Ouvrir le menu principal

La Trahison d'Einstein
Auteur Éric-Emmanuel Schmitt
Genre Comédie dramatique
Durée approximative h 30
Éditeur Albin Michel
ISBN 2226254293
Date de création en français
Lieu de création en français Théâtre Rive Gauche
Metteur en scène Steve Suissa
Chronologie

La Trahison d'Einstein est une comédie dramatique d’Éric-Emmanuel Schmitt, mise en scène par Steve Suissa et représentée pour la première fois au Théâtre Rive Gauche, du jusqu'au , puis en tournée en France, Belgique et Suisse.

ArgumentModifier

Au bord d’un lac, dans le New Jersey, un vagabond sauve un homme qui renverse son bateau à voile. Une amitié naît. Le navigateur maladroit est Albert Einstein, le savant juif et allemand, qui s’est réfugié en Amérique et enseigne à Princeton ; le vagabond est un père brisé par le décès de son fils durant la guerre précédente.

Les deux excentriques se rencontrent pendant des décennies, de 1934 à 1955, toujours surveillés de loin par un homme étrange, qui s’avèrera être un agent du F.B.I.

Le savant et le clochard vont traverser le siècle, déchirés par des conflits intimes. Peut-on faire de la science sans faire de la politique ? ? Comment cesser d’être allemand, pour soi et pour les autres ? Comment ne pas sentir juif, même si l’on ne pratique aucune religion, quand Hitler massacre les Juifs ? Comment le pacifiste militant Einstein va-t-il se résoudre à écrire à Roosevelt pour lui demander de construire la bombe atomique ? Comment peut-on vouloir la paix et devenir responsable du Projet Manhattan, qui produira l’arme fatale ? Comment peut-on être le plus grand admirateur et explicateur du monde, et, dans le même temps, son plus grand destructeur ? La bombe qui explosera à Hiroshima n’anéantira pas seulement cette ville, mais Albert Einstein aussi.

ContexteModifier

Ces échanges fictifs entre Albert Einstein et un vagabond en rupture avec la société permettent d’aborder des thèmes cruciaux de notre temps : le pacifisme, le militarisme, l’O.N.U., l’identité nationale et la trahison.

Fiche techniqueModifier

  • Mise en scène : Steve Suissa
  • Décor : Stéfanie Jarre
  • Lumières : Jacques Rouveyrollis
  • Musique : Maxime Richelme
  • Costumes : Pascale Bordet
  • Vidéo : Antoine Manichon
  • Assistante à la mise en scène : Stéphane Froeliger

DistributionModifier

ÉditionsModifier

Édition imprimée originale
Édition imprimée au format de poche

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier