Kanda Bongo Man

musicien congolais de soukous
Kanda Bongo Man
Malanga and Kanda Bongo Man.jpg
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Bongo Kanda
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis 1980
Autres informations
Instrument
Label
Bongo Man
Genre artistique
Site web

Kanda Bongo Man, né Bongo Kanda[1] en 1955 à Inongo (Congo belge, aujourd'hui République démocratique du Congo), est un musicien soukous congolais[2].

BiographieModifier

Kanda Bongo Man est devenu le chanteur de l'Orchestre Belle Mambo en 1973, développant un son influencé par Tabu Ley. Sa carrière solo démarre pourtant seulement après son arrivée à Paris en 1979, où sa musique intègre le zouk (un genre musical originaire des Antilles françaises). Ses premiers albums solo, Iyole sorti en 1981 et Djessy en 1982, sont alors des hits[réf. nécessaire].

Il est connu pour avoir modifié la structure du style musical soukous. L'approche précédente était de chanter plusieurs couplets pour finir la chanson par un solo de guitare. Kanda Bongo Man révolutionne[réf. nécessaire] le genre en encourageant les solos de guitare après chaque couplet mais parfois également en début de chanson. Ceci donne naissance au rythme de danse kwasa kwasa où les hanches avancent et reculent, tandis que les mains se déplacent en suivant les hanches.

Kanda Bongo Man s'est entouré de nombreux musiciens. Parmi les siens, beaucoup on eut une carrière solo. Ce fut le cas de Diblo Dibala, sous le nom de Machine Gun. Diblo Dibala était un élément essentiel de l'entourage musical de Kanda Bongo Man pour lequel il a collaboré sur plusieurs disques, dont Kwasa Kwasa et Amour Fou.

Kanda Bongo Man a fait plusieurs tournée en Europe et aux États-Unis. En , il a participé au Live 8 concert, Eden Project en Cornouailles.

DiscographieModifier

  • Iyole (1981)
  • Djessy (1982)
  • Amour Fou (1984)
  • Malinga (1986)
  • Lela Lela(1987)
  • Sai Liza (1988)
  • Kwassa Kwassa (1989)
  • Isambe Monie (1990)
  • Zing Zong(1991)
  • Sango (1992)
  • Soukous in Central Park (1993)
  • Sweet (2010)
  • Welcome to South Africa (1995)
  • Francophonix (1999)
  • Balobi (2002)
  • Swalati (2003)
  • Non-Stop Feeling (2010)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier