Ouvrir le menu principal
La Radio de la Mer
Description de l'image Logo_la_radio_de_la_mer_2014.png.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social Paris
Propriétaire Arthur World Participation Group
Langue Français
Statut Radio commerciale thématique
Site web laradiodelamer.ouifm.fr
Historique
Création 2003
Diffusion
AM Non Non
FM Oui Oui
RDS Oui Oui
Numérique Non Non
Numérique terrestre Non Non
Satellite Non Non
Câble Non Non
ADSL Oui Oui
Streaming Oui Oui

La Radio de la mer est initialement une radio thématique française sur le monde maritime avec une programmation lounge, chill-out et soft-pop. Ses studios se trouvent à Paris.

Créée en 2005 par Jean-Michel Brosseau, La radio de la mer est diffusée sur la bande FM dans plusieurs villes bordant le littoral, notamment sur les côtes du Nord-Ouest de la France. La Radio de la mer, entre-temps rachetée par le groupe Contact, est ensuite vendue a AWPG (Arthur World Participation Group), propriété de l'animateur Arthur.

La Radio de la mer a fonctionné pendant un temps en syndication avec OÜI FM sur l'ensemble du territoire français, mais au , seules deux fréquences diffusent encore un programme propre. Les émetteurs qui opèrent permettent la diffusion sur Dunkerque et sur Boulogne-sur-Mer. Cette station de radio doit dès lors être considérée comme une radio locale.

HistoireModifier

Ère « La radio de la mer »Modifier

Diffusion de la radioModifier

La Radio de la Mer créé en 2005 par Jean-Michel Brosseau est d'abord exclusivement diffusée par internet. Des projets d'émetteurs FM à Groix et à Sarzeau, dans le Morbihan, tournent court. La radio s'installe alors sur les ondes moyennes avec l'obtention de plusieurs fréquences dans la bande AM dans les villes de Paris, Brest, Montpellier, Marseille, Bastia et Lorient.

La station diffuse ses programmes en AM dans la seule ville de Paris et sa banlieue pour plusieurs mois [1],[2], mais n'a jamais démarré ses émetteurs dans les autres villes en province. La fréquence AM de Montpellier sur 1071 kHz, n'a quant à elle jamais pu être mise en service, à cause d'un problème de brouillage avec une radio espagnole.

En 2007, lors d'appels à candidature de fréquences FM, la station décroche, dans un premier temps, trois fréquences dans l'ouest de la France, à Lorient, Brest et les Sables-d'Olonne, puis en août 2008 à Dunkerque, Boulogne-sur-Mer, Cherbourg, Fécamp et Granville.

ProgrammesModifier

Les premières grilles d'émission sont plutôt modestes avec des tranches d'informations entre h et h, entre 12 h et 13 h 30, puis plus tard entre 17 h et 17 h 30, avec, cette fois, un invité. L'information du monde maritime y est fortement présente, comme les bulletins de météo marine.

Des rendez-vous hebdomadaires sont également donnés aux auditeurs. Chaque lundi, à h 10, François Vallat, vice-président de l'Agence européenne pour la sécurité maritime, livre sa chronique Activités maritimes. Le mercredi, place à la chronique Nautisme de Patrick Chapuis, journaliste sportif passionné de la mer. Le jeudi, à h 45 cette fois, Patricia Ricard donne des nouvelles de la planète dans son émission Environnement mer et océan.

La Radio de la Mer crée également la quinzomadaire émission en public intitulée le Café de la Marine, avec aux commandes Jimmy Pahun, Pierre-Yves Lautrou et Gilbert Dréan qui y reçoivent tous les grands noms de la course au large, depuis Lorient. Cette émission, enregistrée le jeudi à la Cité de la Voile-Eric Tabarly, au restaurant Quai Ouest, est diffusée le vendredi à 17 h en FM.

Il y a aussi des feuilletons radiophoniques signés Jean-Pierre Alaux (journaliste et écrivain), du lundi au vendredi, à h 30, avec ses Histoires à jeter l'ancre, contant des récits de voyages et d'explorations maritimes au long cours.

Le reste du temps, une boucle musicale est diffusée, avec des reportages locaux.

La station couvre également, en direct sur son antenne, des événements liés au monde maritime comme le Salon nautique international de Paris, le Vendée Globe, le retour de l'expédition arctic Tara en Février 2008 à Lorient.

MusiqueModifier

Le format d'origine axé sur de la musique ambient, lounge, chill-out, pop, évolue en juillet 2009, lors du rachat de la station par le groupe Contact. La programmation musicale devient destinée à un public lambda. La station se met alors a diffuser des tubes d'hier et d'aujourd'hui, beaucoup plus dynamique, avec une play-list pop, variété et rock.

La radio, est reformatée par Remy Jounin, ainsi que par David Batiste qui fabrique le format musical, remplacé ensuite par Yann Brunissen.

Aspects commerciauxModifier

Le 1er juillet 2010, la radio intègre Les Indés Radios et de la publicité arrive alors à l'antenne.

Le 21 octobre 2010, au salon de la radio, La Radio de la Mer est élue 3e "Radio régionale de l'Année", sur les critères : Développement Technique, Création de Contenu, Développement Stratégique, Création d'événementiel, Notoriété/Buzz, Innovation.

Fin février 2011, face aux importantes pertes financières de son actionnaire principal le groupe Contact décide de vendre. Dans le même temps, la station arrête de d'organiser et de diffuser "Le Café de la Marine". L'émission sera finalement reprise par le journal le Télégramme et diffusée sur la TNT sur sa chaîne Tébéo.

Syndication avec OÜI FMModifier

Début mars, la Radio de la Mer arrête ses émissions en FM brutalement. Le flux audio (stream internet) est arrêté à son tour le 27 mars 2011.

Ce même mois de mars 2011, le CSA autorise une reprise de La radio de la mer par Ouï FM (AWPG) sous la forme d'une syndication des programmes. La radio de la mer devra conserver son identité marine et un fort programme local mais devra apparaître comme « La radio de la mer, programme Ouï FM » [3].

La remise en service des émetteurs FM prévue le 16 mars 2011 est reportée. L'arrêt total de la radio sur les ondes durera ainsi près d'un mois avant sa remise en service en FM le 8 avril 2011, sous son nouveau nom « La radio de la mer, programme Ouï FM ».

Fin de la syndicationModifier

En avril 2014, le Conseil d'État a annulé la syndication entre Oüi Fm et la Radio de la Mer[4], alors que la station revendique 50 000 auditeurs quotidiens et atteint un beau score de 4 points d'audience à Brest. Le Syndicat des radios nationales (SRN), qui regroupe les principales radios privées nationales privées (NRJ, RTL...) estimait que le CSA avait commis un excès de pouvoir en signant une nouvelle convention, et que la Radio de la Mer aurait dû rendre son autorisation compte tenu de l’ampleur du changement dans sa programmation (musicale, thématique). Le Conseil d’Etat est donc allé dans son sens. Il a estimé que « le CSA a commis une erreur manifeste d’appréciation en estimant que ces modifications ne justifiaient pas, dans les circonstances de l’espèce, un retrait des autorisations dont bénéficiait La Radio de la Mer ».

En mars 2015, le groupe AWGP (Ouï FM), décide ne plus continuer à réaliser un programme spécifique pour La Radio de la Mer. Les fréquences sont ainsi abrogées à Lorient, Les Sables-d’Olonne, Brest, Dunkerque, Boulogne-sur-Mer, Cherbourg, Granville et Fécamp[5]. Ces huit fréquences représentent toutes les fréquences de la radio, et de ce fait, la radio ne pourra plus émettre, lorsque les fréquences auront atteint leurs date fin de validité (le 12 mai 2017), ou lorsque le CSA aura attribué à de nouveaux opérateurs les fréquences.

Le but de la manœuvre, est simplement de rendre les fréquences passives (sans décrochage multi-villes) et ainsi de diffuser le programme national de Ouï FM. Seul un appel à candidature, lancé par le CSA, peux valider ce choix.

Après plusieurs appels a candidatures en 2015/2016, les fréquences de Brest, Lorient, Granville, Fécamp et Cherbourg diffuserons le programme de Ouï FM en passif en 2017. La fréquence de Dunkerque n'est pas encore définie. Le 106.3 des Sables d'Olonne diffuse quant à lui Radio Côte d'Amour, sans lien avec Ouï FM.

En date du , seules deux fréquences diffusent encore le programme de La Radio de La Mer. Les émetteurs qui opèrent permettent la diffusion sur Dunkerque et sur Boulogne-sur-Mer. Cette station de radio doit dès lors être considérée comme une radio locale.

Identité visuelle (logo)Modifier

AnimateursModifier

La Radio de la MerModifier

  • 2007/2009: Guillaume Gomis [7h-9h et 12h-13h30] (information).
  • 2009/2010: Marjorie Philibert « le 10-13 » [10 h - 13 h] (émission consacrée au voyage).
  • 2009/2010: Stéphane Mallard [7h-10h] (information) puis [16 h - 19 h] (émission économique/société/interviews).
  • 2010/2011: David Dumont [12 h - 13 h] (tranche d'information/interviews)

La Radio de la Mer programme Ouï FMModifier

  • 2011/2012: Thomas Caussé [9h-13h]
  • 2012/2013: Bruno Scott Fernandez [9h-13h]
  • Septembre 2013: Markoff [9h-14h]
  • 2013/2014: Marjorie Hache et Brice [9h-14h]
  • 2014/2015: Marjorie Hache [9h-14h]
  • 2015/2016: Philippe Peyre [9h-14h]

Liste des fréquencesModifier

La liste complète des fréquences de La Radio de la Mer se trouve sur le site web du CSA[6]. Les fréquences ont été abrogées en février 2015. Dans l'attente de fin de validité des fréquences (12 mai 2017), La Radio de La Mer, diffuse toujours via "le programme Ouï FM", sauf aux Sables d'Olonne ou son autorisation n'a pas été renouvelée en passif.

Ville Département Fréquence Remarque
Brest 29 90.5 Actuellement diffusion de Ouï FM en passif (depuis fin 2016)
Granville 50 88.4 Actuellement diffusion de Ouï FM en passif (depuis 2017)
Cherbourg 50 103.5 Actuellement diffusion de Ouï FM en passif (depuis 2017)
Lorient 56 92.7 Actuellement diffusion de Ouï FM en passif (depuis début 2017)
Dunkerque 59 90.7 Actuellement diffusion du programme de La Radio de La Mer.

En attente d'un appel à candidature.

Boulogne-sur-Mer 62 105.0 Actuellement diffusion du programme de La Radio de La Mer.

En attente d'un appel à candidature.

Fecamp 76 102.9 Actuellement diffusion de Ouï FM en passif (depuis 2017)
Les Sables-d'Olonne 85 106.9 Diffusion arrêté.

"RCA" remplace Ouï FM/La Radio de La Mer

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier