Karlrobert Kreiten

musicien allemand
Karlrobert Kreiten
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Site web
Distinction
Karlrobert Kreiten.jpg
plaque commémorative

Karlrobert Kreiten (né le à Bonn, mort le ) est un pianiste allemand.

BiographieModifier

Il était considéré par de nombreux musiciens dont Wilhelm Furtwängler comme l'un des pianistes allemands les plus talentueux de sa génération. Sa mère française, Emmy Kreiten, née Liebergesell, était chanteuse et son père, Theo Kreiten, de nationalité néerlandaise, un compositeur, pianiste et écrivain. Il étudia avec Claudio Arrau à Berlin.

Il est victime d'une dénonciation provenant de son entourage privé. Ayant, au cours d'une conversation avec une connaissance en , exprimé des doutes sur la stratégie militaire d'Hitler, il est dénoncé à la Gestapo et condamné à mort le par le Tribunal du Peuple. Lorsque sa famille obtient un soutien des hautes autorités de l'État et une promesse de grâce de la Chancellerie du Reich, la sentence a déjà été exécutée. Kreiten fait partie de ceux qui ont été pendus sans même un ordre d'exécution dans la nuit du 7 au à la prison de Plötzensee. C'est une "méprise" pour laquelle aucun des fonctionnaires impliqués n'eut à rendre de comptes[1]. Il est devenu un symbole en Allemagne de la terreur nazie et de son horreur. Un mémorial lui est dédié à Berlin dans le musée Topographie des Terrors sur l'ancien siège de la Gestapo et des SS.

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Le mémorial de Plötzensee p31