Ouvrir le menu principal

Kirino Toshiaki

samouraï
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kirino.
Kirino Toshiaki est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Kirino, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).
Kirino Toshiaki
Toshiaki Kirino 2.jpg
Kirino Toshiaki
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Yoshino (Kagoshima) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 38 ans)
Shiroyama (Kagoshima) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
桐野利秋Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Beppu Shinsuke (cousin germain)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grade militaire
Conflits

Kirino Toshiaki (桐野利秋, décembre 1838 - ) était un samouraï de la fin de l'époque d'Edo, et un général de l'Armée impériale japonaise du début de l'ère Meiji.

BiographieModifier

Kirino, également connu sous le nom de Hanjirō Nakamura (中村半次郎), était l'un des Quatre Hitokiri du Bakumatsu. Son style d'épée était le Ko-jigen-ryū, une branche du Jigen-ryū, un style de kenjutsu tout en puissance, se spécialisant dans l'assaut frontal audacieux. À l'image de son style, on se souvient de lui comme d'un homme simple, honnête et courageux. Durant la guerre de Boshin, en tant que commandant en chef des forces de Satsuma, il fut un haut dirigeant de la nouvelle armée impériale. Kirino fut le représentant de l'armée impériale lors de la reddition du château d'Aizuwakamatsu, où il a reçu la pétition pour la soumission de Katamori Matsudaira, le seigneur d'Aizu.

Kirino est devenu général de brigade pendant les premières années de l'Armée impériale japonaise. Cependant, il a rejoint les forces de Takamori Saigō pendant la rébellion de Satsuma, participant à la marche au nord à Kumamoto. Kirino est resté avec Saigō jusqu'à la fin, où il fut finalement tué sur le champ de bataille.

 
Estampe sur bois de Tsukioka Yoshitoshi représentant Kirino (en uniforme occidental) en action durant la rébellion de Satsuma.

Aimant beaucoup l'eau de Cologne française, Kirino en portait même pendant sa dernière bataille à Shiroyama.

L'épouse de Kirino, Hisa, était une artiste martiale douée. Dans les estampes sur bois contemporaines dépeignant le soulèvement, elle est également montrée participant à la marche ; à la différence de son mari, elle a survécu, et a vécu jusqu'en 1920.

Un film japonais a été fait sur lui en 2010, le prenant comme personnage principal.

Représentations contemporainesModifier

Kirino apparaît comme personnage dans Getsumei Seiki de Kenji Morita.

Kirino apparaît également en tant que commandant de l'armée dans le manga "RED: Livin' on The Edge" de Kenichi Muraeda.

Kirino apparaît comme personnage, interprété par Ken Ogata dans le film Les Derniers samouraïs[1] de Kenji Misumi (1974).

Source de la traductionModifier

RéférencesModifier