Lajkonik pod filharmonią.jpg
Lajkonik.JPG

Le lajkonik (prononcer laïkonik) est un personnage populaire du folklore cracovien. Il s'agit d'un cavalier barbu portant un costume d'inspiration turco-tatare incluant une sorte de robe élargie figurant le cheval, dont la forme actuelle est due à Stanisław Wyspiański.

Il est parfois utilisé comme un symbole de la ville, utilisé par des agences de voyages, des hôtels[1] et restaurants ou des groupes artistiques[2] [3][1]

On peut le rapprocher dans la forme du "cheval-jupon" ou "homme-cheval" qu'on retrouve dans des traditions de carnaval comme au Pays basque (zamalgo)[2] ou dans le Béarn et d'autres pays occitans (lo chivalet)[3], à Cassel et en Belgique, par exemple à Mons[4].

HistoireModifier

Cette tradition remonterait aux sièges de la ville de Cracovie par les Tatars et les Mongols au XIIIe siècle. Les archives attestent de ce défilé à partir de 1738[5].

Selon certains, il s'agirait de commémorer la chevauchée triomphale légendaire d'un pêcheur de la région qui, après avoir vaincu les envahisseurs, revint en ville revêtu des vêtements de l'ennemi[6].

L'étymologie de la première partie du mot laj est sujette à des débats entre spécialistes. Konik est un diminutif pour cheval.

Aujourd'huiModifier

Le lajkonik est traditionnellement un des personnages centraux d'un défilé organisé depuis Zwierzyniec (ancien village sur les rives de la Vistule en amont du centre-ville, aujourd'hui partie intégrante de Cracovie) jusqu'à la Place centrale du Rynek Główny, chaque année à l'occasion des fêtes suivant la Fête-Dieu (une semaine après la fête religieuse). C'est souvent une personnalité connue du monde de la culture ou des affaires qui l'incarne.

Date du défilé (de 2011 à 2015)Modifier

source : Musée historique de la ville de Cracovie

Sens dérivésModifier

  • nom donné à un train intercité en Pologne (parcours Cracovie-Gdynia)
  • nom donné à certains prix décernés lors du Festival du film de Cracovie, parfois traduits par simplification en français comme "chevaux" d'or et d'argent.

Voir aussiModifier

SourcesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :