Ouvrir le menu principal

L'Éventail de Séville

série télévisée
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Éventail (homonymie).
L'Éventail de Séville

Titre original L'Éventail de Séville
Genre Série dramatique
Création René Wheeler
Production ORTF
Maintenon Films
Pays d'origine Drapeau de la France France
Drapeau du Canada Canada
Chaîne d'origine Deuxième chaîne de l'ORTF
Télévision de Radio-Canada
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 13
Durée 26 minutes
Diff. originale

L'Éventail de Séville est une série télévisée franco-canadienne en treize épisodes créée par René Wheeler, inspirée du roman du même nom écrit par Paul-Jacques Bonzon en 1958, d'abord diffusée en Suisse à partir du sur la TSR, en France à partir du sur la deuxième chaîne de l'ORTF, et au Québec du au à la Télévision de Radio-Canada.

Sommaire

SynopsisModifier

« L'histoire d'un jeune garçon que l'on veut séparer du vieil aveugle qui l’a élevé et qui se sauve sur les routes d'Espagne pour conserver sa liberté. Plusieurs péripéties viennent se greffer sur cette idée de base. »

DistributionModifier

ÉpisodesModifier

  1. Un toit sur la tête
  2. La Marchande d'éventails
  3. Le Faubourg de Triana
  4. Le Secret de Juanita
  5. Le Message
  6. Sans feu, ni lieu
  7. Le Fil
  8. La route est longue qui mène de Cordoue à la mer
  9. (Dans le port de Malaga)
  10. (Arrivé à Las Palmas)
  11. (Pablo apprend à Dolores que...)
  12. (titre inconnu)
  13. La Porte étroite

Autour de la sérieModifier

C'est lors du tournage de cette série que René-Louis Lafforgue est décédé au volant de sa voiture. Comme le tournage de la série n'était pas complètement terminé - il restait quelques plans à tourner - le réalisateur Renée Wheeler, a engagé un inconnu ressemblant à René-Louis Lafforgue, qui, tout en restant muet, a interprété le rôle tenu par René-Louis Lafforgue[1].

La série aurait été tournée à Albi, dans le département du Tarn en France.

Notes et référencesModifier

  1. Télé 7 jours no 384, semaine du 29 juillet au 4 août 1966, pages 68 et 69 : "Un sosie termine la dernière dramatique de René-Louis Lafforgue".

Liens externesModifier