Ouvrir le menu principal
Kurt Bendix
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
SuèdeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Kurt Bendix, né le à Berlin, en Allemagne, et mort le à Nacka, près de Stockholm, en Suède, est un chef d'orchestre suédois.

Sommaire

BiographieModifier

Au début de sa carrière, il joue comme altiste au sein de divers orchestres à travers l'Allemagne. Il étudie la direction orchestrale à l'université de Berlin puis au conservatoire Sternska de la même ville avant de parfaire sa formation auprès de Max von Schillings. En 1926, il est nommé à la tête de l'orchestre de l'opéra de Königsberg. De 1928 à 1931, il collabore avec le Staatsoper de Berlin. En 1931, il arrive en Suède où il officie sous les casquettes conjointes de chef d'orchestre, chef de chœur et répétiteur attitré dans le cadre de l'opéra royal de Stockholm. En 1968, il est intronisé au rang de chef d'orchestre de la cour royale (hovkapellmästare). Chef d'orchestre titulaire du Kungliga Operan jusqu'en 1985, il y dirige plus de 2200 représentations.

En qualité de professeur, il enseigne à la Hochschule für Musik de Berlin de 1929-31. En 1942, il est professeur à l'académie royale de musique de Suède puis, de 1945 à 58, à l'Operahögskolan i Stockholm (sv) (université nationale de musique, de théâtre et d'opéra de Stockholm) où, parmi les étudiants et aspirants solistes dont il assure la formation, figure notamment le jeune Nicolai Gedda[1].

Kurt Bendix épouse l'actrice Sally Palmblad (sv) en 1935.

DistinctionsModifier

DiscographieModifier

  • Verdi: Rigoletto. Med Erik Sundquist, Eva Prytz, Jussi Björling, Sven-Erik Jacobsson. Kungliga Operan 1957. Bluebell.
  • Mascagni: Cavalleria Rusticana. Med Jussi Björling, Aase Nordmo-Lövberg, Georg Svedenbrandt, Bette Björling, Margit Sehlmark. Stockholmsoperan 1954. Legato Classics.
  • Adam: Le Postillon de Lonjumeau. Med Nicolai Gedda, Hjördis Schymberg. Stockholmsoperan. Cantus Line.

FilmographieModifier

SourceModifier

RéférencesModifier

  1. (de) Imre Fabian, « Gespräche mit Nicolai Gedda », opernwelt (de),‎ , pp. 1-3 (présentation en ligne, lire en ligne).
  2. a et b (se) « Sveriges Statskalender », .

BibliographieModifier