Ouvrir le menu principal

L'Homme qui venait d'ailleurs (téléfilm)

film sorti en 2004 et réalisé par François Luciani
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir L'Homme qui venait d'ailleurs.
L'Homme qui venait d'ailleurs
Réalisation François Luciani
Scénario Virginie Brac, sur un sujet de Michel Martens
Acteurs principaux
Sociétés de production K'Ien Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame historique
Durée 87 minutes
Première diffusion sur France 2

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'homme qui venait d'ailleurs est un téléfilm français réalisé par François Luciani en 2004.

SynopsisModifier

Dans un village de Charente, à la fin du XIXe siècle, un nouveau médecin arrive. Pierre Adélaïde est martiniquais et se retrouve en butte à la méfiance et au racisme des habitants[1], en premier lieu le maire, Casimir Caillebois[2].

Lorsqu'il sauve la fille de Caillebois, Adélaïde se fait peu à peu accepter du village[3]. Il se lie par ailleurs avec Léa, l'institutrice[4]. Mais le phénomène des zoos humains montre que le racisme est toujours présent dans la société[5],[2].

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Accueil critiqueModifier

Critique de Télé 7 Jours : « Ce vibrant plaidoyer en faveur des valeurs républicaines, appuyé sur une vaillante défense du savoir, de l'esprit scientifique et du progrès social, s'incarne magnifiquement dans le docteur Adélaide. L'occasion pour Alex Descas de nous prodiguer ses soins avec des trésors d'élégance et de sensibilité[4] ».

Critique de La Libre Belgique : « Intelligent, complet et juste, «L'homme qui venait d'ailleurs» nous fait, en outre, la grâce de nous proposer un Pierre Adélaïde qui ne soit pas un être parfait. Ni même extrêmement sympathique de prime abord[5] ».

Critique de Télérama : « Menée sans manichéisme, cette réflexion sur l'identité, l'étrangeté, les multiples formes de l'exclusion passionne d'autant plus que l'on peut en faire une lecture très actuelle[2] ».

RécompensesModifier

Prix du public et Prix d'interprétation du meilleur second rôle féminin pour Laure Marsac lors du 5e Festival de Luchon[6].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier