Laura Berg (softball)

joueuse de softball américaine

Laura Berg
Image illustrative de l’article Laura Berg (softball)
Laura Berg à l'entraînement dans le champ extérieur en 2008.
Contexte général
Sport Softball
Biographie
Nationalité sportive Drapeau des États-Unis Américaine
Nationalité États-Unis
Naissance (46 ans)
Lieu de naissance Santa Fe Springs, Californie
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 3 1 0
Championnat du monde 4 0 0
Jeux panaméricains 3 0 0

Laura Berg, née le à Santa Fe Springs en Californie, est une joueuse de softball américaine. Quadruple médaillée olympique, trois fois championne en 1996, 2000 et 2004, et une fois finaliste en 2008, la joueuse de champ extérieur est la sportive olympique la plus médaillée du softball. Devenue entraîneuse des États-Unis à la fin de sa carrière, elle est devenue sélectionneuse nationale en .

BiographieModifier

Jeune, Laura Berg est très timide et copie sa sœur Randi[1]. Cette dernière, jouant au softball, lui fait commencer ce sport jeune, à l'âge de 6 ans[1],[2]. Les deux sœurs jouent à l'Université d'État de Californie à Fresno et étudiante de 21 ans, Laura pense à jouer les Jeux olympiques de 1996 prévus à Atlanta[1]. Sélectionnée lors de ses quatre années universitaires dans l'équipe All-America célébrant les meilleures joueuses universitaires[2], la joueuse de champ extérieur intègre, à sa surprise, l'équipe olympique des Jeux d'Athènes avec qui elle obtient sa première médaille d'or olympique[1]. Elle inscrit le premier point de la finale olympique[2]. En 1998, elle frappe avec une moyenne au bâton de 45,7 %[3].

Berg contribue à la série de 112 victoires consécutives de l'équipe américain de softball qui s'arrête brutalement par trois défaites consécutives lors des Jeux olympiques d'Athènes en 2000[4]. Elle est de nouveau décisive dans la finale olympique en inscrivant le coup sûr vainqueur dans la huitième manche pour donner le titre aux Américaines[2].

Elle tire sa référence après la finale olympique perdue contre les Japonaises lors des Jeux de 2008[1],[5],[6]. Elle conclut sa carrière en frappant avec une moyenne au bâton de 46 % aux Jeux olympiques de Pékin[3]. Berg devient entraîneuse assistante des Beavers d'Oregon State en 2012 et de l'équipe nationale américaine[2]. L'année suivante, elle est promue entraîneuse principale des Beavers[2],[7]. Continuant sa progression, elle devient entraîneuse de l'équipe nationale junior américaine en avant d'entraîneur l'équipe principale au début de l'année 2018[2],[8].

PalmarèsModifier

Date Compétition Lieu Rang
1994 Championnat du monde de softball Saint-Jean 1er
1996 Jeux olympiques de 1996 Atlanta 1er
1998 Championnat du monde de softball Fujinomiya 1er
1999 Jeux panaméricains Winnipeg 1er
2000 Jeux olympiques de 2000 Sydney 1er
2002 Championnat du monde de softball Saskatoon 1er
2003 Jeux panaméricains Saint-Domingue 1er
2004 Jeux olympiques de 2004 Athènes 1er
2006 Championnat du monde de softball Beijing 1er
2007 Jeux panaméricains Rio de Janeiro 1er
2008 Jeux olympiques de 2008 Beijing 2e

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Laura Berg, grande star américaine du softball olympique, vise l'or pour ses protégées », sur olympic.org, (consulté le 17 octobre 2018).
  2. a b c d e f et g (en) Karen Price, « The Only American To Win 4 Olympic Softball Medals, Laura Berg Now Molds The Next Generation As A Coach », sur teamusa.org, (consulté le 18 octobre 2018).
  3. a et b (en) Larry Stine, « Laura Berg adds to decorated career as 2013 USA Softball Women’s Junior National Team coach », sur times-gazette.com, (consulté le 18 octobre 2018).
  4. (en) Associated Press, « Americans hope their slump is over », sur espncdn.com, (consulté le 17 octobre 2018).
  5. (en) Tom Withers, « Olympics: Japan upsets U.S. for softball gold : The Americans lose for the first time in nearly 8 years », Deseret News, (consulté le 18 octobre 2018).
  6. (en) Kevin Baxter, « Berg makes Olympic softball exit plans », The Los Angeles Times, (consulté le 18 octobre 2018).
  7. (en) Lindsay Schnell, « Oregon State softball promotes Laura Berg to head coach », The Oregonian/OregonLive, (consulté le 18 octobre 2018).
  8. (en) Associated Press, « Berg Named Women’s National Team Head Coach », sur osubeavers.com, (consulté le 17 octobre 2018).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Michael McCree, Mind of a Superior Hitter: The Art, Science and Philosophy, , 194 p. (ISBN 978-0692057513)

Liens externesModifier