Ouvrir le menu principal

La Taverne de l'Irlandais

film sorti en 1963
La Taverne de l'Irlandais
Description de cette image, également commentée ci-après

Titre original Donovan's Reef
Réalisation John Ford
Scénario James Edward Grant
Frank S. Nugent
Acteurs principaux
Pays d’origine États-Unis
Durée 109 min.
Sortie 1963

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Taverne de l'Irlandais (Donovan's Reef) est un film américain de John Ford sorti en 1963. Il marque la dernière collaboration entre John Ford et John Wayne[1],[2],[3].


SynopsisModifier

Thomas « Boats » Gilhooley (Lee Marvin) retourne dans l'île d'Haleakaloha en Polynésie pour son anniversaire. Né le même jour que Michael « Guns » Donovan (John Wayne), il veut respecter la tradition du combat annuel qu'ils se livrent à cette occasion sous l'œil attentif de toute la population locale. Les deux hommes sont séparés par le Docteur William Dedham (Jack Warden).

Les trois amis sont d'anciens combattants du Pacifique qui sont restés sur l'île après la guerre et se dévouent pour la population qui les a protégés des Japonais. En particulier, le Docteur Dedham y a installé un dispensaire au lieu de retourner auprès des siens à Boston. Sur l'île, il a épousé la princesse Manulani, décédée durant l'accouchement du dernier de leurs 3 enfants.

Les choses se compliquent alors lorsque Amélia Dedham (Elisabeth Allen), la fille née du premier mariage du Docteur, débarque sur l'île à l'improviste. Elle entend vérifier que son père, qu'elle n'a jamais connu, mène une vie contraire aux bonnes mœurs de la société bostonienne pour pouvoir, grâce à une clause de moralité, le déposséder de ses parts dans une riche société maritime. Le Docteur étant parti en tournée, Donovan prétend que les 3 enfants sont les siens mais peu à peu Amélia découvre que cette île est pleine de surprises et de charme.

Notes sur le filmModifier

L'île d'Haleakaloha n'existe pas en réalité. Le film a été tourné dans l'archipel de Hawaï.

Il y a une petite erreur historique dans la mesure où la Polynésie française n'a pas fait l'objet d'invasion par les Japonais pendant la guerre

Enfin, si l'on en croit les dialogues du film, elle serait toute proche d'Honolulu.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Et, parmi les acteurs non crédités :

RéférencesModifier

  1. « Cinoque - La taverne de l'Irlandais - Libération.fr », sur cinoque.blogs.liberation.fr (consulté le 15 avril 2019)
  2. « La Taverne de l'Irlandais de John Ford (1963) - Analyse et critique du film - DVDClassik », sur www.dvdclassik.com (consulté le 15 avril 2019)
  3. J. S., « La Taverne de l'Irlandais », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 15 avril 2019)

Voir aussiModifier

Revue de presseModifier

  • Jean d'Yvoire, « La Taverne de l'Irlandais », Téléciné no 113-114, Fédération des Loisirs et Culture cinématographique (FLECC), Paris, décembre 1963-janvier 1964, (ISSN 0049-3287)

= Liens externesModifier