Ouvrir le menu principal

Kavadh II
Illustration.
Pièce datant du règne de Kavadh II.
Titre
Empereur sassanide
Prédécesseur Khosro II
Successeur Ardachîr III
Biographie
Dynastie Sassanides
Date de décès
Père Khosro II
Mère Maria « la Romaine »
Enfants Ardachîr III

Kavadh II est un empereur de perse sassanide ayant régné en 628.

BiographieModifier

Le prince Shiruyih (grec : Shirôyé), fils aîné de Khosro II, avait été emprisonné par son père qui souhaitait assurer sa succession à son fils favori Mardânshâh. Shiruyih reçoit l'appui des représentants des principales familles féodales ; Farrukh Hormizd et ses deux fils, des Ispahbudhān, de Schahr-Barâz des Mihranides, de la faction arménienne représentée par Varaz-Tiroç II Bagratouni et enfin les Kanārangiyān[1]. Il est libéré et proclamé roi sous le nom de Kavadh II. Il fait exécuter son père le [2] et ensuite au moins 14 ou 18 de ses frères ou demi-frères qu'il considère comme des rivaux potentiels[3].

Avec l’accord des nobles perses, Kavadh fait dès le 25 mars des propositions de paix perpétuelle à l’empereur byzantin Héraclius. Ce dernier reçoit « Rasman », l'envoyé de Kavadh II, le 3 avril. Ce même mois, tous les chrétiens emprisonnés en Perse, dont le patriarche Zacharie de Jérusalem, sont libérés ; en contrepartie Théodore, le frère de l'empereur, reconduit en Perse les prisonniers sassanides[4].

Dans la partie de l'Arménie qu'il contrôle encore, et dans un souci d'apaisement, il nomme marzbân Varaz-Tiroç II Bagratouni, dont le père a déjà exercé pour le compte de son propre père la fonction de gouverneur d'Hyrcanie[5]. Pendant le court règne de Kavadh II, les nestoriens de Perse ont également le droit de se choisir un nouveau catholicos[6] en la personne d'Ichoyahb II[7].

De terribles catastrophes marquent cette période : inondations et épidémie de peste, dont le roi meurt le après un règne de six mois[8].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Parvaneh Pourshariati, Decline and fall of the Sassanian Empire, I. B. Taurus and Co Ltd, Londres, 2008 (ISBN 9781845116453), p. 173
  2. Edward Luttwak, La grande stratégie de l'empire byzantin, Paris, Odile Jacob, , 512 p., p. 430
  3. Selon Sébéos, chapitre XXVII, le nombre de princes exécutés est de 40.
  4. (en) Théophane le Confesseur, The Chronicle, édition et traduction par Harry Turtledove, University of Pennsylvannia Press, Philadelphia, 1982, AM 6118-6120 (627-629), p. 29-30.
  5. René Grousset, Histoire de l’Arménie des origines à 1071, Paris, Payot, (réimpr. 1973, 1984, 1995, 2008), 644 p., p. 282.
  6. Dont le siège était vacant depuis l'année 609 à la suite des intrigues de la monophysiste Shirin selon la tradition.
  7. Nahal Tajadod, Les Porteurs de Lumière, Plon, Paris, 1993 (ISBN 2259026672), p. 323-324.
  8. Sébéos, chapitre XXVIII.

BibliographieModifier

  • (en) Parvaneh Pourshariati, Decline and fall of the Sassanian Empire, Londres, I. B. Taurus and Co Ltd, 2008, (ISBN 9781845116453), « Shiruyih Quabad and Ardashir III », p. 173-183.