Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir King.
Kerry King
Description de cette image, également commentée ci-après
Kerry King en 2014
Informations générales
Nom de naissance Kerry Ray King
Naissance (55 ans)
Los Angeles, Californie
Activité principale Musicien
Genre musical Thrash metal, speed metal
Instruments Guitare, chant
Années actives Depuis 1981
Labels American Recordings
Metal Blade Records

Kerry Ray King (né le à Los Angeles[1]) est un musicien américain, surtout connu comme second guitariste et cofondateur, avec Jeff Hanneman, du groupe de thrash metal Slayer. Il a fait des apparitions aux côtés des Beastie Boys, Marilyn Manson, Pantera, Anthrax, Ice-T, Witchery, Sum 41, Megadeth et Metallica. Il joue sur des guitares B.C. Rich et des amplificateurs Marshall.

BiographieModifier

Kerry Ray King est né le 3 juin 1964 à Los Angeles, en Californie. Son père était inspecteur de pièces d'aéronefs, et sa mère était employée d'une compagnie de téléphone. Adolescent, Kerry a commencé à apprendre la guitare à la Calvano's music à South Gate, Californie. Russ Dismuke était son professeur. Kerry est allé au Warren High School à Downey Ca, où il s'entraînait durant l'heure du déjeuner et jouait le weekend au Woodstock à Buena Park, avec Slayer, en reprenant des chansons de Black Sabbath, Iron Maiden et Judas Priest. Kerry a commencé sa carrière dans le groupe de reprises Boone Pat. Adulte, Kerry a déménagé à Phoenix, en Arizona. Il a divorcé une fois et a eu une fille avec sa première femme ; sa femme actuelle est Ayesha King[2]. En 1981, King postule comme guitariste dans un groupe : à la fin du casting, Jeff Hanneman s'est approché de lui et les deux ont commencé à jouer des morceaux d'Iron Maiden et Judas Priest avec le batteur de session. Hanneman a alors suggéré de monter leur propre groupe[3].

Apparitions et collaborationsModifier

 
Kerry King avec Slayer au Hellfest 2017.

Il fait une apparition dans le clip de What We're All About de Sum 41, où il sort de la foule pour jouer un solo, ainsi que dans un clip des Beastie Boys : No Sleep Till Brooklyn. Il a joué le solo du titre Witchkrieg du groupe Witchery.

Il a été guitariste de Megadeth de 1983 à 1984, avant de se brouiller avec Dave Mustaine.

Sur le dernier album de Pantera Reinventing the Steel, Kerry joue un solo sur la chanson Goddamn Electric.

Il a été invité lors d'un live de Marilyn Manson en 2009 sur Irresponsible Hate Anthem.

En 2013, il expulse Dave Lombardo de Slayer.

ÉquipementModifier

Marque Nom Réf.
Guitares [4]
[5]
[6]
B.C. Rich KKV Signature V
B.C. Rich KKW Metal Master Warlock
B.C. Rich KKV Speed V Handcrafted G2
B.C. Rich KKV Beast V N.T.
B.C. Rich KKW Wartribe 7 cordes
Amplificateurs et enceintes
Marshall JCM-800 2203KK (modèle signature, x 3)
Marshall Mode Four 4x12 (x 6)
Effets
Boss Égaliseur graphique GE-7
Boss Accordeur chromatique TU-2
Dunlop DCR-1SR Crybaby Rack Wah
Dunlop KFKQZ1 Q-Zone Pedal (modèle signature)
MXR 10 Band EQ Pedal (modèle signature)
Shure Système sans-fil UHF
Voodoo Lab Ground Control Pro floorboard
Eventide Harmoniseur H3000S
MXR Smart Gate Pro
Radial Tonebone Trimode Classic Tube Distortion
Nom Ref
Accessoires [4]
[5]
Jim Dunlop Cordes Signature
Monster Cable
Médiators MM
Kahler Tremolo System (model 2315)
Étuis rigides Dragon
EMG 81 (chevalet) (pour 6 cordes uniquement)
EMG 85 (manche) (pour 6 cordes uniquement)
EMG SA (manche) (pour 6 cordes équipées d'un sustain Fernandes)
Fernandes FSK-401 Sustainer (manche) (installé à côté d'un EMG S)
Fernandes FSK-101 Sustainer (manche) (pour 6 cordes, quand le micro manche n'est pas utilisé)
EMG 81-7 (chevalet) (pour 7 cordes uniquement)
EMG 707 (manche) (pour 7 cordes uniquement)

DiscographieModifier

RéférencesModifier

  1. « Kerry King op Myspace Music – Gratis gestreamde MP3’s, foto’s en Videoclips », Myspace.com (consulté le 11 novembre 2010)
  2. Beck, Aaron, « After 25 years, Slayer keeps casting metal », The Columbus Dispatch, (consulté le 25 février 2007)
  3. Davis, Brian, « Knac.com interview with Jeff Hanneman », Knac.com (consulté le 13 décembre 2006)
  4. a et b atera, Joe, « Slayer's Kerry King: The Art Of Writing Songs That Nobody Else Can Write », UltimateGuitar.com, (consulté le 22 février 2007)
  5. a et b Modèle:Cite album-notes
  6. (en) Eric Mangum, DOD Presents 100 Superstar Guitar Sounds on a Stompbox Budget, Cherry Lane Music, (ISBN 1-57560-342-X), p. 40
  7. (en) Ian Christe, Sound of the Beast: The Complete Headbanging History of Heavy Metal, It Books, (ISBN 0-380-81127-8)
  8. « Haunting the Chapel - Slayer », AllMusic (consulté le 29 octobre 2010)
  9. « Live Undead - Slayer », AllMusic (consulté le 29 octobre 2010)
  10. (en) Stacy Gueraseva, Def Jam, Inc. : Russell Simmons, Rick Rubin, and the Extraordinary Story of the World's Most Influential Hip-Hop Label, One World, (ISBN 0-345-46804-X), p. 73
  11. (en) D.X. Ferris, Reign in Blood (33⅓), Continuum, (ISBN 0-8264-2909-2), p. 45
  12. « South of Heaven - Slayer », AllMusic (consulté le 29 octobre 2010)
  13. « Seasons in the Abyss - Slayer », AllMusic (consulté le 29 octobre 2010)
  14. (en) Daniel Bukszpan, The Encyclopedia of Heavy Metal, Sterling, (ISBN 0-7607-4218-9), p. 210
  15. Chris Morris, « American's Platinum Plans For Slayer », Billboard,‎ , p. 14
  16. « Undisputed Attitude - Slayer », AllMusic (consulté le 29 octobre 2010)
  17. « Diabolus in Musica - Slayer », AllMusic, (consulté le 29 octobre 2010)
  18. (en) Laura Faeth, I FOUND ALL THE PARTS: Healing the Soul Through Rock 'n' Roll, Sound of Your Soul (an imprint of Wyatt-MacKenzie), (ISBN 1-932279-91-1), p. 7
  19. "Slayer: 'Eternal Pyre' Single Enters Finnish Chart At No. 2!". 2007-06-05. Blabbermouth.net
  20. "Slayer's Kerry King Says Forthcoming Album 'Has A Little Bit Of Everything' ". 2009-05-20. Blabbermouth.net
  21. « World Painted Blood - Slayer », AllMusic (consulté le 29 octobre 2010)
  22. (en) Ronin Ro, Raising Hell: The Reign, Ruin, and Redemption of Run-D.M.C. and Jam Master Jay, (ISBN 0-06-078195-5), p. 187
  23. (en) Guitar World Presents Nu-Metal, Hal Leonard, (ISBN 0-634-03287-9), p. 32
  24. « Loud Rock », CMJ, vol. 69 No. 11, no 742,‎ , p. 16
  25. « Sum 41 - It's What We're All About (CD) at Discogs », Discogs.com (consulté le 30 octobre 2010)

Liens externesModifier