueil
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
à Londres, au Royaume Uni
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres noms
Eliza Edwards, Lavinia Wanstead, Miss Walstein
Nationalité
Activité

PasséModifier

Rien n'est connu de façon certaine sur son passé. Dans un courrier, elle dit être la fille d'un lieutenant colonel de la East India Company puis avoir été placée chez un oncle à Paris jusqu'en 1823, après quoi elle aurait débuté sa carrière d'actrice à Norwich en tenant le rôle d'Isabelle dans The fatal marriage. Elle se présente également à son entourage comme ayant été actrice jouant sous le nom de Miss Walstein, introduite à la scène par l'acteur français François-Joseph Talma et tenant sa dernière représentation à Tewkesbury.[1] La chronologie de ces évènements, toutefois, n'est pas cohérente [note 1]. D'autres affirment que son père était armurier et qu'elle était originaire de Dublin où elle apparaissait tantôt en homme et tantôt en femme [note 2].

A partir de 1823 et jusqu'à sa mort, elle vit avec Mary Edwards, une adolescente âgée de 17 ans, originaire de Dublin, qui se présente comme sa sœur. Celle-ci affirme avoir toujours connue Lavinia Edwards sous une identité de femme. Elle affirme « J'ai toujours pensé qu'elle était femme, je n'ai jamais su le contraire ». Ces dires sont confirmés par Mary Mortimer, une autre connaissance d'Edwards qui déclare : « Elle paraissait toujours comme une lady [...] J'ai dormis de façon répétée avec la personne décédée et je n'ai jamais supposé un instant qu'elle était un homme »[1].

En 1830, elle réside 6 mois à Leatherhead où elle entretient une liaison avec Thomas Grimstead (en), un joueur de Cricket, résidant de la même ville, la relation est interrompue par le père de Grimstead.[2] Les deux femmes emménagent ensuite à Londres où elles résident trois ans. Lavinia Edwards est entretenue par un certain Smith, qui demande à plusieurs reprises à un médecin, le docteur Clutterbuck, de l'examiner. En ces multiples occasions, et lors d'une nouvelle consultation dans les semaines qui précèdent sa mort, le praticien ne remarque pas que sa patiente n'est pas une femme cisgenre[1].

Pendant les trois années où elle vit à Londres, Lavinia Edwards fréquente le quartier où se situe le théâtre Old Vic. Elle entre dans des tavernes et y déclame des vers de William Shakespeare ou d'autres auteurs dramatiques en échange d'un verre de Gin [3].

Elle meurt de tuberculose le 11 janvier 1833 à 3 heures du matin. Il se passe ensuite plusieurs heures avant qu'on découvre qu'elle est de sexe masculin.

AutopsieModifier

C'est le docteur Alfred Swaine Taylor qui pratique l'autopsie du cadavre de Lavinia Edwards, il en fera le compte rendu à plusieurs reprises par la suite : « Les traits avaient un aspect assez féminin ; les cheveux étaient longs avec une raie au milieu ; la barbe avait été précautionneusement épilée et le reste de celle-ci, sous le menton, était dissimulée par un type de robe particulier. On avait remarqué pendant sa vie que sa voix était éraillée. La poitrine était celle d’un homme et les organes masculins étaient parfaitement développés. Ils avaient de toute évidence été soumis à une forte traction et semblaient avoir été tirés vers l’avant et attachés à la partie inférieure de l’abdomen. »[4] L'autopsie relève en outre des symptômes de la cirrhose du foie et de maladie vénérienne, la mort ayant été causé par une maladie des poumons.[5]

Commission d'enquêteModifier

La commission d'enquête se tient les 23 et 24 janvier 1833. Plusieurs témoins sont entendus dont Mary Edwards, Mary Mortimer, le Docteur Clutterbuck (médecin traitant de Lavinia Edwards) et le Docteur Alfred Swaine Taylor. Le 24, les troubles causés par l'afflux de personnes - principalement des étudiants en médecine - sont tels qu'on fait appel à la police pour maintenir l'ordre. Plus tard, on tente également sans succès de faire évacuer la salle, la foule étant trop nombreuse [5]. Durant l'enquête, on fait fréquemment référence à Lavinia Edwards par son identité de genre. Au terme de l'enquête, les jurés recommandent que les autorités compétentes disposent du corps de Lavinia Edwards d'une façon qui « marque l'ignominie de son crime »[1].

SuitesModifier

En mars 1833, Marie Edwards, enceinte lors de l'enquête, accouche d'une fille dont on soupçonne Lavinia Edwards d'être le parent[6]. Le jeune femme nie le fait et, en juin 1833, elle intente une action en justice pour faire reconnaître l'enfant par George Treherne, un fabricant de harnais [7].

Des articles de presse sur l'investigation du cas de Lavinia Edwards, qualifié d' « extraordinaire », sont largement diffusés au Royaume Uni dans les médias grand public, et dans des revues médicales à travers l'Europe. Par la suite, au XIXe siècle, son exemple est repris à travers l'Europe par de nombreux scientifiques dans des ouvrages où ils abordent des thématiques liées à l'homosexualité.

Progressivement, une confusion s'installe entre la vie d'Eliza Walstein, une actrice du début du XIXeme siècle, et Lavinia Edwards.

BibliographieModifier

  • The Extraordinary Investigation of the Jury on the Body of a Man, Called Eliza Or Lavinia Edwards [2]. 33 janvier 1833
  • Michael Ryan A Manual of Medical Jurisprudence and State Medicine Sherwood, Gilbert en Piper 1836 [3] - p 229-240

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. la plupart des élèments chronologiques évoqués lors de la commission d'enquête et liés au théâtre date des environs de 1815-1817. Miss Walstein (Elisa Walstein) est active au théâtre de Drury Lane de 1815 à 1816. L'acteur français François-Joseph Talma s'était rendu à Londres en 1817. La piece "The Fatal Mariage" avait été joué à Norfolk, mais en février 1816 et le röle d'Isabella était joué par l'actrice Sarah Bartley (1783-1850), [1] également active au théâtre de Druly dans les années 1810. A cette époque, Lavinia Edwards aurait eu environs 8 ans.
  2. Ici encore, ces témoignages sont sujets à caution : il peut y avoir eu confusion, pour ces témoins, avec l'actrice Eliza Walstein, active au Théâtre Royal de Dublin de 1802 à 1820, entrecoupée d'une période à Londres vers 1815-1817.

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) The Extraordinary Investigation of the Jury on the Body of a Man, Called Eliza Or Lavinia Edwards. With His Portrait, Etc, (lire en ligne)
  2. (en-GB) « Grimstead, Thomas – Epsom & Ewell History Explorer » (consulté le 26 juin 2020)
  3. (en) Michael Ryan, A Manual of Medical Jurisprudence and State Medicine, Sherwood, (lire en ligne), p 237
  4. (en) Alfred Swaine Taylor, The principles and practice of medical jurisprudence - Vol II, London, J & A Churchill, (lire en ligne), p 286
  5. a et b (en) Michael Ryan, A Manual of Medical Jurisprudence and State Medicine, Sherwood, Gilbert and Piper, (lire en ligne), p 233-235
  6. (en) « Lavinia Edwards », The Times,‎ , p 2
  7. (en) « Queen Square », The Times,‎ , p 6