Ouvrir le menu principal

La Mer à l'aube (téléfilm)

film sorti en 2011 de Volker Schlöndorff
La Mer à l'aube
Titre original La Mer à l'aube
Réalisation Volker Schlöndorff
Scénario Volker Schlöndorff
Pierre-Louis Basse
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Canards Sauvages
Arte France
7e Apache Films
Provobis Film
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la France France
Genre Drame
Film historique
Film biographique
Durée 90 min
Première diffusion 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Mer à l'aube est un téléfilm franco-allemand réalisé par Volker Schlöndorff et diffusé en 2012.

Sommaire

SynopsisModifier

Le 21 octobre 1941, trois militants des jeunesses communistes abattent un officier allemand dans le centre de Nantes. En représailles, Hitler exige aussitôt l'exécution de cent cinquante otages français. À Paris, le général Otto von Stülpnagel tente de négocier le nombre des exécutions et demande à l'officier Ernst Jünger, par ailleurs écrivain, de noter le cours des événements. À Châteaubriant, en Loire-Atlantique, le sous-préfet Lecornu est chargé de désigner les otages qui seront fusillés au sein des prisonniers politiques internés au camp de Choisel. Parmi eux, l'adolescent Guy Môquet, 17 ans...

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

SélectionModifier

ProductionModifier

GenèseModifier

  • Volker Schlöndorff[5] : « J'ai entendu parler de cette histoire, il y a 50 ans, alors que je passais mon bac en Bretagne. Au cours des années, il m'est devenu d'autant plus urgent d'en parler qu'à ma connaissance aucun réalisateur allemand n'a jamais fait un film sur l'Occupation. J'ai voulu proposer une reconstitution en mosaïque, un chant polyphonique, sans parti pris, à l'intention de tous ceux qui doutent du sens de l'Europe. »

ScénarioModifier

TournageModifier

VidéographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Source : programme « Panorama spécial » de la Berlinale 2012.
  2. Musique orchestrée par Bruno Coulais et interprétée par The Bulgarian Symphony Orchestra sous la direction de Deyan Pavlov (dossier de presse d'Arte).
  3. Source : catalogue de la Berlinale 2012.
  4. Source : palmarès « Cinéma et fiction » 2012 d'Arte
  5. Source : extrait du dossier de presse d'Arte.
  6. a b c et d Extrait de son entretien du 23 mars 2012 avec Télérama

Voir aussiModifier