Laurent Bignolas

journaliste français

Laurent Bignolas, né le à Bourges dans le Cher, est un journaliste, syndicaliste et animateur de télévision français.

BiographieModifier

FamilleModifier

Laurent Guy Bignolas est né le à Bourges du mariage de Claude Bignolas, professeur d'arts plastiques, et de Madeleine Jacquelin[1].

Le , il épouse en secondes noces la journaliste Nathalie Hayter. De ce mariage sont nés deux enfants[1].

FormationModifier

Après des études secondaires au lycée Alain-Fournier de Bourges, Laurent Bignolas suit les cours de l'institut universitaire de technologie (IUT) de journalisme de Tours[1].

Carrière professionnelleModifier

De 1980 à 1982, il est reporter à France 3 à Tours, Caen, Clermont-Ferrand, Lille et Le Mans. En 1982, il est journaliste à la station de FR3 Auvergne puis en 1983 à Radio France Puy de Dôme. En 1986, il est responsable du magazine télévisé Massif. En 1992, il est nommé rédacteur en chef adjoint à France 3 Auvergne quand il présente son journal télévisé en Auvergne. Il présente les journaux télévisés 12/13 et 19/20 à la rédaction nationale de France 3 de 1994 à 1999. Parallèlement, entre 1997 et 1999, il présente l'émission La Preuve par trois, puis de 1999 à 2009, l'émission Faut pas rêver pour laquelle il obtient en 2000 le 7 d'or de la meilleure émission de découverte, aventure et évasion[1].

En , il retrouve la présentation du 19/20 sur France 3 lorsque Audrey Pulvar rejoint la chaîne d'information en continu i>Télé[2]. Patricia Loison lui succède à la présentation de Faut pas rêver[3]. En , il anime les soirées électorales des régionales sur France 3 aux côtés de Carole Gaessler[4]. Fin , en désaccord avec sa direction à la suite du changement de rédacteur en chef, il quitte le 19/20[5].

À partir de , il coprésente avec Georges Pernoud et Sabine Quindou le magazine Thalassa trois vendredis par mois en première partie de soirée sur France 3[6]. Laurent Bignolas présente en parallèle le magazine de voyage Explô sur la chaîne France Ô[7].

En , France 3 ne le licencie pas par courriel, après 32 années de services sur la chaîne, comme il l'a laissé entendre, mais le maintient uniquement à la présentation de son émission sur France Ô[8].

À la rentrée 2016, il présente la matinale de la nouvelle chaine de télévision France Info[9]. Depuis le , il anime une nouvelle tranche d'informations Le 6h Info juste avant Télématin de h à h 30 sur France 2[10]. Le , il est annoncé comme remplaçant de William Leymergie à la présentation de Télématin[11].

Le , après des rumeurs persistantes sur son potentiel départ de Télématin, France 2 officialise son départ et annonce l'arrivée d'un binôme à la présentation pour la rentrée de septembre. Julia Vignali et Thomas Sotto sont alors désignés pour animer l'émission du lundi au jeudi. Un nouveau binôme composé de Maya Lauqué et de Damien Thévenot animera l'émission le week-end du vendredi au dimanche. [12]

Activité syndicaleModifier

Laurent Bignolas est responsable CGT au sein du groupe France Télévisions, il est en 2017, pour son troisième mandat d'affilée[13], l'un des deux représentants du personnel au conseil d'administration du groupe, en remplacement de Marcel Trillat. Il a en effet été élu en 2006, puis en 2011 et de nouveau en 2016[14].

Autres activitésModifier

Il pratique la course à la voile et l'équitation[1]. En 1999, il réalise une traversée de l'Atlantique à la voile avec le navigateur Laurent Bourgnon[15].

Il est parrain de la promotion 2012 du master de journalisme de l'école des Établières à La Roche-sur-Yon (Vendée)[16].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Who's Who in France, édition 2015,p. 299.
  2. (fr) « Laurent Bignolas remplace Audrey Pulvar au 19/20 » sur toutelatele.com, .
  3. (fr) Julien Mielcarek, « France 3 : une journaliste d'i>Télé pour Faut pas rêver » sur Ozap.com, .
  4. (fr) « Régionales : France Télévisions se mobilise », sur info2tv.fr, .
  5. (fr) Julien Lalande, « France 3 : Laurent Bignolas claque la porte du 19/20 », sur Ozap.com, .
  6. (fr) Sylvie Breton, « Laurent Bignolas à la barre de Thalassa avec Pernoud », sur programme-tv.net, .
  7. (fr) « Laurent Bignolas : sur France 3 et France Ô à la rentrée », sur premiere.fr, .
  8. (fr)"Laurent Bignolas n'a pas été licencié par mail" assure France 3, consulté le 2 juin 2013.
  9. Benjamin Meffre, « Laurent Bignolas à la tête de la matinale de la chaîne d'info publique » sur PureMédias, 25 juin 2016.
  10. (fr) Alexandre Desgué, « Le 6h info arrive sur France 2, Laurent Bignolas avant Télématin pour concurrencer BFMTV, CNEWS et LCI », sur toutelatele.com, .
  11. « Laurent Bignolas remplace William Leymergie à la tête de Télématin », Europe 1,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2017).
  12. « Julia Vignali et Thomas Sotto seront à la rentrée dans Télématin », sur www.20minutes.fr (consulté le 1er mai 2021)
  13. « Dans les coulisses de Télématin avec Laurent Bignolas », sur le site du quotidien La Montagne, (consulté le 3 avril 2018).
  14. « La CGT France télévisions en tête aux élections au conseil d'administration », sur le site du quotidien L'Humanité, (consulté le 3 avril 2018).
  15. Olivier Dumons, « Laurent Bignolas, l'appel du large », sur le site du quotidien Le Monde, (consulté le 3 avril 2018).
  16. « Établières : Laurent Bignolas, parrain des journalistes », sur le site du quotidien Ouest-France, (consulté le 3 avril 2018).

Liens externesModifier