Križevci

ville de Croatie

Križevci
Blason de Križevci
Héraldique
Križevci
La cathédrale de Križevci
Administration
Pays Drapeau de la Croatie Croatie
Comitat Koprivnica-Križevci
Maire
Mandat
Branko Hrg HSS
2005-2009
Code postal 48260
Indicatif téléphonique international +(385)
Indicatif téléphonique local (0) 48
Démographie
Population 11 541 hab. (2001)
Population municipalité 22 324 hab. (2001)
Densité 85 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 02′ 00″ nord, 16° 32′ 00″ est
Superficie municipalité 26 372 ha = 263,72 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Europe
Voir sur la carte administrative d'Europe
City locator 14.svg
Križevci
Géolocalisation sur la carte : Croatie
Voir sur la carte administrative de Croatie
City locator 14.svg
Križevci
Géolocalisation sur la carte : Croatie
Voir sur la carte topographique de Croatie
City locator 14.svg
Križevci
Liens
Site web www.krizevci.hr

Križevci (en allemand Kreutz ; en hongrois Kőrös ; en latin Crisium) est une ville et une municipalité située en Croatie centrale. Elle est le chef-lieu du comitat de Koprivnica-Križevci, en Croatie. Au recensement de 2001, la municipalité comptait 22 324 habitants, dont 95,37 % de Croates[1] et la ville seule comptait 11 541 habitants[2].

HistoireModifier

La ville haute de Križevac fut mentionnée pour la première fois en 1193, et obtint du roi Béla IV le statut de ville royale en 1252. La ville basse de Križevac se développa plus lentement et n'obtint le statut de ville libre qu'en 1405, sous Sigismond de Luxembourg.

Les deux villes furent unies par Marie-Thérèse en 1752 et l'ensemble prit le nom de Križevci (pluriel de Križevac).

LocalitésModifier

La municipalité de Križevci compte 60 localités :

Personnalités liéesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Recensement de 2001 : « Population by ethnicity, by towns/municipalities, census 2001 », sur dzs.hr, Crostat - Bureau central de statistiques (consulté le 7 juillet 2008)
  2. (en) « Population by sex and age by settlements, census 2001 », sur dzs.hr, Crostat - Bureau central de statistiques (consulté le 7 juillet 2008)
  3. (hu) István Diós (dir.), A Szentek élete I. [« Heilige des Regionalkalenders »], Budapest, Szent István Társulat, , 936 p. (ISBN 963-360-734-5), « Szent Márk, István és Menyhért kassai vértanúk »

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :