Ouvrir le menu principal
Sur ce tableau représentant l'assassinat de Jules César en plein Sénat, l'artiste a revêtu les sénateurs de la toge prétexte, bordée de pourpre. Les laticlaves sont sur les tuniques, invisibles sur le tableau.

Le terme laticlave désigne, dans la Rome antique, un insigne honorifique (ornamentum) réservé aux membres de l'ordre sénatorial.
Il se compose de larges bandes pourpres qui couvrent verticalement les tuniques des sénateurs. On peut parler de tunica laticlavia ou simplement de « laticlave » pour la tunique elle-même.
Le laticlave se distinguait de l'angusticlave, plus étroit, porté par les chevaliers et de la tunica recta, qui n'avait aucune bande.
Le terme de laticlavii désignait les jeunes hommes qui deviendraient sénateurs.

Sous la République, son usage est plus répandu et son attribution hiérarchique semble dater de Sylla. Il ne s'agissait auparavant que d'un élément de prestige, certainement héréditaire, propre à la classe patricienne et à l'aristocratie ; il est probable que son origine soit étrusque.

Le port de la tunique laticlave semble s'être poursuivi à l'époque du christianisme primitif, comme l'incitent à penser certaines représentations du Christ (peut-être un lien existe-t-il avec son appartenance à l'ancienne royauté romaine qui exclusivement l'arborait, lien que les patriciens préservèrent entre eux, renvoyant au partage des pouvoirs auparavant attribués au roi aux seuls sénateurs).

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :