La Légende de la Vallée endormie

film sorti en 1949
La Légende de la Vallée endormie
Titre original The Legend of Sleepy Hollow
Réalisation Clyde Geronimi
James Algar
Jack Kinney
Scénario voir texte
Sociétés de production Walt Disney Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre animation
Durée 34 min
Sortie 1949


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Légende de la Vallée endormie ( The Legend of Sleepy Hollow) est un moyen métrage d'animation et une des deux séquences du film Le Crapaud et le Maître d'école (1949) des studios Disney.

SynopsisModifier

Inspirée de La Légende de Sleepy Hollow de Washington Irving (1820), La Légende de la Vallée endormie raconte l'histoire d'Ichabod Crane qui, un jour d'automne, est nommé instituteur dans le village de Sleepy Hollow. Arrivé sur les lieux, il rencontre la plus belle jeune femme du village, Katrina Van Tassel, fille d'un riche propriétaire terrien, dont il tombe immédiatement amoureux. Il réussit à écarter Katrina de Brom Bones, la brute de la bourgade qui aime lui aussi la séduire. Furieux, Brom Bones décide pour se venger de raconter aux villageois l'effrayante légende du Cavalier sans tête lors de la soirée d'Halloween organisée par le père de Katrina. Mais après la fête, Ichabod doit rentrer seul chez lui, en pleine nuit, en passant par la forêt…

Fiche techniqueModifier

Sauf mention contraire, les informations proviennent de : Leonard Maltin[2], John Grant[3], Jerry Beck[4]

DistributionModifier

Voix originalesModifier

Voix françaiseModifier

Adaptations et réutilisationsModifier

La séquence de La Légende de la Vallée endormie a été diffusée :

Le film a été édité en vidéo aux États-Unis en 1982 et 1990[6]. En 1985, la séquence La Légende de la Vallée endormie a été intégrée à une vidéocassette japonaise intitulée Bakemono no hanashi (Histoires qui font peur) contenant aussi Les Revenants solitaires (1937), Donald et le Gorille (1944), Donald et la Sorcière (1952) et des extraits de La Danse macabre (1929) comme interludes, afin de promouvoir l'attraction Cinderella Castle Mystery Tour de Tokyo Disneyland[7].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Leonard Maltin, The Disney Films: 3rd Edition, p. 91
  2. (en) Leonard Maltin, The Disney Films: 3rd Edition, pp. 89-91
  3. (en) John Grant, The Encyclopedia of Walt Disney's Animated Characters, p. 223.
  4. (en) Jerry Beck, The animated movie guide, pp. 1-2.
  5. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 123
  6. a b et c (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 323
  7. (en) Aviad E. Raz, Riding the Black Ship, p. 45