Laurent Feller

historien français

Laurent Feller, né le , est un historien et enseignant-chercheur français. Professeur des universités, titulaire d'une chaire d'histoire médiévale de l'Université Panthéon-Sorbonne, il est spécialiste de l'histoire économique et sociale de l'Italie au Moyen Âge.

Laurent Feller
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur
Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris
-
Monique Goullet (d)
Philippe Bernardi (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (66 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Membre de

BiographieModifier

Ancien élève de l'École normale supérieure (promotion L1977)[1], membre de l'École française de Rome (1983-1986), docteur en histoire (1987), Laurent Feller a débuté ses recherches en se consacrant à l'étude des Abruzzes médiévales[2].

S'intéressant par la suite plus généralement à l'histoire économique, à l'histoire rurale et au système monétaire médiéval, il dirige plusieurs programmes de recherche consacrés à ces thématiques (La circulation des richesses et la valeur des choses (2007-2015), Pauvreté et Travail au Moyen Âge (2016-2019), Salaire et Salariat au Moyen Âge)[3].

Sa carrière se déroule d'abord à l'université de Franche-Comté, puis à l'université Panthéon-Sorbonne, à l'université de Valenciennes et à l'université de Marne-la-Vallée. En 2004, il est élu professeur d'histoire médiévale à l'université Panthéon-Sorbonne, où il occupe actuellement la chaire d'histoire économique et sociale.

Entre 2010 et 2015, il est membre de l’Institut universitaire de France.

Auteur reconnu de manuels d'histoire médiévale comme de monographies[4], il reçoit le prix du livre médiéval en 2012 pour son livre consacré à l'assassinat de Charles le Bon[5].

PublicationsModifier

  • Faux-monnayeurs et fausses monnaies en France à la fin du Moyen âge, seconde moitié du xve siècle, Paris, Éditions du Léopard d’or, 1986, 197 p. (ISBN 2-86377-052-7)
  • Les Abruzzes médiévales. Territoire, économie, et société en Italie centrale du IXe au XIIe siècle, Paris - Rome, France - Italie, Publications de l'École française de Rome, coll. « Bibliothèque des écoles françaises d'Athènes et de Rome », 1998, 980 p. (ISBN 2-7283-0531-5)
  • L’Église et la Société en Occident. Pouvoir politique et pouvoir religieux du VIIe au XIe siècle, Paris, Éditions CDU-Sedes, coll. « Regards sur l'histoire », 2001, 320 p. (ISBN 2-7181-9185-6)
  • La fortune de Karol. Marché de la terre et liens personnels dans les Abruzzes au haut Moyen âge, avec Agnès Gramain et Florence Weber, Paris - Rome, France - Italie, Publications de l'École française de Rome, coll. « École française de Rome », 2005, 213 p. (ISBN 2-7283-0730-X)
  • Paysans et seigneurs au Moyen âge. VIIIe-XVe siècles, Paris, Éditions Armand Colin, coll. « U. Histoire », 2007, 301 p. (ISBN 978-2-200-26707-0)
  • L’Assassinat de Charles le Bon, comte de Flandre : , Paris, Éditions Perrin, 2012, 322 p. (ISBN 978-2-262-03528-0)
  • Objets sous contrainte. Circulation des richesses et valeur des choses au Moyen âge, (dir.) avec Ana Rodríguez, Paris, France, Publications de la Sorbonne, coll. « Histoire ancienne et médiévale. Série du LAMOP », 2013, 463 p. (ISBN 978-2-85944-736-6)
  • Rémunérer le travail au Moyen âge. Pour une histoire sociale du salariat, (dir.) avec Patrice Beck, Philippe Bernardi, Paris, Éditions A. et J. Picard, 2014, 527 p. (ISBN 978-2-7084-0971-2)

Notes et référencesModifier

  1. Recherche sur archicubes.ens.fr.
  2. Laurent Feller, Les Abruzzes médiévales. Territoire, économie et société en Italie centrale du IXe au XIIe siècle, Rome, École française de Rome, , 980 p.
  3. « Page personnelle », sur pantheonsorbonne.fr
  4. « Entretien », sur histoire-pour-tous.fr
  5. « Laurent Feller, prix du livre médiéval 2012 », sur leparisien.fr, (consulté le )

Liens externesModifier