Ouvrir le menu principal

Les kihon sont les bases des budo. Les kihon sont différenciés en plusieurs rubriques :

  1. Techniques de base
  2. Postures de base
  3. Déplacements de base

Si l'on compare un budo à un langage, alors les kihon sont le vocabulaire de base, les kata sont des phrases toutes faites et les « applications » (bunkai et entraînements à deux types kumite) sont des mises en pratique dans le langage courant.

Sommaire

Au karatéModifier

Au karaté, les kihon sont des techniques de défense, d’attaque et de déplacements que l’on répète seul. Le senseï montre un mouvement précis et le fait répéter d'un bout à l'autre du tatami. Ces techniques sont des attaques aussi bien que des blocages avec contre-attaques. Ils sont composés d’une seule technique ou d’un enchaînement. C'est l'occasion pour les débutants d'apprendre les techniques de base, et pour les initiés d'améliorer leur aptitude à exécuter correctement et avec force la technique, et de maîtriser les mouvements et les sensations. Cette étape de l'entraînement prépare en fait la suivante, le kumite.

C'est aussi un kata de base pour les débutants de Goju-Ryu Seigokan. Prend le nom de Kihon-tsuki-no-kata.

Au kyudoModifier

Au kyudo, les kihon sont les postures de bases "kihon-no-shisae" et mouvements de bases "kihon-no-doza" nécessaires à la discipline. Ces bases sont intégrées par le pratiquant pour obtenir une attitude juste dans la pratique. Parce qu'ils sont basés sur l'étiquette, leurs études en détail permet d’approfondir l'étiquette japonaise (rei (?)).

Au kendoModifier

Au kendo, par kihon l’on entend les techniques de base. Les quatre attaques – Men, Koté, Do, Tsuki, sont décomposées jusqu’en 3 mouvements distincts – armée, coupe, reprise de kamae.

Il y a deux pratiques possibles: soit une technique exécutée en un seul temps (appelée Ik-kyo-do) soit en 3 temps distincts (appelée San-kyo-do).


Voir aussiModifier