Léopold de Gaiche

Léopold de Gaiche
Image illustrative de l’article Léopold de Gaiche
Bienheureux
Naissance 30 octobre 1732
Gaiche di Piegaro, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Décès 2 avril 1815 
Monteluco, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Autres noms Giovanni Croci
Ordre religieux Ordre des Frères mineurs
Béatification 12 mars 1893
par Léon XIII
Fête 2 avril

Léopold de Gaiche, aussi connu comme Giovanni Croci (né à Gaiche di Piegaro le 30 octobre 1732 – mort à Monteluco le 2 avril 1815), est un prêtre franciscain italien. Il est vénéré comme bienheureux par l'Église catholique[1].

BiographieModifier

Il rejoint les récollets franciscains du couvent de Cibottola di Piegaro en 1752 et 1757 est ordonné prêtre. Il est employé dans la prédication des missions populaires et exerce ce ministère dans divers domaines des États pontificaux : en 1768 il est nommé missionnaire apostolique.

Dans sa prédication, il suit la méthode de Léonard de Port-Maurice, visant à impliquer les auditeurs, avec une forte charge émotionnelle : il se présente enveloppé de chaînes, avec une couronne d'épines sur la tête et se flagelle en récitant le Miserere.

En 1788, il choisit le sanctuaire de San Francesco à Monteluco comme retraite spirituelle. En 1809, il tente de chasser les troupes napoléoniennes qui gravissent la montagne pour y planter l'arbre de la liberté, mais l'invasion napoléonienne l'oblige à quitter le couvent et à abandonner son ministère. Il est également condamné à la prison pour son refus de rejoindre le nouveau régime.

Il reprend la prédication après la restauration. Il contribue à la réouverture des couvents supprimés et érige de nombreux chemins de croix.

Il meurt à Monteluco en 1815. Ses restes reposent à l'intérieur de l'église du sanctuaire de San Francesco, à l'orée du bois sacré.

BéatificationModifier

 
Reliques du bienheureux Léopold de Gaiche - Monteluco

Il est déclaré vénérable le 13 février 1855 et béatifié par le pape Léon XIII le 12 mars 1893 .

Son éloge peut être lu dans le Martyrologe romain le 2 avril.

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • Guido Pettinati, Les saints canonisés du jour, vol. IV, Sign editions, Udine 1991, p.   27-31.
  • Cardinali Galeffi, Spoletana beatificationis et canonizationis ven. servi dei Leopoldi a Gaichis, (lire en ligne)