L'estro armonico

L'estro armonico
Opus 3
L'invention harmonique
Image illustrative de l’article L'estro armonico
Portrait présumé d'Antonio Vivaldi en 1723 (musée international et bibliothèque de la Musique de Bologne en Italie)

Genre Musique classique, musique baroque, concerto
Nb. de mouvements 12 concertos
Musique Antonio Vivaldi
Effectif 1, 2, ou 4 violons, orchestre, et basse continue
Dédicataire Ferdinand III de Médicis, prince de Florence, grand-duc héritier de Toscane.
Partition autographe Étienne Roger à Amsterdam en 1711 en musique classique

L'estro armonico (L'invention harmonique, en italien) opus 3 est une série de douze concertos pour un, deux, ou quatre violons, orchestre, et basse continue d'Antonio Vivaldi (1678-1741), dédiée à Ferdinand III de Médicis, prince de Florence, grand-duc héritier de Toscane.

HistoriqueModifier

Il s'agit de l'œuvre concertante la plus célèbre de Vivaldi après Les Quatre Saisons tirées de son opus 8, mais ce fut surtout celle qui le fit connaître en Europe, après qu'il eut publié deux suites de sonates (douze Sonates en trio, op. 1 et op. 2). Vivaldi était cependant loin d'être sans expérience, ayant pratiqué la composition de concertos depuis près de dix ans pour ses concerts au Pio Ospedale della Pietà de Venise. Sa renommée avait d'ailleurs commencé à s'étendre en Europe et cette fois, alors que ses deux premiers recueils de sonates avaient été édités en Italie, il envoya ses manuscrits à l'éditeur Étienne Roger à Amsterdam, qui les y publia en 1711. Le cycle connut un grand succès et fut peu après réimprimé à Paris et à Londres. Il semble que Vivaldi ait soigneusement assemblé les concertos devant constituer son cycle, et choisi parmi ses compositions les plus accomplies.

Bach, parmi ses dix transcriptions des concertos de Vivaldi, en tira six de L'Estro Armonico : trois pour clavecin seul (no 3, no 9, no 12) (cf 16 concertos pour clavecin solo BWV 972-987), deux pour orgue (no 8, no 11) et un concerto pour quatre clavecins BWV 1065 (no 10), s'appuyant sur des copies manuscrites circulant alors parmi les musiciens européens et non sur les versions éditées.

Ces transcriptions eurent une importance déterminante au XIXe siècle dans la redécouverte de Vivaldi et de son œuvre, largement oubliés depuis des décennies. Des musicologues allemands s'intéressèrent à cet obscur compositeur vénitien dont Bach s'était donné la peine de transcrire nombre de concertos pour les instruments à clavier (orgue et clavecin) ...

AnalyseModifier

Les concertos ne sont pas ordonnés suivant l'ordre chronologique de composition mais sont disposés en quatre groupes de trois (le premier pour quatre violons, puis deux et enfin un seul), alternant les modes mineur et majeur.

L'estro armonico présente un panorama complet des styles et genres de concertos au début du XVIIIe siècle :

  • selon l'instrumentation : concerto de soliste (nos  3, 6, 9, 12) et concerto grosso variant la composition du concertino ;
  • les concertos grossos se répartissent entre concertos da camera (3 mouvements : allegro, largo, allegro - nos  1, 5, 8, 10, 11) et concertos da chiesa (4 mouvements voire plus, débutant par un mouvement lent à la manière de Corelli - nos  2, 4, 7).

Le troisième mouvement du concerto no 11 présente une rare (s'agissant de Vivaldi) pièce en forme de fugue.

Le concerto grosso est le genre hérité de Corelli : le concerto le plus « corellien » de Vivaldi, y compris dans sa thématique, est le concerto no 7. Mais c'est pour lui un genre suranné, qu'il abandonne dès après l'opus 3, pour ne plus y revenir.

Contenu du recueilModifier

Concerto no 1 en ré majeur pour quatre violons et cordes, RV. 549 :

  • 1. Allegro
  • 2. Largo e spiccato
  • 3. Allegro

Concerto no 2 en sol mineur pour deux violons, violoncelle et cordes, RV. 578 :

  • 1. Adagio e spiccato
  • 2. Allegro
  • 3. Larghetto
  • 4. Allegro

Concerto no 3 en sol majeur pour violon et cordes, RV. 310 :

  • 1. Allegro
  • 2. Largo
  • 3. Allegro

Concerto no 4 en mi mineur pour quatre violons et cordes, RV. 550 :

  • 1. Andante
  • 2. Allegro assai
  • 3. Adagio
  • 4. Allegro

Concerto no 5 en la majeur pour deux violons et cordes, RV. 519 :

  • 1. Allegro
  • 2. Largo
  • 3. Allegro

Concerto no 6 en la mineur pour violon et cordes, RV. 356 :

  • 1. Allegro
  • 2. Largo
  • 3. Presto

Concerto no 7 en fa majeur pour quatre violons, violoncelle et cordes, RV. 567 :

  • 1. Andante
  • 2. Adagio
  • 3. Allegro
  • 4. Adagio
  • 5. Allegro

Concerto no 8 pour deux violons en la mineur
Allegro
Larghetto e spiritoso
Allegro
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Concerto no 8 en la mineur pour deux violons et cordes, RV. 522 :

  • 1. Allegro
  • 2. Larghetto e spiritoso
  • 3. Allegro

Concerto no 9 en ré majeur pour violon et cordes, RV. 230 :

  • 1. Allegro
  • 2. Larghetto
  • 3. Allegro

Concerto no 10 en si mineur pour quatre violons, violoncelle et cordes, RV. 580 :

  • 1. Allegro
  • 2. Largo - Larghetto - Adagio - Largo
  • 3. Allegro

Concerto no 11 pour deux violons et violoncelle en ré mineur
Allegro, Adagio e spiccato, Allegro
Largo e spiccato
Allegro
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Transcrit en 1735 par Jean-Sébastien Bach en concerto pour quatre clavecins BWV 1065.

Concerto no 11 en ré mineur pour deux violons, violoncelle et cordes, RV. 565 :

  • 1. Allegro
  • 2. Adagio e spiccato
  • 3. Allegro
  • 4. Largo e spiccato
  • 5. Allegro

Concerto no 12 en mi majeur pour violon et cordes, RV. 265 :

  • 1. Allegro
  • 2. Largo e spiccato
  • 3. Allegro

Les transcriptions par BachModifier

Transcriptions par Bach pour le clavecin et l'orgue
BWV 972, 2nd mouvement Larghetto
BWV 596, 2nd mouvement Largo e spiccato
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Voir aussi :

Bach confie au clavecin les transcriptions de concertos pour violon solo, à l'orgue ceux pour deux violons, et à quatre clavecins - formation très rare - le concerto pour quatre clavecins BWV 1065.

Concerto de Vivaldi Opus / Numéro RV Transcription de Bach Numéro BWV
Concerto en Sol Majeur pour violon Opus 3 no 3 / RV 310 Transcription en Fa Majeur pour clavecin BWV 978
Concerto en la mineur pour deux violons Opus 3 no 8 / RV 522 Transcription en la mineur pour orgue BWV 593
Concerto en Ré Majeur pour violon Opus 3 no 9 / RV 230 Transcription en Ré Majeur pour clavecin BWV 972
Concerto en si mineur pour 4 violons et violoncelle Opus 3 no 10 / RV 580 Concerto en la mineur pour 4 clavecins BWV 1065
Concerto en ré mineur pour 2 violons et violoncelle Opus 3 no 11 / RV 565 Transcription en ré mineur pour orgue BWV 596
Concerto en Mi Majeur pour violon Opus 3 no 12 / RV 265 Transcription en Ut Majeur pour clavecin BWV 976

BibliographieModifier

  • Nanie Bridgman, La musique à Venise, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? » (no 2172), , 128 p. (ISBN 2-13-038376-9)
  • Marie-Thérèse Bouquet-Boyer, Vivaldi et le concerto, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? » (no 2220), , 128 p. (ISBN 2-13-038806-X)
  • Alberto Basso (trad. Hélène Pasquier), Jean-Sébastien Bach, vol. I : 1685-1723, Paris, Fayard, , 844 p. (ISBN 2-213-01407-8), p. 461-485

DiscographieModifier

Liens externesModifier