La Trahison Prométhée

livre de Robert Ludlum

La Trahison Prométhée
Auteur Robert Ludlum
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman policier-Thriller
Version originale
Langue Américain
Titre The Prometheus Deception
Éditeur St Martin's Press
Lieu de parution New York
Date de parution 2000
Version française
Traducteur Dominique Defert
Éditeur Éditions Grasset & Fasquelle
Collection Grand Format
Lieu de parution Paris
Date de parution 2001
Type de média Livre papier
Nombre de pages 458
ISBN 2-246-60071-5
Chronologie

La Trahison Prométhée (The Prometheus Deception) est un roman d'espionnage de l'écrivain américain Robert Ludlum paru en octobre 2000[1].

Le roman est traduit et paraît en 2001 en France.

RésuméModifier

Nicholas Bryson est un agent au service du gouvernement des États-Unis depuis des années. Mais, il découvre que le Directorat, agence ultra-secrète qui l'emploie, est de mèche avec un groupe terroriste international qui dispose de systèmes de surveillance insoupçonnés.

Le cœur de l'intrigue est une terrible question de confiance. Ayant perdu tous ses repères – par exemple, à quel camp appartiennent ses employeurs ? – Nicholas Bryson se demande à qui il peut vraiment faire confiance. Et ses adversaires sont redoutables : le mystérieux groupe Prométhée sait tout, voit tout, préfigurant un monde dans lequel chacun de ses faits et gestes, jusqu'aux plus intimes, sont déjà prévus.

Principaux personnagesModifier

  • Nicholas Bryson, personnage central et héros, qui a passé des années au service du gouvernement américain.
  • Ted Waller, le mentor et formateur de Nick Bryson au Directorat.
  • Elena Petrescu, cryptographe de talent et femme de Nick Bryson.
  • Harry Dunne, responsable de la CIA, qui va confier sa feuille de route à Nick Bryson.
  • Laïla, agent de terrain rencontré sur le Spanish armada, et qui va aider le héros.

CitationsModifier

Dans un dialogue entre Nicholas Bryson et Laïla, une phrase résume bien l'ambiance générale d'incertitude dans laquelle navigue le héros :

« Je ne suis sûr de rien, je vous dis ! Ce n'est pas une question de certitude, mais de probabilités. C'est un pari que je prends. »

— Robert Ludlum, en page 232 de l'édition française[1]

Notes et référencesModifier

  1. a et b Robert Ludlum (trad. Dominique Defert), La Trahison Prométhée [« The Prometheus Deception »], Paris, Éditions Grasset & Fasquelle, , 458 p. (ISBN 2-246-60071-5)