Ouvrir le menu principal

La Charmeuse de serpents

tableau d'Henri Rousseau
La Charmeuse de serpents
HENRI ROUSSEAU - La Encantadora de Serpientes (Museo de Orsay, París, 1907. Óleo sobre lienzo, 169 x 189.5 cm).jpg
Artiste
Date
Type
Paysage, peinture de personnage (en), nuVoir et modifier les données sur Wikidata
Matériau
Dimensions (H × L)
16,7 × 1 890 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Format
167 × 189,5 cm
Collection
N° d’inventaire
RF 1937 7Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

La Charmeuse de serpents est un tableau d'Henri Rousseau datant de 1907, réalisé à la demande de la mère de l'artiste Robert Delaunay, Berthe, comtesse de Delaunay.

Cette toile est exposée pour la première fois au Ve Salon d'automne à Paris en 1907. Elle est exposée au musée d’Orsay. Elle est acquise par Jacques Doucet pour 50 000frs pour être offerte au Louvre.

Sommaire

DescriptionModifier

Cette toile représente une femme nue qui charme les serpents, vue à contre-jour au clair de lune, dont on ne distingue que la silhouette et les deux yeux lumineux et qui peut être noire. Elle se trouve dans une jungle, au bord de l'eau.

AnalyseModifier

Ce tableau s’inscrit dans sa thématique de jungles exotiques, avec une flore exubérante et inventée (inspirée des serres du Jardin des plantes), et dans lesquelles le peintre met en scène des combats féroces entre un fauve et sa proie (comme dans Combat de tigre et buffle en 1891) ou des personnages en harmonie avec la nature (comme Le Rêve en 1910).

Sa composition asymétrique, ses couleurs franches, un trait naïf et précis, l'univers fantastique, annoncent le surréalisme et Magritte[1].

Notes et référencesModifier

  1. « La Charmeuse de serpents », sur www.musee-orsay.fr.

Liens externesModifier