Knut Birgersson

personnalité politique suédois

Knut Birgersson (Vieux norrois: Knútr jarl Birgisson, tué le ) est Riksjarl de Suède c'est-à-dire « Jarl des Svear et des Götar » de 1202 à 1208.

Knut Birgersson
Fonction
Jarl
-
Biographie
Décès
Activité
Famille
Folkung (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Enfant
Magnus Broka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Knut est l'ainé des fils survivant du Riksjarl Birger Brosa et un membre de la puissante maison des Folkungar[1]. L' Heimskringla de Snorri Sturluson mentionne bien quatre fils de Birger Brosa: Filip Jarl, Knut Jarl, Folke et Magnus[2]

Knut Birgersson was apparently elevated to the office of Riksjarl during the last years of the reign of King Sverker II de Suède. TCela en dé^pit du fait que le roi Sverker avait nommé son fils nouveau né Jean Sverkersson comme riksjarl après la mort de Jarl Birger Brosa, dans l'attente que le jeune Jean soit confirmé comme son héritier présomptif et afin de diminuer le pouvoir de l'a haute noblesse en abolissant de facto la fonction de riksjarl, en la faisant occuper par un enfant. Jean Sverkersson était le neveu de Knut Birgersson, en tant que fils de sa sœur Ingegerd Birgersdotter de Bjelbo.

Les sources n'indiquent pas quand et pourquoi Knut devient jarl pendant la durée de la vie de Jean, mais soit sa nomination est liée à un compromis avec le roi Sverker II, ou ce dernier eut finalement besoins d'avoir un Riksjarl à ses cotés[3]

Selon une source, le Jarl Knut avait épousé une fille putative du roi Knut Ier Erikson, nommée Sigrid Knutsdotter. La même source précise que le fils de Knut, le seigneur Magnus Broka est né de leur union. le Jarl Knut est tué en 1208 lors de la Bataille de Lena, en combattant le roi Sverker iI lorsque ce dernier perd son trône face au dernier fils survivant de Knut Erikson, le nouveau roi Éric X de Suède[4].

Notes et référencesModifier

  1. Folkungaätten (Nordisk familjebok / Uggleupplagan. 8. Feiss - Fruktmögel)
  2. (en) Saga of the Norse King « The sons of Harald » p. 362
  3. (sv) Hans GillingstamFolkungaätten Consulté le 23 mars 2019
  4. Line 2007, p. 107-108.

SourceModifier