Keita Matsumiya

compositeur japonais
Keita Matsumiya
Nom de naissance 松宮 圭太, Matsumiya Keita
Naissance (40 ans)
Kyoto Drapeau du Japon Japon
Activité principale Compositeur
Style Musique contemporaine
Formation Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris
Récompenses Membre de l’Académie de France à Madrid (2016), Prix de Takefu Composition Award (2010) etc.
Site internet Site officiel de Keita Matsumiya

Keita Matsumiya (en japonais : 松宮 圭太, Keita Matsumiya, né le à Kyoto) est un compositeur japonais de musique contemporaine.

BiographieModifier

Né en 1980 à Kyoto au Japon, Keita Matsumiya obtient un Master en installation sonore à l’Université des arts de Tokyo et deux Prix de composition et d’analyse musicale au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il poursuit ses études auprès de Frédéric Durieux, Gérard Pesson, Luis Naón, Michaël Levinas et Claude Ledoux. Il participe au Cursus 1 de composition et d’informatique musicale à l’Ircam ainsi qu’à la formation de composition du Centre Achantes[1]. Il est un membre de l’Académie de France à Madrid de 2016 à 2017 pour une résidence artistique à la Casa de Velázquez et le lauréat de plusieurs concours tels que Takefu Composition Award 2010 au Japon, le Concours Destellos 2015 en Argentine[2].

Son catalogue s’étend de la musique instrumentale-vocale à la musique mixte et électroacoustique. En 2015, il reçoit une commande de la compagnie de danse Butō, Dairakudakan à Tokyo pour l’écriture d’une pièce électroacoustique de scène intitulée ASURA[3], et en 2017, une commande de l’Ensemble Regards à Paris avec le soutien de la SACEM pour KARURA, son projet chorégraphique-musical. Ses œuvres ont été jouées par l’Orchestre national de Lorraine, l’Ensemble TIMF, Camerata Stravaganza, Musica Universalis, l’Ensemble Regards, l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, entre autres, et présentées lors de Festivals de renom tels que : Festival Mixtur à Barcelone, Festival Klangspuren à Schwaz, l’Académie internationale de saxophone de Bretagne, Festival international de musique de Tongyeong, Festival international de musique de Takefu, Tokyo Wonder Site, Festival Ars Musica à Bruxelles. Il est chargé de cours à temps partiel à l’Université préfectorale des arts d'Aichi depuis 2017.

Prix et récompensesModifier

  • 87e membre de l’Académie de France à Madrid, Casa de Velázquez (2016)[4]
  • Mention au 8e Concours Destellos pour Soliton pour orchestre de chambre et électronique (2015)[5]
  • 1er Prix au 8e Takefu Composition Award pour La glace s’étoile, s’enchaîne pour flûte et harpe (2010)[6]
  • Boursier de la Fondation Meyer (2011)[2]
  • Boursier de Rohm Music Foundation (2008)[7]

ŒuvresModifier

La musique de Keita Matsumiya est publiée principalement par l’Édition tempéraments et BabelScores.

Œuvres pour la scène

  • KARUA, musique électroacoustique pour danses et lumières (2017)
  • ASUA, musique électroacoustique pour théâtres de danses (2015)

Ensemble

  • Concertino pour guitare et ensemble (2017)
  • La ros(é)e des vents pour flûte, clarinette, percussion, piano, violon, alto et violoncelle (2012 - 2013)
  • Grain du temps pour orchestre de chambre (2011)
  • Para-doxa pour ensemble de cordes (2009)

Musique de chambre

  • HIFUMI pour mezzo-soprano et piano (2017)
  • Impromptu pour saxophone soprano (2016)
  • Déviation II pour saxophone ténor, accordéon à quart-de-tons et violoncelle (2016)
  • Déviation pour fagot ou saxophone baryton ou clarinette basse ou violoncelle et guitare (2015-2017)
  • Silence, instant, récurrence pour piano (2013)
  • IROHA pour soprano ou Utai et koto (2011)
  • Dialogos pour saxophone baryton (2010)
  • La glace s’étoile, s’enchaîne pour flûte et harpe (2010)
  • Streptocarpus pour clarinette et piano (2010)
  • Doxa-dogma pour trio à cordes (2009)
  • Esquisse pour hautbois, alto et harpe celtique (2007)
  • A l’ombre de… pour hautbois et trompette (2006)

Musique mixte

  • La glace s’étoile, s’enchaîne pour flûte et électronique (révision en 2015)
  • Soliton pour orchestre de chambre et électronique (2013)
  • Photon Emission pour saxophone électronique (2013)
  • Caprice pour alto et électronique (2012 - 2013)
  • Hommage à D’Anglebert pour clavecin et électronique (2011)

Electroacoustique

  • Les flots s’élèvent (2014)
  • Morpho-flexionnel (2012)

DiscographieModifier

  • Compositeurs de la Casa de Velazquez - Keita Matsumiya (2017)
  • Japon d'hier et d'aujourd'hui (Air Mail Music, 2015 – SA 141265)

Notes et référencesModifier

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Keita Matsumiya » (voir la liste des auteurs).

Liens externesModifier